MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Immersion "dan' lo ker tabisman stella" !


Tout commence en un matin de 1978 où l’annonce de la fermeture de l’Usine Sucrière de Stella Matutina est prononcée, mettant quartiers et une ville entière en difficultés...

Par Jean Claude COMORASSAMY. - Publié le Lundi 20 Septembre 2010 à 09:23 | Lu 720 fois

Cette décision prédit et condamne à mort l’ensemble des quartiers qui sont Stella, Quatre robinets et Portail. Car sans emploi, les habitants vivent cette fermeture d’usine comme un séisme sans précédent.

Entre temps, la dépouille de l’Usine commence aussitôt, des divers matériels sont démontés et sont transportés à la l’usine de la Mare de St-Marie ou à Grand Bois…

Et au fil du temps, on entrevoit un grand squelette rouillé, noirci et d’un bâtiment abandonné par le temps avec des épais murs qui marque toute une histoire de ce site, qui se dégrade.

Mais c’était sans compter l’idée, en 1990 du conseil régional de l’époque d’acheter ce coin de l’histoire, afin de redonner vie à ce vieux vestige du passé, en faisant comme projet un aménagement en un vrai Musée.

Les travaux commercèrent très vite et une bonne année plus tard en 1991 que le Musée fut inauguré puis ouvrit ses portes.

Près de 20 ans plus tard, ce Bâtiment reste un lieu de mémoire pour toutes les générations, présentes comme futures.

Puis que, ce patrimoine historique est devenu un lieu incontournable pour les tourismes mais surtout pour le milieu scolaire, car la mémoire ouvrière réunionnaise et notre histoire s’y trouvent et se transmettent.

C’est tout à fait vrai, que cette richesse historique contribue grandement à donner un autre "cachet" aux quartiers des Quatre Robinets, Stella et surtout à la ville de St-Leu voire la Réunion toute entière.

Ce patrimoine extraordinaire et remarquable à plus d’un titre, reste toujours le témoin d’une époque.

D’ailleurs en entrant dans le "ventre" de cette usine, l’âme semble toujours vivante.
Les cylindres, les chaînes, les diverses cuves, les grandes roues, les escaliers en fer même les parfums du sirop de canne s’en ressentent…

Bien sûr, l’incontournable galerie de portraits uniques et originaux, montrant le visage de ses "travayers tabisman", qui nous entraine à son tour à nous faire revivre ce passé de l’usine sucrière, qui reste quand même assez marqué pour les anciens.

Cette exposition photographique de M. Y. Arthus Bertrand, est toujours à découvrir ou à redécouvrir.

A noter aussi, dans cette enveloppe architecturale, des liens subtils, cachés ou au contraire avoués, lie ce musée. A nous de l’apercevoir dans un regard en profondeur.

Bien sûr, il y a encore aux alentours extérieurs, beaucoup d’espaces à mettre en valeur qui restent là encore des témoignages du passé.

Je veux parler de ses vieux murs épais, délabrés qui jalonnent ce long bâtiment qui étaient des étables pour les bœufs ou encore l’écurie des chevaux, même un bout de mûr qui abritait un hôpital ou le vestige de cette cloche qui marquait la journée par des sonneries régulières… etc.

Tout un pan de notre histoire est encore à découvrir et à mettre en valeur aux alentours de cette usine.

Mais ne faisons pas la fine bouche, aujourd’hui ce bâtiment à l’allure d’une belle et grande dame, qui vous invite ce 18 et 19 septembre à la rencontrer.

Soyez nombreuses et nombreux à ce rendez-vous !

Jean Claude COMORASSAMY.
Ancien "travayer Tabisman" Stella.




1.Posté par Toumaï le 21/09/2010 05:55

C'est tout à fait réel. Beaucoup de sites extérieurs méritent une attention particulière. Le musée doit être un ensemble. Rajouter à la liste l'ancien bureau du Directeur datant de .........l'endroit appelé pavillon Martin, l'espace où l'on distribuait les premiers jouets de Noël pour les enfants "d'usine", espace où l'on projetait des films etc....La grande maison coloniale des différents Directeurs etc, etc....Voire même le projet de déplacement de la balance et le stockage des cannes sur un autre site. Cet article pousse aussi à mon sens, à une certaine réflexion aux élus du conseil régional sur la mise en valeur de la mémoire vivante restante ? L'HUMAIN doit retrouver sa place !

2.Posté par FAIVRE Daniel le 22/09/2010 08:45

Jean-Claude serait-il possible de rajouter le lien du site de Stella, et améliorés ce site internet.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes