Faits-divers

Immigration clandestine vers La Réunion: Des passeurs arrêtés au Sri-Lanka

Vendredi 15 Février 2019 - 08:48

Alors que 64 migrants ont, hier, été reconduits dans leur pays d’origine, les autorités sri-lankaises ont annoncé dans le même temps avoir interpellé 22 personnes qui s’apprêtaient à rejoindre notre ile, indique le JIR selon les informations de la presse locale. Parmi elles, trois femmes et quatre enfants. Deux hommes susceptibles d’être à la tête de la filière d’immigration clandestine ont également été arrêtés dans un logement dans la région de Pannegamuwa. 

Au total, 7 bateaux ont désormais tenté la traversée vers La Réunion, 5 ont réussi, rappelle le JIR. Les deux autres ayant été interceptés avant leur arrivée. Une traversée risquée puisque plusieurs chalutiers ont chaviré, indique le Daily News sri-lankais qui ne donne aucun autre élément à ce sujet.  

Le journal sri-lankais explique également que les propriétaires de bateaux craignent pour leurs biens. Plusieurs ont été volés sur la zone littorale Ouest. Le propriétaire du "Prashansa", dernier arrivé à La Réunion avec 70 personnes à bord, a d’ailleurs porté plainte. Il avait acheté le navire 15 millions de roupies. Le bateau avait ensuite quitté la côte de Negombo le 9 janvier avec sept membres d’équipage. Le capitaine fait partie du réseau de passeurs. Toujours selon les informations du journal, le "Prashansa" est parti avec suffisamment de nourriture pour deux mois et 10 000 litres de carburant. Des réserves suffisantes pour effectuer la traversée sans escale? La question reste toujours en suspens. Le capitaine avait également fait changer le moteur du chalutier avant son départ vers La Réunion. 

Des habitants de Chilaw, Karukapane, Udappuwa et Jaffna sont également en cause dans ce trafic dont le voyage aurait été facturé entre 800 000 et 1,5 million de roupies (7.500 euros).
N.P
Lu 4061 fois



1.Posté par Mortier le 15/02/2019 10:05 (depuis mobile)

Ce sont des pourritures ces passeurs. Non seulement ils escroquent leurs concitoyens pour une traversée à haut risque, en plus sur des bateaux volés.

2.Posté par Choupette le 15/02/2019 12:21

Ces passeurs vont déguster avec les autorités locales. Avec eux, c'était escroquerie à tous les étages, jusqu'à vendre notre île ... !

Donc, ce serait un bateau volé qui a fait le plein avant de prendre la route.

D'accord.

Mais comment se fait-il que les hommes arrivent à bon port frais et dispos ?

3.Posté par Jp POPAUL54 le 15/02/2019 15:59

Jaffna... une des villes bastions des Tigres noirs.

4.Posté par Kiki le 15/02/2019 16:37 (depuis mobile)

Il faut toujours payer les passeurs et même pour l''au delà. Le point commun du vivant comme du mort ? Un fleuve à traversé et on les paie afin d''arriver à bon port. Triste destiné que ces passeurs ainsi que pr ceux qui y st confronté !...

5.Posté par Joseph le 15/02/2019 18:34

10T de carburant, avec l'eau, la nourriture, les passagers, tout ça dans un tel rafiot ?

Ils nous prennent pour des imbéciles !

6.Posté par komssameme le 16/02/2019 08:38

Combien ça coûte aux contribuables ce phénomène d'immigration ? Dans un cadre légal de conventionnement de travail, d'études, pourquoi pas ?
La France et ses territoires ne peuvent accueillir la misère du monde entier.

7.Posté par jaimieux le 16/02/2019 17:47

post 6 elle le fait deja avec les dom on est plus a cela pres...pour cracher sur le zoreil la reun est prems mais pour accueiilir la misere du monde le reunionnais est francais...achetez vous un peu d'amour propre

8.Posté par lo rhumlépabonméliboikammême le 17/02/2019 12:39

@ poste 7 votre amour propre vous l'avez acheté ou j'aimerai connaître l'adresse svp et s'il m'en reste je vous en donnerai mon cher jaimieux les doms vont partis intégrantes de la métropole . Bon je vous laisse bosser sur votre histoire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie