MENU ZINFOS
Municipales 2020

Imrhane Moullan, candidat à St-Pierre: "Il est urgent de rétablir une justice sociale"


"Ma vision du monde et ma façon de faire de la politique sont aux antipodes de celles de Michel Fontaine". Candidat aux municipales à Saint-Pierre, Imrhane Moullan, tête de liste d'"Agir pour Saint-Pierre", souhaite offrir une autre alternative à droite au maire sortant, patron des Républicains, pour ces municipales dans la capitale du sud. Si l'attractivité et le dynamisme de la commune ont été "incontestables" ces dernières années, il regrette que ce développement se soit fait "au détriment du social". "Le bilan de ces 20 dernières années est celui de la fracture sociale et de la casse sociale", affirme-t-il, bien décidé à mettre Michel Fontaine, "colosse aux pieds d'argile", en ballotage...

Par - Publié le Dimanche 8 Mars 2020 à 10:59 | Lu 2356 fois

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous présenter pour ce scrutin à Saint-Pierre ? Quelle ambition portez-vous pour la commune ?

Devant le constat d’une opposition faible, silencieuse et complaisante, et face aux dégâts provoqués par l’usure du pouvoir qui gangrène le maire sortant, de nombreuses personnes m’ont sollicité depuis 2016 pour mener une liste en 2020 à Saint-Pierre. Depuis quatre ans, je reçois la population chaque semaine et arpente régulièrement le terrain : le constat de misère sociale, de gestion clientéliste et de pressions politiques m’a conforté dans ma démarche de proposer un renouveau à Saint-Pierre. Notre ville a besoin d’un nouveau souffle !

J’ai pour seule ambition de tirer notre ville et la population vers le haut, de conforter sa place de locomotive du Grand Sud, et de lui donner une envergure régionale dans la zone Océan Indien, notamment en faisant de notre commune un haut lieu de formation en matière de développement numérique ; je souhaite que Saint-Pierre soit un phare de la Connaissance dans l’espace india-océanique ! La formation dans le digital est la promesse d’un avenir meilleur pour notre Jeunesse, car ce secteur est la troisième ressource de l’économie mondiale, gage d’activités pérennes et d’emplois locaux et durables.

Vous êtes connu comme étant le référent départemental du parti "Agir, la droite alternative", dont le président est le ministre de la Culture Franck Riester. À Saint-Pierre, vous allez croiser le fer avec le maire sortant, Michel Fontaine, qui n'est autre que le patron des Républicains dans l'île. Pourquoi un accord n'a-t-il pas été trouvé entre vous pour ce scrutin ? Quels sont vos points de désaccord ?

Au préalable, je tiens à souligner que la culture, comme l’écologie, ne sont ni de Droite ni de Gauche : ces thèmes transcendent les clivages politiques, et c’est heureux !

Un accord avec le maire sortant était impensable, pour ne pas dire impossible : le courant de centre-droit que je représente, dans la lignée de Jacques Chirac et d’Alain Juppé, est la preuve qu’une autre Droite existe : moderne, humaniste, sociale, écologiste, généreuse, tolérante et ouverte.

Une autre façon de faire de la politique est à mon sens possible : honnêteté, intégrité, transparence, au service de toute la population ! Les points de désaccords sont donc substantiels et sérieux ...

Il est dès lors évident que ma vision du monde et ma façon de faire de la politique sont aux antipodes de celles de Michel Fontaine : il ne s’agit pas de querelles d’hommes comme celles qui opposent le maire sortant à ses anciens ou actuels adjoints, mais de valeurs et de combat d’idées qui nous opposent incontestablement.
Pendant qu’ils s’entredéchirent et se battent entre eux pour le pouvoir en offrant un bien triste spectacle, moi je veux me battre  pour notre population et la sortir de ses souffrances quotidiennes.

A Saint-Pierre, face à une gauche divisée et émiettée du fait de multiples candidatures, je représente la seule alternative face au maire LR sortant, usé par trois mandats consécutifs : depuis presque 20 ans, il a été le seul candidat à Droite aux élections municipales. Aujourd’hui, je représente naturellement l’alternative et la relève qu’il n’a pas su ou voulu insuffler dans son clan.

En 2020, la population de Saint-Pierre aura ainsi une meilleure offre démocratique avec une deuxième candidature de Centre-Droit : celle de ma liste “AGIR POUR SAINT-PIERRE” ouverte à de nouveaux visages en politique ; des femmes et des hommes de toutes générations, de tous les quartiers de Saint-Pierre, de toutes les catégories socio-professionnelles, de toutes sensibilités politiques et de toutes les communautés, ce qui représente un renouvellement crédible de la classe politique locale.

La commune est dirigée depuis 2001 par Michel Fontaine. Quel regard portez-vous sur l'évolution de Saint-Pierre ces vingt dernières années ?

La ville de Saint-Pierre, capitale du Grand Sud, est incontestablement un territoire dynamique et attractif, créateur d'activités et d'emplois, avec notamment un centre-ville attrayant, quatre zones industrielles, des centres commerciaux, un front de mer réputé pour sa vie nocturne, un lagon très fréquenté, ... Il faut conforter et amplifier ce développement économique local, tout en atténuant ses effets pervers sur le plan social.

En effet, sa population est la deuxième plus pauvre de France parmi les communes de plus de 70 000 habitants, ce qui s'explique par de profondes injustices sociales et une mauvaise redistribution des richesses : pendant qu'une minorité de possédants devient de plus en plus riches depuis une vingtaine d’années, les classes moyennes ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts et subissent un déclassement social, et les plus modestes deviennent de plus en plus pauvres.

Le bilan de ces 20 dernières années est donc celui de la fracture sociale et de la casse sociale, mais aussi celui de l’insécurité, du coma circulatoire et de l’agonie du petit commerce … Je veux remédier à ces maux et fléaux !

Quels sont les grands axes de votre campagne ?

En premier lieu, le social : je milite pour un meilleur partage des richesses, de l'emploi public, des aides publiques, ainsi qu'un meilleur aménagement du territoire : il est urgent de rétablir une justice sociale à Saint-Pierre, en redonnant notamment du pouvoir d'achat aux familles saint-pierroises (baisse des impôts locaux, de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères, des factures d’eau, de la cantine, et du ticket de bus) et en facilitant l'accès au logement pour tous.

Je propose, avec mon équipe, une politique humaine d’écoute et de proximité avec notamment des rendez-vous rapides et hebdomadaires avec le maire et les élus dans tous nos quartiers.

Après l'urgence sociale, ma deuxième priorité est la transition écologique : la ville doit devenir plus propre. L'enfouissement et l'incinération proposés depuis 20 ans par le maire sortant ne sont pas des solutions ni des exemples, mais des échecs patents comportant des risques importants pour l'environnement et la santé publique.
Pour nos déchets, je propose de réduire, réutiliser, réparer, recycler au maximum; pour les déchets ultimes, la gazéification est une solution d'avenir, moins polluante que le projet d'incinérateur de Pierrefonds.

Le troisième axe de mon programme est l’amélioration de la qualité du cadre de vie : je veux faire de Saint-Pierre une ville propre, avec des routes réparées, mieux entretenues, une évacuation correcte des eaux pluviales, et des trottoirs accessibles ; des écoles rénovées et équipées offrant des produits locaux et bio à la restauration scolaire ; des transports collectifs plus attractifs et mieux organisés ainsi que des modes de déplacement doux ; des animations sportives, culturelles et des loisirs dans tous les quartiers ; des projets structurants tels qu’un pôle de sports mécaniques (circuit de rallye auto-moto homologué), un hippodrome (course de chevaux) et des salles de cinéma ; …

Enfin, et non des moindres, l’activité et la création d’emplois locaux et pérennes doivent être encouragées par l’accès au foncier d’entreprise, par une maîtrise de la fiscalité professionnelle, et par un accompagnement administratif renforcé de nos chefs d’entreprise TPE-PME au montage de dossiers, notamment de demandes d’aides financières auprès de nos partenaires.

Nous souhaitons faire de Saint-Pierre un territoire leader en matière de développement numérique et de digital, dont le rayonnement sera d’envergure régionale sur la zone Océan Indien : pour cela, en collaboration avec le monde économique et le monde universitaire, priorité sera donnée à la formation : écoles du premier degré équipées de salles informatiques et de tablettes numériques ; école municipale du numérique ; grande école du numérique pour les études supérieures au sein de la "Vallée Blanche" dans la Technopôle de Terre-Sainte ; …

Votre ressenti à quelques jours de ce premier tour ?

Je me sens habité par un sentiment de grande sérénité et je suis d’un naturel positif. Je suis prêt pour un rendez-vous avec le destin si tel serait le choix souverain du peuple.
Sur le terrain, les gens ne s’affichent pas par crainte de l’équipe actuelle, mais ne mâchent pas leurs mots. Ils veulent un véritable changement et estiment que la jeunesse doit prendre le relais. Ils ont conscience que le maire actuel ne fera pas l’intégralité du prochain mandat et ne veulent surtout pas d’un David Lorion comme maire par intérim...
Beaucoup promettent d’aller voter en masse dès le premier tour le dimanche 15 mars prochain pour faire mettre un genou à terre au maire sortant qui n’est qu’un "colosse aux pieds d’argiles". Ils ont conscience qu’une fois mis en ballotage, le maire sortant n’a aucune chance au second tour.

Ma candidature à la tête d’une liste de rassemblement et d’ouverture rencontre un très bon accueil : parmi les nouveaux visages, je suis le seul qui a les compétences et l’expérience de la gestion des collectivités locales à un haut niveau. Il ne s’agit pas de chasser la peste, pour choisir le choléra ni le corona(virus) !
La population a apprécié que début janvier 2020 je rende public auprès de la presse locale mon casier judiciaire vierge, mon bulletin de santé satisfaisant, et ma situation patrimoniale à Saint-Pierre démontrant que je n’ai aucun risque de conflit d’intérêts en briguant la mairie.
J’avais invité tous les autres candidats à faire de même, mais étrangement à ce jour aucun ne s’est soumis à cet exercice de transparence … La population jugera dans les urnes le 15 mars 2020 !


Samuel Irlepenne
Passionné d'histoire et de géopolitique, travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Julien H le 08/03/2020 16:33 (depuis mobile)

Voilà qui redonne envie d’aller voter à St Pierre après des années d’abstention ! Cette fois il y aura un second tour et ce jeune homme sera la surprise du 15 mars !

2.Posté par Saint-pierroise le 08/03/2020 16:38 (depuis mobile)

Voila une personne avec une vision neuve pour la ville de saint-pierre.
Un programme juste et avec des ambitions aux goûts de la population.
Nous attendons un renouveau, la justice sociale sera notre pilier dans ce combat.

3.Posté par DD angO le 08/03/2020 16:52 (depuis mobile)

Un marmaille la kour 100% st pierrois qui a la main sur le cœur
Assez avec ces vieux politiciens qui roulent à nou dans la farine
Vive la fraîcheur la jeunesse le renouveau !!

4.Posté par Marie Sylvie Voula le 08/03/2020 17:34 (depuis mobile)

Un nouveau souffle pour st pierre un jeune qui pourra redonner vie à notre commune

5.Posté par wtf le 08/03/2020 19:20

Bonne chance. Car il en faut, et du courage, face au candidat sortant à st pierre. Irham Moullan est une personne d'une très grande acuité et vivacité intellectuelle (formateur cnfpt). Sur le plan intellectuel, il est trés intéressant.

Sinon, sur St Pierre même : oui, c'est clair que ça bouge, on peut pas le nier ça ; Juste une remarque peu importe le magistrat qui en sortira, essayez de profiter de l'attractivité de cette ville pour l'assainir. Elle est très sale. C'est dommage, car ça bouge vraiment. Rien que sur la plage tous ces coraux qui traînent sur la , on peut les réutiliser (il s'agit d'organisme mort, donc autant en faire qqch / espèce protégée), ca suppose au préalable de revoir par contre comment végétaliser proprement la côte sableuse pour éviter l'érosion et profiter des coraux mort pour faire des structures immergées pour recoloniser par ailleurs du vivant..

6.Posté par GIRONDIN le 08/03/2020 19:28

"Ma vision du monde et ma façon de faire de la politique sont aux antipodes de celles de Michel Fontaine".

C'est vrai que Michel fontaine n'a jamais mis la Photo de ses parents sur un de ces tracts politique. Sauf erreur de ma part.

7.Posté par boul le 08/03/2020 20:00

@1 vous êtes un pathétique personnage dites donc. Mais bon le ridicule ne tue pas et me fait même rire , je vous remercie donc d'égayer ma soirée.
Quant à ce candidat j'espère qu'il restera intègre et que son casier restera vierge il accède un jour au trône de la mairie.

8.Posté par j lauret le 08/03/2020 20:11

c'est ridicule parfaitement ridicule, quelle casse sociale, que veut ce bonhomme, tout donner , l'argent des impots à ses copains, à quelques personnes, à des gens qui ne fichent rien ? les aides sociales sont déjà très normées, la CAF de la réunion en sait quelque chose. que veut on en décodant son message, eh bien votez pour ce monsieur et vous aurez au début de sa mandature un peu d'argent, en demandant, meme si une équipe municipale ne peut le faire, mais en tentant d'attribuer des logements qui appartiennent aux bailleurs sociaux, ou quelques avantages à quelque personnes qui ne l'auront certainement pas mérité

9.Posté par Olivier le 08/03/2020 22:33 (depuis mobile)

Poste 1 .cest quoi cette réflexion de barbe de djihadiste .

10.Posté par Lilie le 09/03/2020 05:49 (depuis mobile)

Voila un homme qui n''a pas froid aux yeux!
Montrer son casier judiciaire, donner son état de santé et tout le reste. Monsieur pour votre transparence monsieur. Bizarre,que les autres candidats ont refusés de la faire? Merci de votre honnêteté!

11.Posté par ZembroKaf le 09/03/2020 09:16

grande école du numérique pour les études supérieures au sein de la "Vallée Blanche" dans la Technopôle de Terre-Sainte ; …

IUT de La Réunion à Saint Pierre propose déjà du "numérique" dans ces formations 👍
des projets structurants tels qu’un pôle de sports mécaniques (circuit de rallye auto-moto homologué), un hippodrome (course de chevaux) et des salles de cinéma ; …

Coût et entretien de ce "genre d'équipement"...???😱
des salles de cinéma : compétence communale ???😯
Je me sens habité par un sentiment de grande sérénité et je suis d’un naturel positif.

Il a été contaminé par..."la zénitude" de Ségolène Royal 😂
@7 GIRONDIN
Salut !
Le début de son autobiographie...👍en espérant que ses parent ne lui demandent pas un "droit à l'image"😂
Son programme est aussi virtuel...que sa grande "école du numérique"...😂

12.Posté par didi le 09/03/2020 11:16

"un hippodrome (course de chevaux) et des salles de cinéma"

les jeux et les spectacles.
quelle différence avec missel?
franchement ridicule car l'essentiel n'est pas là

13.Posté par Franck eric le 09/03/2020 14:32

" Justice sociale " ?
ça fait des décennies qu'on nous en parle !
Il est temps d'arrêter les frais.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes