Economie

Ils veulent une monnaie locale complémentaire réunionnaise

Jeudi 3 Novembre 2016 - 10:42

Plusieurs associations sont à l'initiative d'un projet de monnaie locale complémentaire pour La Réunion. Un système qui permettrait de "relocaliser l'économie".


Le système existe déjà, en France et ailleurs dans le monde. A La Réunion, plusieurs associations (Alternatiba, Communecter et Emergence Activ3, entre autres) travaillent ensemble dans le but de développer une monnaie locale complémentaire.
 
"Ça permettrait de 'relocaliser' l’économie, de favoriser les produits locaux plutôt que ceux qu’on fait venir", explique Kévin Lainé, le coordinateur du mouvement. "Globalement, le but est de permettre à des circuits éthiques de se développer. Pour les petits producteurs, ça pourra leur apporter des nouveaux clients et les aider à grandir", précise-t-il, avant de souligner : "Et pour 10 euros, on donnerait 11 unités de monnaie locale, ce qui correspond à une hausse de 10% du pouvoir d’achat".
 
Concrètement, la mise en place de cette monnaie nécessiterait un partenariat bancaire, comme le propose notamment le crédit coopératif, en métropole "A La Réunion, ça n’existe pas, il faut voir quelle banque pourrait faire le change". Billets (infalsifiables) ou paiements électroniques, la forme de la monnaie n’est pas encore arrêtée.
 
Une charte éthique

Un premier forum avait été organisé en septembre dernier pour travailler sur le projet. Un deuxième aura lieu ce dimanche, à La Possession (dans les locaux d'Emergence Activ3). Le but est qu’une charte éthique soit adoptée à la fin de la journée et que l’association soit créée dans la foulée. "La charte définira notamment qui peut faire partie du circuit", précise le coordinateur. Par la suite, l’objectif sera de mettre en place une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) avec une gouvernance équitable entre citoyens, entreprises et collectivités.
 
Mais avant la mise en marche de cette monnaie, la route à parcourir reste longue. "Il nous faudra au moins 1 ou 2 ans pour la mettre en place. Il faut un budget de 200.000 euros. Là, on en est encore à rassembler toutes les bonnes volontés. Ce n’est pas politique, tous ceux qui veulent y participer sont les bienvenus", indique Kévin Lainé, qui espère que le mouvement soit rejoint par les collectivités.
 
Quoi qu’il en soit, il ne s’agirait que d’une monnaie complémentaire, qui n’a pas vocation à se substituer à l’euro. L’idée est qu’elle représente 20 à 30% du chiffre d’affaires maximum. Le nom de la monnaie (baptisée pour l'instant monnaie péi), reste encore à déterminer. 
Marine Abat (marine.abat@zinfos974.com)
Lu 23677 fois



1.Posté par cmoin le 03/11/2016 10:51

N'importe quoi!!
Si vous ne voulez des lois de la france,demandez l'indépendance et on rigolera!

2.Posté par loubi le 03/11/2016 11:07

complétement débile !!!!! faut vraiment être givré pour imaginer de telles inepties !!!! ou alors c'est un moyen encore une fois de s'en mettre plein les poches sur notre dos ça suffit !!!!!

3.Posté par PiouF le 03/11/2016 11:11

En voilà une bonne idée et un premier pas pour le renversement de notre système actuel.
D'ailleurs, est-on obligés d'impliquer les banques là dedans ?
J'espère que ça se fera en tout cas.

4.Posté par gmieux le 03/11/2016 11:24 (depuis mobile)

Y a mieux indépendance y mettront tous ce qu ils veulent comme logo Pei et on sera peinard Jespere aussi que cela se fera vive la reun noot Pei noot fierté adieu RSA adieu euro

5.Posté par safe le 03/11/2016 11:29

Les gens qui ont commenté ne comprennent pas du tout les systèmes de monnaies alternatives. Ce n'est pas une monnaie qui remplace l'euro, celle ci se base sur l'euro. La monnaie est échangeable avec des euros. Ce genre de monnaie encourage les échanges locaux, c'est tout.... On ne parle pas de refus de loi ou d'indépendance, s'il vous plait réfléchissez avant de dire des inepties.

6.Posté par orage d''''''''acier le 03/11/2016 11:54

Les capsules de bouteilles de dodo ça ferait de jolies pièces péi.

7.Posté par Luc le 03/11/2016 12:50

Je suis désolé mais c'est complètement débile.

D'abord le concept de billets "infalsifiables", je rigole sous cape. Vous n'avez pas les infrastructures de la banque de France.

Ensuite, penser que parce que vous échangez 10 euros contre 11 billets de votre monnaie locale ça va augmenter le pouvoir d'achat de 10%, c'est de la pensée magique. En fait, tout ce que ça va faire, c'est un ajustement du pouvoir d'achat de votre monnaie de telle sorte que ce que payiez 10 euros avant, vous le paierez 11 unités de monnaie locale après.

Enfin, favoriser les échanges locaux, peut-être, mais ce sera marginal. La vérité c'est que les gens qui voudront acheter des produits extérieurs iront juste faire le change, ça n'aura donc que l'impact du côté pénible d'aller à un bureau de change. D'ailleurs, ça m'amène à une autre question: quels coûts pour effectuer le change?

Bref, un non évènement à peine digne d'un article et des arguments pour le promouvoir qui n'ont aucun sens.

8.Posté par Choupette le 03/11/2016 13:15

Retour au CFA ... ?

Ben non, merci bien.

9.Posté par môvélang le 03/11/2016 14:30

pangar nana ikroit que le 1er avril lépo domin

10.Posté par Pierre Balcon le 03/11/2016 14:55

Voilà une excellente idée qui aurait dû être mise en oeuvre depuis longtemps .
Utopique au premier abord, cette liberté de choisir sa monnaie devient progressivement réalité grâce à l’émergence des monnaies locales complémentaires partout en France et dans le monde .
A La Réunion où il y a beaucoup de "fuites" dans le système monétaire ( c à d transferts massifs financiers de métropole qui se perdent dans une consommation extravertie ) l'instauration de cette monnaie est un enjeu important . Pour l'économie sociale d'abord mais pas seulement .
D'une certaine façon L'Ile Maurice nous ouvre la voie ; l'euro y est la monnaie des échanges avec l'extérieur et la roupie pour le commerce interne.
Le soutien à la production locale de biens et de services peut trouver dans ce système un levier considérable .
Et qu'on fait nos socialos en la matière ? rien moins que rien alors que la la loi du 31 juillet 2014 a reconnu les » titres de monnaies locales complémentaires » comme partenaires à part entière de l’Economie Sociale et Solidaire.

11.Posté par Jim le 03/11/2016 15:13

Si adopter une monnaie "régionale" c'est démontrer des velléités d'indépendance alors en Europe il y a des communes qui sont indépendantes, hilarant. Cette monnaie n'a qu'un but favoriser le producteur local.
Ce qui marche en Europe ne peut pas fonctionner ici, ce type de monnaie trouve son intérêt dans environnement très concurrentiel, à La Réunion c'est loin d'être le cas.

12.Posté par Jim le 03/11/2016 15:17

@poste 7

https://fr.wikipedia.org/ monnaies locales

13.Posté par titi974 le 03/11/2016 15:18

Vous voulez favoriser les produits locaux pas besoin d 'une monnaie spéciale il faudrait déjà commencer par des prix compétitifs quand sur le marché un légume local coûte plus chère qu 'un légume venu de métropole ben chercher l ' erreur.....et c 'est pas une monnaie local qui fera que l ' acheteur favorisera un produit local mais son prix.

14.Posté par Titi or not Titi le 03/11/2016 15:34 (depuis mobile)

Hahaha !! 😄😄

Je Suis "POUR" A 200% !! 😄😄
Payons Nos Zélus Ek Cette Monnaie !! 😄😄

Sacrée Économie !! 😄😄

ANouLa©®

15.Posté par Janus le 03/11/2016 16:11

L'idée n'est pas stupide, puisqu'elle fonctionne déjà ailleurs ... Dans des pays étrangers ... Et dans de nombreuses communes françaises ...

Alors pourquoi pas à La REUNION ...

16.Posté par nativel le 03/11/2016 17:01

S'il s'agit de favoriser la consommation de produits locaux ce qui, je n'en doute pas fait l’unanimité, n'est pas un problème de monnaies mais de qualités et de prix. Posez la question aux restaurants sur l'origine de la viande? iL y a très peu de viandes française excepte le steak tartare, ce qui est tout a fait compréhensible.

17.Posté par Kreutzer le 03/11/2016 17:20 (depuis mobile)

Les kerveguen doivent se retourner dans leur tombe..

18.Posté par Kaloupillé le 03/11/2016 17:37

L' île de la Réunion est Française .... et c'est L' EUROS ( POINT / BARRE ) ... tous ceux qui veulent une autre Monnaie Retournent dans leurs Ancêtres ils sont pas obligés de rester , sois ont restent dans un endroit avec ses Lois et on le respectent .... ou ont vie ailleurs .... l' île de la Réunion à toujours marcher ....
avec le Franc - CFA / après Français ensuite L' Euros .... c'est déjà assez que les Mauriciens, Malgaches , Comores ext / qui sont Indépendants avec leurs Roupies qui ne valent pas grand chose mais qui
s' enrichissent à la Réunion sur la Terre Française à bon entendeur !!!

19.Posté par Elle le 03/11/2016 18:41 (depuis mobile)

Ah ah ah ah !!! Hi hi hi hi ! Ouh ooooouuuuuu ! Merci, belle séance d''abdos....

20.Posté par Pierre Balcon le 03/11/2016 20:05

à post 18

Je crois que vous n'avez pas bien compris le principe . Il ne s'agit pas d'abandonner l'euro .
Il s'agit de mettre en place une ou des monnaies complémentaires .
C'est ce que fait en mini les tickets resto ou les carte de crédits dans certains réseaux fermés .
Ce n'est pas ici le lieu pour disserter sur le fonctionnement de la monnaie.
Mais j'ai l'impression que dans votre esprit la monnaie ce sont les pièces que vous avez dans votre poche . Elle ne représente qu'une part dérisoire des moyens de paiement ( moins de 10% ) .En réalité la contrepartie de vos achats ne sont que des écritures dans votre banque . C'est donc votre banque qui émet sa monnaie.
Les bitcoins sont aussi des innovations alternatives . Ils s'agit de s'affranchir du système bancaire , ce "tiers de confiance" , comme on dit dans le métier , fort intéressé à votre bonheur comme vous le savez .

21.Posté par Jim le 03/11/2016 20:32

@Kaloupillé Donc certaines communes françaises qui utilisent une monnaie alternative deviennent de facto étrangères ? Ce que je vois à La Réunion, chez moi, c'est que des réunionnais s'enrichissent sur le dos d'autres réunionnais, c'est tout !

22.Posté par Luc le 03/11/2016 20:58

12. Non, sérieusement, un lien Wikipédia en guise de tout argumentaire?

23.Posté par yab le 03/11/2016 21:15

@Kaloupillé , comment fait on pour retourner dans les ancêtres ?

24.Posté par Kaloupillé le 04/11/2016 00:59

Poste 23 ... pour retourner dans les Ancêtres , il faut chercher d' abord les Livrets de Famille qui n' existent que depuis les Années de 1870 ... se sont les Mines d' informations .... Collecter les Actes D' Etat Civil Complet , c'est amusant de savoir qui on n' est le Descendant , la Connaissance de ses Origines
( les MINYNANKA ... ) Les Ancêtres Habitent le Village des Vieux Morts ( KU KULé ) Situé en Brousse du Côté du Couchant , pas de Rivière à franchir , pas de Montagne à Gravir , seul les Morts enterrés au Grand Cimetière deviennent des Ancêtres ....

25.Posté par marie le 04/11/2016 08:37

encore des frais bancaire, à rajouter à notre système

26.Posté par be basse le 04/11/2016 08:42

pas capable lé mort sans essayer, mi lé dakor avec le projet, avoir une deuxième monnaie local en parallèle oui,pour l'économie de l'ile et citoyen,l'euro i domine trop sèt na ti revenu, pas parceque nou lé dans l'océan indien rien ne fonctionne, nou na toute po réussir ici sauf cest l'humain dans sa tète i préfère dominer au lieu de rassembler avec l'euro.

27.Posté par MAMA le 04/11/2016 09:17

l'art de critiquer ! il vaudrait mieux se renseigner avant plutot que de balancer des jugements hatifs et erronés !


28.Posté par Pierre Balcon le 04/11/2016 09:41

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la question lire p 131 du manuel d'économie critique publié ce mois ci par Le Monde diplomatique ( en vente au Rallye ou à l'Entrepôt ou ailleurs pour 12€).
C'est une question importante qui requiert une approche contre intuitive .
Ce sont les banques qui créent 90% de la monnaie que nous utilisons. On appelle cette monnaie la "monnaie scripturale".
Seul la monnaie que nous avons dans nos poches ( pièces ou billets ) , encore appelée monnaie fiduciaire , est émise par notre banque centrale ( BCE) et chez nous , par délégation de la BCE , l'IEDOM.
Il faut savoir aussi que la monnaie scripturale est émise par les banques non pas, comme les gens le croient trop souvent , à proportion des dépôts qu'elles reçoivent , mais par une création pure . Dans le bilan des banques c'est une opération neutre : Les euros prêtés sont inscrits à l'actif et autant symétriquement au passif . Du côté de l'entreprise qui reçoit le prêt la somme reçue est inscrite en avoir à son actif tandis qu'à son passif est enregistrée une dette de même montant.
On dit en économie que ce sont les crédits qui font les dépôts et non pas l'inverse.
Bon j'arrête parce KLD qui est chez Molina et Vieux Créole vont m'insulter...

29.Posté par Sarah le 04/11/2016 11:10 (depuis mobile)

Si j'ai bien compris : 10€ = 10 monnaie pays (MP) +1 bonus.
Et si je comprends encore : 10 MP = 10€.
Donc j'achète pour 100€, cela me fait 100 MP + 10 MP de bonus.
Jechange ensuite mes 110 MP en € et miracle sans rien faire j''ai 110€. Pas mal

30.Posté par JMT97400 le 04/11/2016 12:06

1°) Sarah, tu ne "changeras" pas tes 11 unités de monnaie péi contre 11 euros, parce que s'il y a "change assymétrique" de l'euro vers la monnaie péi" (en positif), il y a pareil dans l'autre sens et cette fois de manière négative: avec tes 11MP tu n'auras par exemple que 9€. Voire moins. Car certaines monnaies locales sont "fondantes": si tu ne les dépenses pas localement avant une certaine date,tu perdras une partie de ton pouvoir d'achat ( 2% par trimestre par exemple). cette inflation artificielle a le même effet que l'inflation réelle, accélérer l'utilisation de la monnaie pour faire tourner l'économie. Et l'on constate que les monnaies locales "tournent" environ 2 fois plus vite que l'euro, ce qui explique déjà sans autre besoin le succès de centaines de monnaies locales dès lors qu'elles atteignent une taille critique dans un environnement suffisamment diversifié.

2°) Le gros problème économique est évidemment pour la Réunion la "fuite de la monnaie" qui fait qu'une grande partie de la valeur ajoutée locale ne se réinvestit pas dans le territoire et ne profit donc pas à l'économie locale, donc limite le nombre d'emplois possibles localement.
On peut pour la combattre décider d'interdire le change de la monnaie locale en euros pour les individus et ne l'autoriser que pour les commerçants sur justificatif du paiement d'importations REELLES.
Par exemple, les activités de service liées aux importations n'ont pas à être payées en euros: la Réunion peut assurer, peut faire des prêts bancaires, vendre de l'électricité, de l'essence, payer du transport routier local, etc....
De même les salariés des commerçants et leurs bénéfices n'ont aucune justification à être payés en euros.
Idem pour les taxes locales
Dans la plupart des cas, quand vous achetez un produit 10€ à la Réunion, on n'a besoin selon le type de bien ou service que de 3 à 7 euros.
Il est donc possible d'utiliser l'énorme apport net annuel de fonds publics (Etat +Sécu au sens large) en euros à la Réunion pour générer une masse au moins double de monnaie locale pour favoriser l'économie locale et des emplois durables (ce qui à terme ferait baisser le besoin net en crédits publics nationaux ce qui devrait a minima intéresser le ministre des finances! ) et non pas la constitution de patrimoines ou les gaspillages hors du territoire quand ici beaucoup trop sont encore au dessous du nécessaire!

AID soutient les monnaies locales et participera dimanche.

31.Posté par Luc le 04/11/2016 13:54

28. Oui. Sauf que votre argumentation ne change rien à l'affaire:

1°) il est explicitement fait mention dans l'article de billets de banque infalsifiables. On parle donc bien d'une monnaie fiduciaire.
2°) le volume de monnaie scripturale n'est pas déterminé arbitrairement par les banques. Il s'agit d'un produit de la masse monétaire par la vitesse de circulation de la monnaie, le tout impacté par les taux directeurs de la BCE.

Du coup, ça pose plusieurs questions:

* D'abord, sur la mécanique financière du machin:

- quelles garanties aux dépôts dans cette monnaie locale? Par exemple, les règles de Bâle III s'appliquent t'elles aux comptes souscrits en cette monnaie?
- quel instrument de contrôle de la vitesse de la circulation de la monnaie, et partant de là, de l'inflation dans cette monnaie?
- et par conséquent comment éviter la spéculation sur une monnaie non régulée par la banque centrale?

On voit bien, par exemple, le bordel qu'est Bitcoin dans le même genre. Dans l'année qui s'est écoulée, son taux de change est passé du simple au double...

* Les modalités pratiques de mises en oeuvre

- comment garantir, s'il y a bel et bien une monnaie fiduciaire en circulation, qu'elle est infalsifiable?
- s'il s'agit d'une pure monnaie scripturale, comment le commerce se fera avec? L'objectif étant de promouvoir le commerce local, la cible est plutôt des produits à bas prix, comme l'agroalimentaire par exemple. Et qui paye sérieusement sa barquette de bouchons avec un virement bancaire?
- comment se fera le change entre les deux monnaies? Sous quelle tarification? Sous quelle réglementation?

* L'intérêt de l'opération

- comme dit plus haut, ce n'est pas parce que vous donnez 11 unités de cette monnaie pour 10 euros que le pouvoir d'achat augmentera de 10% Ca veut juste dire (sauf circonstance exceptionnelle, comme une crise de la demande, ce qui ne me semble pas exactement être la conjoncture économique actuelle de La Réunion) que pour 11 unités de cette monnaie, vous "achèterez" pour 10 euros de marchandise. La valeur ne se crée pas magiquement quand vous créez de la monnaie en face.
- l'idée que parce qu'il y a une monnaie locale, les gens achètent plus local est très surestimée. En réalité, ça n'a de sens que si le change entre l'euro et cette monnaie est complexe et/ou lent. Mais dans ce cas-là, la monnaie est d'autant moins intéressante pour le consommateur qui aura plus de réticence à l'adopter.

32.Posté par Jim le 04/11/2016 15:37

22 oui pour "vous" ça devrait suffire wiki, et encore je pense que même avec ça "vous" n'auriez toujours pas compris le fonctionnement d'une monnaie locale.

33.Posté par Vieux Créole le 06/11/2016 14:45

A PIERRE BALCON ( post 28 )

- Je n'ai jamais insulté , ni injurié PERSONNE sur ce site : "ZINFOS 97-4 " n'aurait certainement pas publié mes courriels !!!

- Vous me" provoquez" à la fin du Post 28 ,( je ne réponds pourtant plus à votre prose , à la fois tarabiscotée , ampoulé, dédaigneuse et prétentieuse souvent ! Je ne suis pas ébloui par l'étalage de vos connaissances qui sont sans doute étendues , mais qui ne prouvent pas que vous avez forcément raison !!! "Très haut perché sur votre balcon ", n'attendez pas que je vienne "chanter vos louanges"en vous dédiant une aubade ou une sérénade APRÈS CHACUNE DE VOS INTERVENTIONS !

- A bon entendeur !!

34.Posté par Pierre Balcon le 06/11/2016 16:24

à Vieux Créole

Ne vous énervez pas pour si peu . Prenez un peu de recul . Ce ne sont que jeux de mots et jeu tout court .
Faut bien passer le temps et plaisanter , dans une île où l'on s'ennuyait déjà beaucoup en 1887 m''apprend Pooka dans le livre que vient de publier mon ami Vauthier de l'Académie .
Je ne m'en prends pas à vous personnellement que je ne connais pas physiquement puisque vous persistez à intervenir sous un pseudo, ce qui a le don de m'énerver .
C'est au fantôme qui se nomme "Vieux Créole" que je réponds parce qu'il me paraît souvent exprimer une pensée conservatrice et un peu réactionnaire ( au sens étymologique du terme ) , sous le couvert paradoxalement d'un idéal socialiste , idéal parce qu'il me paraît n'être justement qu'une idée .
Mes propos ne vont pas plus loin .
Dans mes contributions j'essaie de faire avancer le schmilblick , comme ça , à la volée ; et en me relisant je me trouve, c'est vrai , pas toujours très clair .
Tenez sur la question de la monnaie locale vous avouerez que c'est pas facile de faire comprendre que l'argent que les citoyens ont dans leur poche ne représente que moins de 10% de la masse monétaire et que le reste est fabriquée ex nihilo par les banques .
C'est pas non plus facile de convaincre votre pote Massicot , qui est proche de Mélenchon, d'être fair- play et de ne pas aller perturber les primaires de droite .
Là où je suis plus sérieux c'est quand je dénonce le système de délivrance des permis de construire à Saint Denis .
Avez vous vu l'immeuble qui se construit à l'angle de la rue A De Villeneuve et Jules Auber , au mépris des règles d'urbanisme .
Ne pensez vous pas que le promoteur a bénéficié d'un passe droit ?.
Quand "Lave a moin" a obtenu un PC bidon de 2 ans et que 5 ans après il est encore là , vous trouvez ça normal qu'on saccage notre littoral . Pour une fois je trouve qu'Auguste Legros était plus avisé.
Alors concrètement qu'est ce qu'on fait ?
On continue à causer de Sarko le corrompu à Paris ou on aborde la question du pseudo socialisme à Bourbon ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter