Océan Indien

Immigration à Mayotte: Des sénateurs proposent de "remplacer" le visa Balladur

Jeudi 19 Juillet 2012 - 16:58

Immigration à Mayotte: Des sénateurs proposent de "remplacer" le visa Balladur
Des sénateurs ont mené une mission à Mayotte et sont revenus très préoccupés par la situation migratoire dans l'île et aux Comores. "Des dizaines, voire des centaines meurent chaque année lors de la traversée entre l’île d’Anjouan et Mayotte", a déploré le sénateur PS Jean-Pierre Sueur, qui a présenté mercredi à la presse le rapport de la mission. 

L'actualité récente ne lui donnera pas tort. Rien que ses deux derniers mois, deux naufrages de kwassa-kwassa avec à bord des clandestins comoriens ont provoqué plusieurs dizaines de morts et de disparus au large de Mayotte (lire ici et ). 

La principale préconisation des sénateurs est de revenir sur le "très restrictif" visa Balladur, en place depuis 1995. "Il n'y a pas d'autre solution que de revoir nos relations avec les Comores pour maîtriser l'immigration", explique Jean-Pierre Sueur. Le visa Balladur est "tellement contraignant', explique-t-il, que "presque personne ne peut passer légalement. Il ne faut pas le supprimer mais le remplacer par un autre plus réaliste et plus efficace", a-t-il indiqué à Médiapart. 

Ouvrir un espace de régulation à l'intérieur des Comores

Christian Cointat, sénateur UMP qui a participé à la mission, estime que "ce visa ne protège rien du tout". Il propose de remplacer le "visa Balladur" par un visa délivré aux détenteurs d’un passeport comorien. Ceci "pour ouvrir un espace de circulation à l’intérieur des Comores", y compris Mayotte, soutient-il. "Ce signe en direction de l’Etat comorien permettrait au moins de savoir qui est sur le territoire de Mayotte", explique le sénateur UMP, qui s’est aussi exprimé en faveur d’"une coopération sérieuse avec les Comores". 
 
"L’objectif n’est pas de renoncer à une politique de régulation de l’immigration, mais de la coupler avec une nouvelle politique de coopération régionale", précisent les rapporteurs. Les sénateurs proposent également au gouvernement de constuire un nouveau centre de rétention administrative et de renforcer l'effectif de la police aux frontières.
Lu 2081 fois



1.Posté par môvélang le 19/07/2012 18:16

en clair, le visa balladur est trop imperméable, il faudrait un visa troué pour que ces gens qui ont voulu l'indépendance puissent entrer france illégalement en passant la frontière légalement.

2.Posté par noe le 19/07/2012 19:26

La France aurait dû conserver toutes les îles comoriennes et non seulement Mayotte ...
On n'aurait pas toutes ces drames , si toutes les îles étaient restées françaises ...

3.Posté par MIRITOUSEL le 19/07/2012 20:00

Noe!On l'a dit et redit et répété:Zote n'avait le choix de devenir et rester Français,c'est zote que la choisi zote destin,c'est quand même pas la France???Maintenant goute la misère et arrête emmerde do moune ek zhistoire colonialisme,la misère,la pauvreté etc etc....
Mi di pa bien fait pou zote mais zote la roder c'est tout....

4.Posté par Vincezh le 19/07/2012 21:18

Quand on voit le niveau scolaire ici, et surtout le niveau de francais, ca devrait etre 30% de résultat, tout est faussé, les notes sont superbement surévaluée, et on fait mine de s'inquiter qu'on passe de 73% à 70 %.... j'ai eu qq qui à eu son bac pro, elle est venue en stagaire pour boulot éventuel... 8 "fotes" de francais dans une lettre de 3 lignes... !!! toute cela est une gabegie générale, on leur vend des illusions.... mais il est trop tard... la poudrière est en marche !!!

5.Posté par des référendums SVP !!! le 20/07/2012 00:21

2.Posté par noe le 19/07/2012 19:26
La France aurait dû conserver toutes les îles comoriennes et non seulement Mayotte ...
On n'aurait pas toutes ces drames , si toutes les îles étaient restées françaises ...

Bonne idée, on aurait dû garder aussi Madagascar, le Congo, le Mali, le Sénégal, le Gabon, et toutes les colonies. Si on organisait des référendums, tout ce beau monde voterait FRANCE et nous pourrions enfin bénéficier de leurs apports inestimables. On reparlerait alors de l'Empire français.

6.Posté par fundisantim le 21/07/2012 08:00

La geopolitique est un art subtil. Dans un monde au bord de la crise energetique, le petrole comorien et malgache en fait baver plus d'un. C'est plutot la foire aux pigeons qui est en marche.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues