MENU ZINFOS
Société

Images impressionnantes de l'éboulement au cassé de la Rivière de l'Est


Les photos parlent d'elles-mêmes. Un nouvel éboulement s'est produit hier jeudi 2 juillet au cassé de la Rivière de l'Est, toujours au niveau du point de vue. Si l'abri est toujours présent, il vit "ses derniers moments apparemment", indique la gendarmerie de La Réunion. (Photos : © Gendarmerie de La Réunion)

Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 3 Juillet 2020 à 16:19 | Lu 24370 fois

En février dernier, un important éboulement s'était déjà produit au même endroit, emportant les gardes corps en bois au niveau du point de vue. Situé initialement à 25 mètres du bord du cassé, l'abri s'était retrouvé à la bordure même de la falaise suite à cet effondrement, qui devrait à terme tout emporter.

En effet, l'éboulement de ce jeudi a vu une bande de terre d'une hauteur approximative de 5 mètres se dérocher en bordure du cassé. "Visiblement, les bordures sommitales latérales se sont effondrées", indique la Gendarmerie de La Réunion.

Depuis l'éboulement de février dernier, l'accès au site a été interdit, au vu des fissures constatées dans le secteur. La gendarmerie prévoyait déjà un important éboulement autour de l'abri.


 





1.Posté par zanatany le 03/07/2020 17:17

Eh oui !
La Réunion doit suivre l'évolution et de nombreux éboulement sont à craindre.
Pour les maisons qui poussent comme des champignons dans les hauts, danger !

2.Posté par LA carrière ! le 03/07/2020 17:54

Purée, vite il faut appeler Didier Robert et lui dire que la carrière a commencé.
Ce n'est pas une blague ! Na

3.Posté par Lecon le 03/07/2020 18:05

Eh oui nous sommes de plus en plus nombreux sur ce caillou et être " écolo ", c'est aussi le reconnaître....
Il y a une cinquantaine d'années, qu'il faisait bon vivre ici ! Peu de voitures, des habitations éparses, c'était l'époque où l'on pouvait se couler un bronze tranquillou...
Les profiteurs qui ne voient que le pognon en ligne de mire n'étaient pas encore arrivés, on trouvait, les gens étaient courageux et mouillaient la chemise sans rechigner, c'est vrai que radio cancan n'était pas encore né, son propriétaire encore en culottes courtes...
Qu'il était attendu et apprécié le macatia encore tout chaud qu'on nous livrait dans certaines écoles, à même le sol dans un panier...
Si on faisait celà aujourd'hui ! Qu'est-ce que l'on entendrait !
Il y avait bien une dizaine de kms pour aller à l'école et on était en bonne santé, celà compensait l'eps qui n'était que peu enseigné...
Ah excusez- moi revenons à la réalité, cette dure réalité compensée par beaucoup par des achats compulsifs qui ne nous servent pas à grand chose, mais on ne peut ne pas avoir ce qu'à le voisin non ! Manquerait plus que çà !
C'était çà l'écologie, la vraie, pas celle prônée par des aventuriers et qui comme disait l'autre, sont " vert " dehors mais " rouge " dedans....

4.Posté par TICOQ le 03/07/2020 18:34

Nan mais franchement y en a qui construisent vraiment n'importe où ! Mes 2 quilles smoke thon ?

5.Posté par Ali le Kafhir le 03/07/2020 19:30

géologiquement parlant
C'est génial

le mille feuille le plus long à fabriquer

6.Posté par Boy le 03/07/2020 21:14

A post 2
J'espère que la connerie ne tue pas.
Faites vous prendre en charge car vous êtes atteint mais grave

7.Posté par mister Magoo le 03/07/2020 21:24

normalement, c'est là que superman arrive... soulève la maison et la remet en sécurité

8.Posté par Briandoht le 04/07/2020 05:50

Peut être les conséquences de l activité sismique liée au processus d une éruption volcanique observé ces derniers jours.

9.Posté par Décibel le 04/07/2020 07:41

La vue doit être bebéte ! 😜

10.Posté par Ray le 04/07/2020 11:16

Ben voilà le roche pou la RL !

11.Posté par A mon avis le 04/07/2020 15:35

@ 5.Posté par Ali le Kafhir :
Excellente remarque : géologiquement parlant, l'éboulement laisse apparaître une magnifique coupe géologique, comme un livre ouvert sur l'accumulation et l'alternance des strates volcaniques successives qui ont formé la Réunion. Les strates les plus basses se sont formées il y probablement plusieurs centaines de milliers d'années. Aux géologue de les dater !
L'alternance de couleur des strates montre que le type de volcanisme a évolué au cours des temps géologiques.

12.Posté par klod le 04/07/2020 17:54

d'accord ( lol!) avec " a mon avis" , intéressant sur l'analyse des couches géologiques pour les vrais spécialistes . des jeunes étudiants en géologies des isles volcaniques intéressés ?

13.Posté par klod le 04/07/2020 17:56

kome ki di léonus : "la case la pa loin tombé , on dirait, na domoun dedan ? vo mieux zot i sa va ".

14.Posté par Pimpin974 le 05/07/2020 08:20

Post 2 t vraiment 1 génie.... pour pratiquer ce sentier depuis les 4 bacs jusqu'au gîte régulièrement nous coné que c 1 question de temps pour que sa déboulé avec les fissures tellement profond meme 1 bœuf tomber dedans i retrouve pas.. vue la quantité d'eau depuis la savane cimetière qui stagne en forme de lac pas profond..mais na beaucoup na des solutions pour arrêter sa... ne plus habiter la réunion?

15.Posté par A mon avis le 05/07/2020 11:11

@ 14.Posté par Pimpin974
Le phénomène d'érosion est out à fait naturel et inéluctable. Ce n'est qu'une question de temps.
Dans quelques millions d'années, La Réunion ressemblera à l’île Maurice actuelle (géologiquement parlant).
L'humanité aura sans doute disparu.

16.Posté par Briandoht le 05/07/2020 17:35

Ce phénomène géologique peu courant peut paraître spectaculaire et impressionnant mais loin d'être anodin, ni susciter un émerveillement.

Les séismes répétés même modérés comme ils existent dans notre île peuvent conduire à un moment donné à une déformation des matériaux pouvant entraîner une diminution de leurs caractéristiques qui tendent à faciliter le développement d’une rupture globale .

Près de 60% des glissements de terrain dans le monde ont été déclenchés par des seismes , la mécanique de ces mouvements du sol sous contrainte sismique est mal connue, du fait du peu de données enregistrées in situ lors des activités sismiques.

Les mouvements de terrain sont des phénomènes difficiles à caractériser et à suivre qui ne permettent pas la mise en place d’un système de prévention à grande échelle de façon systématique à part s’arrêter à la détermination des zones à risques. Ce genre d'aléas pourrait se reproduire et engendrer des conséquences dramatiques sur le plan humain ou environnemental en zone habitée ou pas.

Peu d’études scientifiques à ce jour portent sur la caractérisation de l’instabilité en termes de vitesse et de distance de propagation tant les phénomènes en jeu sont complexes.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes