Politique

Ils embarquent à Gillot : Comment ont fait les voyageurs pour voter?

Dimanche 23 Avril 2017 - 14:45

Les voyageurs vers Paris au départ de l’aéroport ce matin resteront en vol pendant l’ouverture des bureaux de vote. Beaucoup ont tout de même pris des mesures pour pouvoir exprimer leur opinion.


Solène a tenté le coup mais ressort déçue.
Solène a tenté le coup mais ressort déçue.
Il y a les déterminés, les organisés… et les déçus de ce dimanche électoral.

Dimitri, Loïc et Jean-François viennent de l’ouest et ont tous les trois pris les mesures nécessaires pour voter. Dimitri, 20 ans est allé voter au bureau du Port. "Je suis allé voter avant de venir à l’aéroport, dès l’ouverture à 8 heures pour ne pas être en retard pour mon vol".

Même démarche pour Loïc, 21 ans, qui vote également pour la première fois pour une élection présidentielle et qui est lui aussi allé voter au bureau du Port.

Dimitri, Loïc et Jean-François ont tous les trois voté.
Dimitri, Loïc et Jean-François ont tous les trois voté.
Jean-François, 32 ans, qui voyage avec eux, a opté pour une autre option. "Je me suis organisé depuis une semaine pour pouvoir voter. J’ai donné ma procuration à ma mère pour qu’elle aille voter pour moi au bureau de Saint-Leu".

Solène, 25 ans, a tenté le coup mais ressort déçue. "Je ne vais pas pouvoir voter, je n’ai pas pu faire de procuration. Je suis encore inscrite sur mon ancienne liste électorale à la Montagne et du coup personne ne pouvait aller voter pour moi là-bas. Malheureusement j’aurais bien voulu mais je voterai pour le deuxième tour".

Gérard et Bernadine sont allés voter à Saint-Pierre.
Gérard et Bernadine sont allés voter à Saint-Pierre.
Gérard et Bernadine quant à eux viennent de Saint-Pierre mais ne se sont pas découragés pour autant. "On essaie de remplir notre devoir citoyen. Nous étions à l’ouverture du bureau de vote pour pouvoir voter ce matin avant de venir" expliquent-ils.

Cela ne sera pas le cas de Marise, 62 ans, qui habite en métropole et qui est venue rendre visite à sa fille et ses petits-enfants. "C’est catastrophique, je ne vais pas voter. Je pensais pouvoir faire une procuration depuis La Réunion mais je n’ai pas pu me déplacer au commissariat à temps. Je voterai au deuxième tour".

Lise et Seb n'ont pas pu faire de procuration avant de quitter la métropole.
Lise et Seb n'ont pas pu faire de procuration avant de quitter la métropole.
Lise et Seb, 34 et 33 ans, résident également en métropole et devront faire l’impasse pour ce premier tour. "On n’a pas pu faire de procuration donc on ne pourra pas voter malheureusement. On devra attendre le deuxième tour" concluent les jeunes parents avant d’embarquer.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 8372 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >