Blog de Pierrot

Ils ne se contentent plus de marcher, ils campent aussi

Lundi 7 Août 2017 - 17:28

Photo d'archives de l'hémicycle de l'Assemblée nationale
Photo d'archives de l'hémicycle de l'Assemblée nationale
La questure de l'Assemblée nationale s'inquiète de voir que plusieurs députés dorment dans leurs bureaux dans des sacs de couchage, ce qui est contraire aux règlements de l'Assemblée pour cause de risques liés à la sécurité.

Il faut savoir que certains députés -les plus chanceux- bénéficient d'un bureau muni d'une couchette rabattable -comme dans les cabines de bateau- et d'un cabinet de toilette qui permet de prendre une douche.

Ceux qui n'ont pas ce privilège ont à leur disposition une cinquantaine de chambres à bas prix dans un hôtel Accor situé au sein même de l'Assemblée, où ils peuvent dormir quand les séances finissent tard le soir ou qu'ils sont dans l'impossibilité de rentrer dans leurs circonscriptions.

Il se trouve que ces chambres sont systématiquement surbookées depuis la dernière rentrée parlementaire, en raison apparemment d'un taux de présence dans l'hémicycle plus important que lors de la précédente mandature. Sans doute à la suite de l'impossibilité dorénavant de cumuler les mandats.

Reste alors aux malchanceux la possibilité d'aller dormir dans un hôtel à proximité du Parlement et de se faire rembourser une partie de la facture par la questure de l'Assemblée. Il leur reste malgré tout une partie à payer qui se monte en moyenne à une trentaine d'euros.

Pour éviter d'y être de leur poche, il semblerait que quelques députés aient fait le choix de dormir dans leurs bureaux, dans des sacs de couchage. Ce qui est interdit...

Thierry Solère, le questeur du groupe les Constructifs, explique pourquoi. Selon lui, c'est pour des raisons de sécurité. "En cas d'incendie notamment, nous devons être sûrs que tous les bureaux sans lit sont vides la nuit", précise-t-il.

Selon un parlementaire, ces campeurs d'un genre particulier seraient des... Marcheurs. "Ils sont jeunes, n'ont pas beaucoup de moyens et sont des habitués du sac de couchage", a-t-il confié au Parisien.
Pierrot Dupuy
Lu 1848 fois



1.Posté par contribuable attentive le 07/08/2017 18:47

D'où, l'obligation de réduire le nombre de députés par 3 pour faire des économies !!!

2.Posté par GIRONDIN le 07/08/2017 20:30

I doit faire bizarre quand on fréquente sénateur cumulard champion de l'absentéisme !

3.Posté par li le 07/08/2017 20:59

@1
Et on procède comme pour l.admission à certaines universités = sur tirage au sort!
les autres condamnés à aller voir ailleurs

4.Posté par klod le 07/08/2017 21:07

Pierot meuble .................. c'est bien , il faut savoir meubler un site "qui ose" ( c'est plus dans la pub , dommage !) , c'est un métier !

5.Posté par JORI le 07/08/2017 22:09 (depuis mobile)

2. Girondin.
Pour le fréquenter, encore faut-il le trouver, vu son taux d'absentéisme. Mdr

6.Posté par En marche vers le n'importe quoi? le 08/08/2017 06:45

"Selon un parlementaire, ces campeurs d'un genre particulier seraient des... Marcheurs. "Ils sont jeunes, n'ont pas beaucoup de moyens et sont des habitués du sac de couchage", a-t-il confié au Parisien."

Et les plus de 5 000 euros qu'ils et elles perçoivent, c'est pour quoi faire? Pour mettre sur un compte épargne?

" Depuis le 1er février 2017, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

– indemnité de base : 5 599,80 € ;

– indemnité de résidence (3 %) : 167,99 € ;

– indemnité de fonction (25 % du total) : 1 441,95 €.

Soit brut mensuel, 7 209,74 €.
"

http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/le-depute/la-situation-materielle-du-depute://

C'est quoi ces député(e)s en marche: des PIF (pingres ignares fraudeurs)?

En marche vers le n'importe quoi?

7.Posté par JANUS le 08/08/2017 11:58

Un bon point pour ces "Marcheurs" dormeurs ...

Cela montre qu'ils s'investissent pleinement dans leurs nouvelles missions ... Et qu'ils ne courent pas après le luxe et les dépenses somptueuses ...
Nous avons enfin des élus qui vivent comme tout un chacun :-) :-) :-)

8.Posté par J M H le 08/08/2017 15:00

remarque, après avoir passé le temps de la séance à bailler aux corneilles, dormir dans le bureau n'est que la suite logique.

9.Posté par La vérité vraie... le 08/08/2017 15:10

"Selon un parlementaire, ces campeurs d'un genre particulier seraient des... Marcheurs. "Ils sont jeunes, n'ont pas beaucoup de moyens et sont des habitués du sac de couchage", a-t-il confié au Parisien."

De qui se moque-t-on ? Combien touche un député ? N'ont pas beaucoup de moyens ?
Quant à ceux qui préfèrent dormir dans des sacs de couchage plutôt que de se payer une chambre à l'hôtel du coin...ils sont bien chanceux ! Dans d'autres quartiers de Paris, avec sacs de couchage c'est la Police qui vient vous mâter. Alors à quand les coups de matraque pour les députés qui ne respectent pas les interdictions ?

10.Posté par L''''ami de la démocratie le 10/08/2017 08:35

Nos parlementaires doivent bénéficier d'un confort matériel optimal pour pouvoir élaborer les lois en toute quiétude. Cela passe par la mise à disposition gratuite pour chacun d'eux, à 30 mn maxi de l'AN ou du Sénat, d'un studio meublé de 20 m² minimum avec kitchenette, wc+douche et connexion internet.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 17:49 La SIDR ne sera bientôt plus la SIDR...