MENU ZINFOS
Economie

Immobilier: Les géomètres, premier signe d'alerte


La crise financière et l’inquiétude sur la loi sur la défiscalisation ont provoqué une réelle crise de confiance et le secteur de l’immobilier est l’un des premiers à la ressentir. Rencontre avec le directeur d’un important cabinet de géomètres de La Réunion, Jean-Claude Mechy. Profession qui est l’une des premières à ressentir les effets sur le secteur.

Par Melanie Roddier - Publié le Mardi 30 Septembre 2008 à 07:37 | Lu 2701 fois

Immobilier: Les géomètres, premier signe d'alerte
Les artisans du BTP ont commencé à en faire les frais. Il y a quelques semaines, ils manifestaient devant la Préfecture, inquiets pour leur avenir en voyant de nombreux projets immobiliers tomber à l’eau.
Pour les géomètres, l’absence de commandes depuis plusieurs mois est un réel moyen de prendre la température du secteur de l’immobilier. Avec pour cause principale l’inquiétude face à la loi sur la défiscalisation.
Les professionnels de l’immobilier attendent de voir. "Nous attendons tous d’en avoir des détails. Un amendement sera-t-il prévu pour La Réunion? Yves Jégo avait affirmé que des aménagements accompagneraient cette loi mais nous attendons. En tout cas, telle que la loi est présentée, elle n’est pas faite pour encourager de nouvelles constructions", explique Jean-Claude Mechy, responsable d’un cabinet de géomètres.
Autre facteur: les banques. Conséquence première de la crise financière mondiale, l’évolution des taux d’intérêts. "Ils ont déjà grimpé, les crédits sont moins importants. Le Réunionnais moyen qui voudra acheter et défiscaliser aura bien du mal dans un tel contexte", redoute Jean-Claude Mechy.
Dans ce cabinet de géomètres, le constat est clair: Fin 2007- début 2008, les promoteurs privés faisaient beaucoup plus appel à eux. Plans topographiques, bornages, "parfois nous avions 2 à 3 chantiers à effectuer dans le mois". Aujourd’hui, ils terminent les dossiers en cours et rien de nouveau. "Nous avons eu des échos chez nos collègues, tous les géomètres semblent connaître la même situation".
Le scénario n’est pas nouveau. Le marché se gèle. Les prix baissent. Les gens ne signent plus. Les acteurs du logement font état d’une crise de confiance. Du coup, les projets se font plus rare.
Paradoxalement, les constructions ont poussé comme des champignons ces derniers temps, "il fallait bien que l’on connaisse un retour au calme". Mais dans le même temps, la population n’en finit pas d’augmenter, le 1 million d’habitants vers lequel tend La Réunion impliquera de nouvelles constructions de logements.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes