MENU ZINFOS
International

"Ils ont peur des vagins" : Un sex-toy pour femme se voit retirer son prix par le CES


Par - Publié le Mercredi 8 Janvier 2020 à 16:42 | Lu 3669 fois

Photo : Instagram Lora Dicarlo
Photo : Instagram Lora Dicarlo
Au coeur de la polémique, un objet pas comme les autres : un sex-toy high tech pour femme, appelé "Osé", développé par la Start up  Lora Dicarlo.
 
Pourquoi cet objet fait-il parler de lui ? Tout d’abord parce qu’il s’agit là d’une prouesse technologique selon ses créateurs, capable de reproduire sans vibration "les sensations procurée par les doigts, la bouche et la langue. Une prouesse technique en biomimétisme et robotique" comme le rapporte C. News.
 
Une innovation telle, que le Consumer Electronic Show (CES) à Las Vegas, le plus grand salon du monde dédié à l’univers du high tech, lui a décerné un prix en 2018.
 
Les organisateurs accusés de sexisme après avoir retiré le prix
 
Mais voilà que quelques semaines après avoir reçu le précieux sésame, la créatrice reçoit un nouveau courrier expliquant que le prix lui est finalement retiré. Pour explication, les organisateurs lui auraient indiqué que cette innovation était "immorale, obscène, indécente, et profane".
 
Une décision qui provoque un tollé dans le milieu alors que le salon est accusé de sexisme et de discrimination envers les créateurs de produits dédiés au plaisir féminin. D’autant que, selon Lora Dicarlo, des produits destinés à la santé sexuelle des hommes existent sur le salon, et n’ont pas subi le même sort que "Osé".
 
"Nous pensons que la vraie raison pour laquelle le CES et CTA étouffent l’innovation féminine est parce qu’ils ont peur des vagins" conclue la Start up, qui parviendra finalement à récupérer son prix, et à initier un changement de mentalité au sein du salon et au sein de cette industrie encore très masculine.
 
Cette année, Lora Dicarlo présente deux nouveaux produits inspirés de "Osé" au salon CES, et son stand semble attirer toujours plus de curieux et de clients potentiels suite à la polémique.


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par ah,ah,ah! le 08/01/2020 17:20

les puritains à la con ont encore frappé!
Au départ , ils ont pris ça pour une pipe design , et puis "jésus , marie, joseph" quelle horreur!
C'est un truc profane ...tout est dans ce mot!
le même peuple qui a élu la blondasse tarée qui les gouverne aujourd'hui!

2.Posté par Saucratès le 09/01/2020 14:46

Non, je ne me marre pas du tout avec cette histoire. Comment peut-on s'y retrouver ? Si un homme commercialisait ou fabriquait un tel objet, on le traiterait d'obsédé sexuel, de pervers ou de "porc" dans le contexte actuel. Mais si c'est ces mêmes hommes refusent de donner un prix à cet objet ou retire un prix à ce genre d'objet (de plaisir féminin ou autre plaisir), ce sont des sexistes et des puritains ?

On fait comment pour s'y retrouver dans ce monde ou "être simplement un homme et ne pas s'en excuser" est devenu une tare et un crime ? Saucratès.

3.Posté par Joseph le 10/01/2020 18:29

Sympa comme trouvaille, de cette façon n'importe quelle femme, même celles qui ont des difficultés à se trouver un homme volontaire entreprenant et pas dégoûté, pourront se procurer du plaisir !
Je suis totalement pour !

4.Posté par Leonardo DiCapipote le 10/01/2020 22:51

Du Plastic encore du Plastic !
pour hommes pour femmes qu est que ça change?
pour la ou l objet s inserera
et l odeur et les bacteries qu il y aura a la fin de l utilisation
qu est que ça change?
en plus je doute quand meme
que dans toute cette fornication numerique et high tech
ils puissent réelement immiter les fluides
les orifices et les sensations ou alors de trés loin ...
Ce qui ne suffira probablement pas a bon nombre
qui preferont conssomer de la chair
véritable si on peut dire....
voir par ex le dévellopement du tourisme sexuel feminin en pleine expension .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes