Justice

Impossible de contrôler son alcoolémie tellement il a bu

Jeudi 25 Janvier 2018 - 15:49

JLD comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour répondre de quatre chefs d'inculpations dont les faits se sont déroulés le 27 décembre dernier à Saint-Paul.

Outre la conduite sans permis et sous état alcoolique en récidive légale qui sont des standards chez le prévenu, s'ajoutaient cette fois un accident avec délit de fuite ainsi qu'un défaut de maîtrise du véhicule.

Si l'avocate de JLD fait une demande de nullité pour défaut de procédure, l'énoncé du casier judiciaire de l'intéressé n'en demeure pas moins éloquent. Il cumule en effet pas moins de sept mentions et toutes pour les mêmes faits : conduite sans permis et sous l'empire de l'alcool.

Revenons-en aux faits. Le soir du 27 décembre vers 20h30, JLD qui conduit paisiblement une Golf de couleur blanche, percute un véhicule en stationnement. Estimant qu'il n'y avait aucun dégât, il recule et poursuit sa route pour rentrer chez lui. Le propriétaire du véhicule percuté est alors alerté par des voisins. Un témoin de l'accident, connaissant JLD, lui donne même son numéro de téléphone. Il le contacte et part à sa rencontre afin d'établir un constat.

JLD refuse catégoriquement de faire le constat et propose un arrangement sans déclaration. En effet, la voiture n'a ni assurance ni contrôle technique. Le propriétaire voyant alors l'état très alcoolisé de JLD décide d'appeler la gendarmerie.

Arrivés sur les lieux du litige, les gendarmes constatent l'état du contrevenant et veulent lui faire un test d'alcoolémie. Cela va s'avérer impossible tant l'homme est saoul. Ils le conduisent alors à l'hôpital de St-Paul afin de procéder à un prélèvement sanguin. Il s'en suivra une mise en garde à vue. 

Les résultats du test sont sans appel : 3,26 g/l de sang.

Le président, lors de son interrogatoire, tente désespérément de fait admettre à ce monsieur qu'il a une vraie addiction à l'alcool mais obtient pour seule réponse "Je ne sais pas". Si le prévenu ne conteste pas les faits, il explique avec insistance qu'il ne s'est pas rendu compte de l'accident. "J'ai bu en cours de route depuis l'après midi, j'ai pas compris que j'ai fait un accident, j'étais dans un trou noir." Après avoir longuement insisté sur le problème d'addiction du prévenu, le président finira par obtenir un "oui, j'ai un problème avec l'alcool".

Le procureur de la République demandera, compte tenu des précédents de l'intéressé, 8 mois de prison dont 4 avec sursis. 2 ans de mise à l'épreuve et une obligation de soins. Il demande aussi une obligation de passer le permis de conduire car JLD n'a jamais entrepris la démarche.

Le président après une délibération d'une dizaine de minutes, reconnaît coupable le prévenu de tous les chefs d'inculpations et suivra les réquisitions du procureur avec maintient en détention.
Regis Labrousse
Lu 3105 fois



1.Posté par remi le 25/01/2018 16:38

c'est criminel et irresponsable de conduire en étant alcoolisé car cela met en grand danger la vie d'autrui. Par ailleurs, faudrait l'interdire de conduire.

2.Posté par Darkvador le 25/01/2018 19:42

Voila ou en est notre société :...fait une demande de nullité pour défaut de procédure..., on ne juge plus les faits mais la lesgislation.

3.Posté par Alf le 26/01/2018 02:31 (depuis mobile)

Un déchet de la société . À mettre dans une cellule , jeter la clef dans un trou et jeter le trou ...

4.Posté par TICOQ le 26/01/2018 06:12

Dans un pays doté d'une justice "normale", l'auteur de ce genre de méfaits se verrait interdire de passer le permis de conduire pendant plusieurs années..... mais nous sommes à la Réunion.... France, pays des droits du voyou !

5.Posté par TICOQ le 26/01/2018 06:14

obligation de soins qu'il ne suivra jamais, par contre il passera son permis ! On marche sur la tête avec nos "juges" !

6.Posté par Criminel en puissance le 26/01/2018 06:38

1.Posté par remi le 25/01/2018 16:38

Tout à fait d'accord; ce mec là est un criminel potentiel qui dans 4 mois prendra le volant bourré et pourra tuer une ou plusieurs personnes...

C'est sur une île déserte qu'il faudrait le laisser plusieurs mois ou un an, sans alcool. Là , il pourrait commencer à se déshabituer. Là, il va suivre un traitement de quelques jours ou semaines, et puis basta, rebelote au comptoir ou au goulot.

Quant à l'obligation de passer le permis de conduire, franchement: au contraire, faudrait lui interdire de conduire....

Et la voiture: confisquée et revendue pour payer une amende même pas prononcée ?

Au final, une justice qui met trop d'eau dans son vin?

7.Posté par PECOS le 26/01/2018 14:13

Quelle ordure ce type ! Tellement irrécupérable que même les requins n'en voudraient pas

8.Posté par JMR974 le 26/01/2018 20:51

Il lui reste du sang dans sa circulation alcoolique ?

9.Posté par Borgos le 29/01/2018 19:42

Pas étonant la Réunion c'est une République bannaniére donc on applique les Lois locales
Si on était en France Métropolitaine ça se passerait autrement
Mais la coutume dans ce pays doit être suivi c'est ainsi on est en Afrique ne l'oublions pas....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >