Courrier des lecteurs

In Utero... Nombrilisme (Un peu d'humour)

Mardi 30 Janvier 2018 - 10:56

Comme tout un chacun,
N'en déplaise à d'aucuns,
J'admire mon nombril!
Vénération, il faut le dire, sans péril.
Certains diront même, puéril.
Pourtant, et cela est patent,
Il est beau, sinon épatant!
C'est un endroit de ma personne,
Central, sinon "fondamental", en somme.
J'imagine volontiers, mon ombilic
Statufié ou érigé en obélisque.
Non pour la majesté du lieu
Ni pour ce qu'il aurait de pieux,
Mais pour ce qu'il a de précieux.
En effet, je ne peux qu'imaginer,
C'est la loi de notre humanité,
La vie de mon ego centre
Avant, qu'ici, je ne le vante.
Je me vois,
Je me conçois,
Je me "surmoi",
Moi, Moi, surtout Moi,
Flottant dans mon espace vital,
Baignant dans une euphorie parentale.
Après quelques jours, enfermé
Dans une capsule infusée,
Me voici revêtu d'une combinaison.
En peau un peu spéciale,
Sans doute est-elle spatiale.
Certes! j'ai peu de vision.
Sur mon ventre, un cordon
Me relie au coeur de la station-mère.
Je suis là, en pleine stratosphère.
En ce milieu où commence ma vie,
Je tire déjà sur la ficelle, sur le cordon,
Sur tout, ce qui peut faire un don,
Pour me permettre d'assouvir ma boulimie.
Dans cette drôle d'alchimie,
Je suis un cosmonaute,
L'espace est mon hôte.
Je flotte, je barbote,
Je perçois même des notes.
Je suis en totale apesanteur,
Mon cordon pour seul vecteur.
Un jour, ou une nuit,
Le préciser, je ne puis,
Il faut songer à atterrir,
J'entame alors, la descente,
Ultime et ô combien importante.
Cette phase de mon odyssée,
Me rend tout stressé!
Sortir à l'air libre?
Haaaa!Pfff...Ouais... Je vibre!
Rejoindre le Monde des Terriens,
Tel est mon destin! Mal ou bien!
Allumage des rétro-fusées!
Dernière poussée!
Siège allongé!
Tête en bas!
A moi! Ici bas!
C'est une virginale paire de manches
Qui saisit ma tête, puis mes hanches,
Coupe mon cordon si amical!
Mais çà fait mal! Bougre d'animal!
Aussitôt, changement de régime.
Là! Il n'y a plus de frime!
L'air me brûle,
Je gigote, je recule.
L'on me voue à tous les seins.
Heureusement, j'ai toujours faim!
Mais?...Mais?...là aussi, je suis bien!
Hors de mon espace utérin.
Et puis c'est doux, c'est chaud.
Une maman, c'est un cadeau!
Mais tout de même,
Comme je m'aime!
Moi!... Moi!... Surtout Moi!
Ben oui quoi!
In utero, J'étais le seul héros!
Voilà pourquoi
De mon nombril,
J'ai fait mon Zorro.
Cà vous laisse coi?
Moi aussi, je m'étonne parfois!
Et pourtant, j'en atteste,
je suis né, le jour de la Saint Modeste.

Arnaud JOMAIN 
 (Hommage à... mon nombril )
(Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence!... Quoique!!!!!). 
Ce texte est à prendre bien entendu au... 150éme degré, "des fois" que certains (es) y voient une auto... adoration!!!!!!
Arnaud JOMAIN
Lu 637 fois



1.Posté par Cimendef le 30/01/2018 13:21 (depuis mobile)

Tres beau, un vrai régal.

2.Posté par A mon avis le 30/01/2018 13:23

Bravo pour ce voyage spatio-temporel !
Bel atterrissage ! 😊 😊 😊

3.Posté par Sick Ranchez le 30/01/2018 13:43

50e degré ou pas, c'est tout pourri.

4.Posté par Marie le 30/01/2018 15:33

oui mais ....suis restée sur ma faim....! sympa à lire mais je préfère de loin les précédents!

5.Posté par Nivet Alain le 30/01/2018 16:43

Arnaud, on sent que c'est du.... vécu ! J'aime.

Il y a "avant" , "pendant", et "après " la naissance.
Comme l'a dit Jean d'Ormesson : "La naissance, c'est atroce, mais pour se faire pardonner la naissance, le Monde est si beau"

Alain.

6.Posté par Marie le 30/01/2018 17:04

M.NIVET..... on ne peut pas dire (bon cela se comprend aussi) que vous n'êtes pas pour les choses simples.... ah ces intellectuels....:).!

7.Posté par L'Ardéchoise le 30/01/2018 17:32

3, si vous n'aimez pas la poésie, n'en lisez pas !
Surtout quand elle est parsemée de dérision, mais vous ne savez peut-être pas ce que c'est...
Ou alors vous n'avez pas de nombril.

8.Posté par klod le 30/01/2018 17:53

excellent ! met enkor la passé !

9.Posté par Nivet Alain le 30/01/2018 18:08

Marie, chaque vers, ou chaque phrase est un message qu'il faut savoir interpréter, ou adapter à son MOI. Ne prenez que LA FONTAINE pour faire simple. Il y a le texte, et le message que l'on peur appeler Morale.
Je suis sûr que vous comprenez. Pour ce qui me concerne, je ne suis pas un intellectuel. D'ailleurs, faut-il être intellectuel pour être sensible à la Vérité ou au Beau ?
Je reste à votre écoute, Marie. Une bonne discussion ! Vous vous lancez, je vous encourage à continuer.

A.N.

10.Posté par Nivet Alain le 30/01/2018 18:22

Sick Ranchez, je rejoins l'Ardéchoise. Coluche aurait dit de vous : "y a un tel merdier dans sa tête que j'aimerais pas y habiter"....

A.N.

11.Posté par A mon avis le 30/01/2018 18:30

@ 3 Sick Ranchez : il existe de la "pourriture noble". Celle qui est à l'origine de la production de grands millésimes !
C'est sans doute à cela que vous faisiez allusion ! 😊

12.Posté par A mon avis le 30/01/2018 20:55

@ 10 Nivet Alain : comme d'habitude, vous donnez des bâtons pour vous faire battre !
Comment résister à l'envie de vous répondre sur le même registre que dans la vôtre ça ne doit pas être très confortable non plus ! 😊 😊 😊

PS : vous n'avez pas perçu l'ironie de @6 Marie ? Ce n'est pas la première fois que l'ironie vous échappe ! 😊 😊 😊

13.Posté par Nivet Alain le 30/01/2018 22:12

A mon avis, vous avez raté l'occasion de ne rien écrire. Et laissez Marie tranquille. Elle sait réagir.
Débrouillez vous avec votre pire ennemi : vous même !

A.N.

14.Posté par A mon avis le 31/01/2018 13:34

@ 13 Nivet Alain : conseil pour conseil : méfiez vous de votre égo (démesuré) : il n'est pas un bon mentor !

15.Posté par Sick Ranchez le 31/01/2018 13:37

@ à mon avis :

non je trouve juste pourri, comme un gamin de 6e qui écrit une poésie quoi.
(ou l ' Intellectuel alain nivet, s'il en écrivait.)
après j'exagère surement, j'ai lu que les 10 premières lignes.

ça me fait penser à la fin de ça :
https://www.youtube.com/watch?v=0vX01mY1pn4

maintenant je dis pas que armand machin est pas un bon poète ou est un mauvais écrivain ou quoi.
juste qu'il s'est dit que ce serait une bonne idée de partager son truc, du coup je lui fais part de mon avis, histoire que la prochaine fois il se dise : "je PEUX partager mon texte, mais est ce que je DOIS le partager?"

the internet doesn't make you stupid, it just made your stupidity more accessible to others.


16.Posté par Nivet Alain le 31/01/2018 14:55

15, articulez. Vous êtes incompréhensible et dénué de poésie et de sentiment. En sus , on ne vous demande pas de comprendre. Si vous n'aimez pas, ne gâchez pas le plaisir aux autres ! Vous vous érigez en censeur, de quel droit ? Vous n'aimez pas ou ne comprenez pas, tournez la page ! On pardonne toujours aux ignares pour intelligence avortée ., accompagnée d'une grande indulgence et d'une grande pitié de la part des lecteurs.

A.N.

17.Posté par A mon avis le 31/01/2018 17:15

@ 15 Sick Ranchez : on peut ne pas aimer. C'est même honnête de le dire. Mais c'est mieux en lisant en entier et en argumentant.
Et ça ne justifie pas d'être insultant !

Pas plus que ça justifie que @16 Nivet Alain vous insulte !

18.Posté par JOLACAILLE le 31/01/2018 19:19

joli poème d'un nombriliste quand même, qui pour décoller ainsi avait du absorber quelque carburant arhumatisé.

quoi de plus joli qu'un nombril au milieu d'un ventre plat tout palpitant...

pour info l'ombilic est pour une médecine traditionnelle japonaise le gardien de tous les organes

enfin je ne puis m'y pencher davantage car je n'en ai pas ! (c'est vrai)

19.Posté par L'Ardéchoise le 31/01/2018 20:28

15 : quel mépris ! "armand machin..."
Et quelle mauvaise foi que ce jugement à l'emporte-pièce sur un poème dont vous n'avez lu que le début !
Quant à vos pseudo-arguments, ils sont nuls et non avenus.

Nous, ceux qui aimons ce qu'écrit Armand Jomain, sommes ravis de partager tous les mots qu'il assemble à loisir, si cela ne vous convient pas, je me répète, zappez !!!

Autrement, je trouve que votre dernière citation en anglais vous va comme un gant...

20.Posté par Sick Ranchez le 01/02/2018 17:15

@19 : à force d'encenser la médiocrité on se retrouve avec des sans dent haineux et culturellement pauvres qui poussent des cris d'orfraie dès qu'on ose exprimer un avis qui va pas dans leur sens.

et désolé, mais un poème qui commence par "comme tout un chacun, n'en déplaise à d'aucuns"...
j'ai pas besoin de lire la suite pour savoir que ce sera pauvre.

maintenant libre à vous d'apprécier, mais le jour ou vous allez lire de la vraie poésie, vous comprendrez.

ce qui est malheureux, c'est que d'après vos divers écrits, je vous donne la quarantaine passée.
donc pour vous c'est trop tard.
fallait écouter à l'école.

21.Posté par L'Ardéchoise le 01/02/2018 20:59

'fectivement, 20, ma quarantaine est plus que dépassée, elle est trépassée...
L'école, j'y suis restée jusqu'à 61 ans.
Et mis à part le fait que j'étais prof, j'ai été aussi libraire-galeriste, chartiste, expert auprès des ventes publiques, secrétaire de rédaction d'une revue d'art et j'en passe.

Arnaud Jomain n'a aucunement la prétention de nous faire du Eluard, ni du Prévert, encore moins du Hugo ou du Baudelaire , pas plus que plein d'autres encore !

Il nous fait du Arnaud, et dans ce poème, que vous auriez dû lire en entier, les touches d'humour sont omniprésentes, mais il en écrit des tas d'autres auxquels vous pourriez vous intéresser.

Je ne sais ce que vous lisez, mais nous n'avons ni les mêmes valeurs ni la même façon d'aborder les choses ou les gens .
Vous manquez d'humilité à trouver de la médiocrité partout , ça va, les chevilles ?
Et la tête , elle ne fume pas , tant vos neurones semblent effectuer un intense travail de perfection ???

22.Posté par Sick Ranchez le 01/02/2018 21:33

être libraire ou prof et n'avoir aucune culture littéraire c'est pas incompatible.
ça vendait surement du voici et du 50 shades lol.
la culture du sans dent.

23.Posté par L'Ardéchoise le 02/02/2018 01:04

22, vous êtes encore bien plus bas que je ne le pensais : vous ne savez pas lire et ne comprenez pas ce que vous essayez de lire, vos réponses sont "merdiques" et votre suffisance pue à un point que c'en est pitié (enfin, plutôt dégoût, ou d'égout d'ailleurs) !!!

Au fait librairie et presse, ce n'est pas vraiment le même genre de boutique...

24.Posté par Sick Ranchez le 02/02/2018 21:55

calmos mamy, faudrait comprendre que l'internet c'est pas pour les vieux baby boomers fragiles.
faut retourner voir les feux de l'amour, la télé est faite pour toi.

25.Posté par L'Ardéchoise le 03/02/2018 00:17

Du c.n, même pas la joie !
Le pire que tous ceux qu'il puisse y avoir ici !
Quand je serai sur mon surf, je souhaiterai qu'une vague te "survague", pauv boug !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 14:49 Plus grave que les émeutes