Justice

Images d’une (trop) banale désespérance… Parcours symptomatique d’un jeune parmi 100.000 autres

Mardi 5 Décembre 2017 - 18:21

Images d’une (trop) banale désespérance… Parcours symptomatique d’un jeune parmi 100.000 autres
Appelons-le Paul,  fausse identité voulue par moi car même si son casier est plus chargé qu’un baudet du mexicain, je n’ai pas envie qu’on reconnaisse celui que je parviens pas à considérer comme Billy te Kid !

"Décidez pour moi !"

Il est arrivé sans fanfaronner, entre ses trois gendarmes, frais extrait ce matin de sa cellule de Domenjod. Il y était depuis hier seulement !… et comparaissait ce matin pour une tout autre affaire, une affaire stupide. Une affaire bête à pleurer et je vous assure que je ne m’en  prive pas.

A la barre, il ne fait pas le dur. Ce n’en est pas un. On se demande s’il sait pourquoi il est là, ce jeune garçon de âgé de 23 ans et en paraissant à peine 18. Comble de l’incompréhension, il a déjà 8 condamnations à son CV judiciaire. Un vieux routier paraderait en un tel cas ; pas lui.

Il attend qu’on veuille bien décider de son sort car lui-même , bof ! n’y a jamais vraiment réfléchi. A-t-il un sort, au moins ? Et c’est qui, ça ?

Plaque illisible ? Allez ! La "bascule à Charlot", direct !

Il s’est fait gauler en juin dernier, à Trois-Bassins, à 15h30, alors qu’il conduisait, sans permis, une voiture ne lui appartenant pas, alors qu’il allait chercher du lait pour son fils qui en manquait. Il n’habite pas avec la mère de son fils mais a été sollicité parce que son pote, propriétaire de la Golf, était pété comme une girafe. Il a accepté car il aime son fils, ce mec. Au bout du chemin, il y avait les gendarmes qui n’ont pu que faire leur travail : pas de bol, hein ? La plaque avant, maculée de boue, était illisible. Faute conduisant évidemment à la guillotine, vous pensez bien !

Ce jeune représente bien nos jeunes d’aujourd’hui. Ils sont comme lui, sans projet d’existence. Et ça, les amis, c’est désespérant. Je le considère comme une faute personnelle. Je le dis comme je le pense :

Comment avons-nous pu, nous, les adultes « raisonnables » (soi disant !), laisser à nos enfants une telle désespérance ?
Car ce mec, ce jeune perdu, ne semblant pas savoir où il était ni pourquoi, je me demandais s’il n’était pas MON fils…  Ou le vôtre… pour peu que vous réfléchissiez sur notre pourri de ce p… de monde moderne !

Un TIG vaut mieux que la taule !

Ce jeune paumé a juste pu dire qu’il regrettait (pourquoi en douter ?). La jeune procureur Simbille a parlé du CV très lourd de l’accusé, sans s’appesantir, sensible certainement aux situations désespérées, n’a demandé qu’unTIG modéré.
Une argumentation ses faille des deux côtés. La substitut Simbille a mis en figure de proue le CV déjà très chargé de l’accusé. Très patiente, la présidente Dinot a insisté:

"Vous avez entendu ? Un TIG ? Vous êtes d’accord ?"

"Madame la présidente… Je préfère un Travail d’intérêt général qu’un séjour à Domenjod !"

Voilà ! Voilà ! Ce jeune prouve, en répondant précisément à des questions précises, qu’il n’est pas la moitié d’un con.  BON ! Alors ?……..
Je me demande juste si j’ai donné à mes enfants ne serait-ce que la moitié des chances qu’ils méritaient !!!!!
Jules Bénard
Lu 2539 fois



1.Posté par cmoin le 05/12/2017 18:57

La justice complice des criminels!
Des tig alors que son casier est très chargé!
Sa place est en prison et pour très longtemps!

2.Posté par Merlin le 05/12/2017 21:22

C'est pas à la justice de refaire une éducation, son role c'est de faire appliquer la Loi en tenant compte aussi du passé de l'auteur. Pour le coup, celui là n'a rien compris de la vie en société. Et la présidente du tribunal qui lui demande si il est d'accord pour un TIG.......! Suis-je le seul à trouver ça fantastique ???????

3.Posté par Loulou le 06/12/2017 07:26 (depuis mobile)

Honteux ! Ce voyou, car c''en est un aurait dû aller en tôle...En plus, il raconte des sornettes, a déjà une descendance, c''est tout ce qu''ils savent faire, ces loubards ! À qui le prochain sur liste des victimes ? Quelle justice !

4.Posté par Marie le 06/12/2017 07:33

la faute aux parents qui font des enfants pour les allocs et qui ne s'en occupent plus après, tout juste s'il ne demande pas à l'Etat de s'en occuper......faudrait revoir le système d'attribution des aides car beaucoup de jeunes actuels sont dans ce profil et ce n'est pas normal!

5.Posté par Vu de mon perchoir le 06/12/2017 10:07

Entre les requins à col blanc jamais coupables et les pauvres kaniars toujours innocents, il reste les bons pigeons à plumer.
Ainsi soit-il.

6.Posté par Jean marie le 06/12/2017 11:43 (depuis mobile)

Et sak i vol des millions,foute la réunion su la paille kosa zot i dis!?ah lui il est innocent parceque taleur zot sa mange restaurant ek li,et lèche à li pour embauché zot z''enfant tres saint.ridicule.arrette moucate zot prochain.instant karma.

7.Posté par jlr le 06/12/2017 14:47

Conduire sans permis fait-il de quelqu'un un criminel ? Pour la plupart des commentateurs de ce site , c'est OUI , sans problème . ; il faut qu'il retourne en tôle pour avoir conduit sans permis . Bref : c'est un voyou et un criminel . Il a été libéré après avoir déjà accompli des peines de prison , mais conduire sans permis ( et sans faire ni d'imprudence ni causer d'accident ) , ça suffit pour le traiter de " criminel " .

8.Posté par 51889 le 06/12/2017 16:04

Autant l'attitude de la justice s'apparente parfois à du laxisme qui peut être révoltante, autant elle réagit parfois suivant le principe "selon que vous serez puissant ou misérable" comme le disait La Fontaine, me hérisse le poil, autant les justiciers du bon peuple, qui hurlent à la mort, qui vocifèrent, aboient, comme une véritable meute de chiens, qui confondent justice et vengeance, me débectent.

Ils me donnent envie de vomir, ces justiciers du dimanche, engoncés dans leurs certitudes, fiers de leur crétinerie. Naguère, ils vociféraient "à mort" devant les tribunaux et se pressaient en foule assoiffée de sang devant les échafauds. Aujourd'hui, cette même meute est toujours prompte à s'enflammer et à châtier...

Entre le laxisme de la justice et les justiciables-justiciers, entre ce qui devient la violence ordinaire, ceux que la justice n'atteint jamais, les politiques véreux, on se dit que pour être juste, la justice doit être forte. Mais pour être forte, elle se doit avant tout d'être juste...

9.Posté par Entropie le 07/12/2017 08:38

@ post8

Je n'aurais pas dit mieux, bravo enfin un commentaire éclairé

10.Posté par polo974 le 07/12/2017 12:12

Jules,
merci pour ce rai de lumière.

par contre, la plupart des commentaires me font très peur...
aucune humanité, rien que de la haine et de l'aigreur...

à croire que c'est la contrepartie sombre...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >