MENU ZINFOS
Océan Indien

Ile aux Nattes : L'hôtelier drogue sa cliente et l'agresse sexuellement


Le séjour sur l'île paradisiaque malgache a viré au cauchemar lorsque le propriétaire du bungalow a drogué son hôte avec un mojito fait maison et l'a agressée sexuellement. Activement recherché, le mis en cause était connu pour des faits très graves.

Par Isabelle Serre - Publié le Samedi 1 Octobre 2022 à 15:12

Située à Madagascar au sud de Sainte-Marie, l’île aux Nattes est un coin paradisiaque de 2,5 km aux allures de carte postale. Pas de voiture, pas d'électricité, un lagon aux eaux turquoises et des chemins de sable. Un paradis pour tous et un enfer pour Géraldine* qui y a séjourné en août 2015 avec une amie. La maison dans laquelle elles avaient choisi de séjourner était agréable et le couple de propriétaires métropolitains fort sympathique. L'amie était rentrée dans l'Hexagone la première et Géraldine s'apprêtait à y passer seule sa dernière nuit. 

Les hôtes avaient proposé de partager un dernier apéritif. Après quelques gorgées de ce délicieux mojito goût pêche fait maison, Géraldine ne se souvient plus de rien. Quelques heures plus tard, elle se retrouve nue dans sa chambre, l'entrecuisse couvert de bleus et de traces de doigts. Les jours passent et des images de la soirée lui reviennent sous forme de flash. Géraldine comprend qu'elle a été droguée. Elle se revoit allongée sur la pelouse du bungalow en train de rire mais son corps est lourd et elle ne parvient pas à se relever. 

Tous dans le cosmos

Peu à peu, le scénario de l'agression sexuelle frisant le viol se dessine à travers les souvenirs qui reviennent par bribes à travers des cauchemars. Dès son retour, Géraldine s'est confiée à ses amies et a montré ses marques. Début octobre 2015, elle veut en avoir le coeur net et écrit un mail à celui qu'elle soupçonne. Sans réponse, elle réitère un mois plus tard. Cette fois-ci, Jean-François Varlet fait un retour en indiquant qu'elle s'est trouvée mal, qu'il l'a couchée et que tous étaient "dans le cosmos". Géraldine porte alors plainte le 12 novembre 2015.

L'enquête met immédiatement en lumière que l'homme de 53 ans, à l'époque des faits, a un casier judiciaire qui fait froid dans le dos. Le quinquagénaire a été condamné pour agression sexuelle sur mineur, harcèlement sexuel, viol sur mineur par ascendant. Son nom est inscrit au fichier des auteurs d'infraction sexuelle. L'homme est introuvable. La maison d'hôtes a été fermée et les comptes bancaires sont clôturés. Absent à ses procès, ses condamnations n'ont pas été effectuées. Trois fiches de recherche sont ouvertes à son nom. 

Introuvable

Ce vendredi, Jean-François Varlet était jugé pour agression sexuelle en son absence. "Les requêtes faites à  Madagascar ne donnent rien. Monsieur n'est pas inscrit sur la liste consulaire", déplore la présidente de l'audience correctionnelle. La victime est présente. Elle explique qu'il lui a fallu cinq ans pour se remettre du traumatisme vécu. Un traumatisme jugé bien réel par les experts l'ayant examinée lors de l'instruction de cette affaire sous la houlette d'un juge d'instruction dionysien. Au terme de ses investigations, celui-ci a estimé que suffisamment d'indices concordants permettaient de renvoyer le mis en cause devant une juridiction et, notamment, le témoignage des personnes à qui Géraldine avait confié ses soupçons et montré ses hématomes.

"Elle est sûre qu'il se trouve toujours à Madagascar et qu'il continue en profitant de la jeunesse locale qui ne peut pas se défendre", a insisté l'avocate de la victime, Me Estelle Chassard.

Jean-François Varlet, 60 ans, a été condamné à 4 ans d'emprisonnement conformément à ce qu'avait requis le parquet.

Un mandat international a été délivré à son encontre. "Je m'en chargerai personnellement" a commenté la procureure de la République à la fin de l'audience dont Géraldine est ressortie l'air soulagé.

*Prénom d'emprunt




1.Posté par Les français y aiment mada le 01/10/2022 15:54

Metropolitains installés à mada ?
Les pires.
Crimes,viols,meurtres a foison.
Regardez dans les archives .
Etouffés par les medias.

2.Posté par Jeanaimarre le 01/10/2022 15:57

C'est un " schéma " plus que classique et archi connu !
Une très grande partie des Métros qui vivent sur l'île Rouge sont des barbouzes et délinquants notoires de l'hexagone et qui résident à Mada ,pour blanchir le pognon pas toujours honnêtement gagné...et surtout pour se refaire une virginité au soleil....la preuve !

3.Posté par Les Créoles y aiment ladilafé le 01/10/2022 16:24

@1 si ces affaires sont étouffées par les médias, comment êtes-vous au courant ? Et comment elle se retrouvent dans des archives ?
Par un mot sur les Réunionnais qui vont week-end à Mada ? Vous étouffez des infos ?

4.Posté par Alain974 le 01/10/2022 17:11

Quelqu'un de non présent est présumé innocent. Même la sur des témoignages ? Mais j'espère que ce type sera attrapé quand même

5.Posté par Trois points le 01/10/2022 18:28

Post 1 et 2: Vous êtes des grands malades!...

6.Posté par Pierrette le 01/10/2022 19:15

Post 1 et 2
Mon beau frère Réunionnais
d’un âge certain y va tous les deux mois et sans sa femme !! Pas encore inscrit comme délinquant sexuel !!!!
Les salauds n’ont pas d’origine.
Votre racisme vous fait dire le contraire !!!!

7.Posté par APOST 1 le 02/10/2022 08:23

Vous semblez bien informé pour des dérives étouffés qui ne concerneraient que les métropolitains.....
Vous avez franchement manqué une raison de vous taire avec votre parti pris communautariste aux relents racistes...Pitoyable.

8.Posté par jojo la frite le 02/10/2022 11:02

oh ! le saligaud ! ..... les faits rapportés sont à vomir .... c'est tous les jours (et nuits ) comme ça dans ce coin de praadis? lmerde

9.Posté par Soly le 02/10/2022 11:25

Je connais bcp de personnes qui ont été assassinées par leurs compatriotes dans ce pays!.

10.Posté par Enoch le 02/10/2022 13:23

Post 1 et 2: Vous récitez votre autobiographie ?

11.Posté par Frigidaire le 02/10/2022 14:38

C'est comme tous celles et ceux qui partent à Mada. Ce sont tous des ....

12.Posté par Le Fossoyeur le 02/10/2022 20:43

Pour les "Réunionnais" qui veulent "s'enraciner"à Madagascar.Allez y, c'est safe.

13.Posté par Ouais... le 03/10/2022 21:02

Tout est prétexte, au racisme...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes