MENU ZINFOS
Océan Indien

Ile Maurice: Une adolescente et sa grand-mère tuées dans leur maison


- Publié le Samedi 27 Février 2016 à 14:19 | Lu 6161 fois

Ile Maurice: Une adolescente et sa grand-mère tuées dans leur maison
Vendredi 26 février, une adolescente de 14 ans et son frère qui rentraient de l’école surprennent chez eux un homme agressant leur grand-mère.
 
L’homme s’en prend à la jeune fille et la blesse au cou avec un cutter. L'adolescente et la grand-mère n'ont pas survécu.

Le petit frère de 11 ans, grièvement blessé, se trouve toujours dans un état critique. 

Selon les premiers éléments recueillis par la police, une affaire de coeur serait à l’origine du drame. Un mineur a été interpellé.  Amoureux de la jeune fille, il se serait caché sous un lit de la maison, indique Lexpress.mu.

Le même jour, des habitants de la région de Camp-de-Masque sont descendus dans la rue pour manifester leur colère. La police est intervenue pour ramener l'ordre.




1.Posté par Eno2016 le 27/02/2016 14:38

On voit qu'il y a aussi des affaires de cœur à Maurice ...
Ces affaires se règlent à coup de cutter !

2.Posté par Pamphlétaire le 27/02/2016 15:04

Vous ne vous êtes point trompé géographiquement de lieu? Ce n'est pas au Port, à la Réunion?

3.Posté par marley le 27/02/2016 15:33 (depuis mobile)

poste 2 t''aime pas le port pas grave il faut pas un jour sa arrive a ta famille la meme chose et il te restera que tes yeux pour pleurer portois et fiere de l''etre

4.Posté par pos le 27/02/2016 17:25 (depuis mobile)

Marley je te comprends tu habites sur le port c ta réaction mais excuse à moin mais le port en ce moment les sérieux hein ,mais remarque la toujours été il y a des coins à un certaine heure couvre feu

5.Posté par Loulou le 27/02/2016 17:50

@ Eno2016 :

pourquoi voulez-vous qu'il n'y ait pas des affaires de cœur à Maurice ? Les Mauriciens sont des êtres humains comme tout le monde avec leur force et leur faiblesse. Mais ce qui est certain c'est que celui qui a commis cet acte horrible sera puni sévèrement, tout en ne sachant pas comment sont jugés les mineurs dans l'île sœur. N'empêche que ce ne sera pas la justice laxiste de chez nous. Récemment un beau père qui avait assassiné sa belle fille à Maurice a écopé de 40 ans de prison. et sans remise de peine, ça n'existe pas chez eux. Il fera sa peine jusqu'au bout. Un ami Mauricien m'avait dit un jour que la bonne conduite il faut l'avoir dans la vie de tous les jours et bien réfléchir à ce qu'on fait pour éviter la prison. Si vous êtes en prison, même si vous avez un bonne conduite, c'est pour payer votre mauvaise conduite avant votre condamnation, donc vous le payez jusqu'au bout. Point barre !

6.Posté par Tissia le 28/02/2016 11:55

Je me demande pourquoi les autorités mauriciennes laissent une telle affaire, perturber ses touristes. N'oublions pas que pendant le chikungunya, cette même île s'évertuait à nier les cas de contamination, pendant que notre presse s'empressait de stigmatiser notre île et faisait fuir ses derniers touristes. Les mentalités ont elle évoluée sur l'île sœur, ou alors ses fameux touristes nantis, ne se sentent pas le moins du monde concernées par cette affaire?

7.Posté par CUT le 28/02/2016 18:00

@ Tissia : c'est vous qui devrait changer votre mentalité de créole. Vous attendez des catastrophes, des faits divers et des épidémies pour que les touristes fuient Maurice et viennent à La Réunion. Vous comptez sur le malheur des autres pour faire votre bonheur. C'est fort de café ! Si les touristes sont plus nombreux chez eux, c'est parce qu'ils ont beaucoup plus d'atouts indéniables : plages paradisiaques, des îlots, des hôtels, le professionnalisme, l'accueil, la gentillesse,... Si vous dites qu'ils ont caché le chik aux touristes, comment se fait-il que les touristes n'ont pas été contaminés et qu'il en a eu de plus en plus nombreux. Il y avait 1 150 000 touristes l'année passée à Maurice et les autorités tablent sur 1 300 000 cette année et se préparent déjà à accueillir tout ce monde... Bossez comme eux pour avancer au lieu d'attendre qu'ils coulent !

8.Posté par observateur le 28/02/2016 20:14

@Poste 5. c pas 40 ans mais La prison à perpétuité ....60 ans !

9.Posté par Saint-André le 28/02/2016 21:10

Je n'ai jamais entendu parler d'un "scandale chikungunia" à Maurice dans la presse du monde entier. En tout cas aucun touriste n'a porté plainte contre Maurice pendant cette période et ils sont tous revenus indemnes de leurs voyages. Certains cherchent à trouver des complots pour expliquer leur incapacité par rapport à l'hyper activité des Mauriciens. Déjà, pendant les grandes manifestations violentes qui a suivi le décès du chanteur Kaya en prison et qui a été vu dans le monde entier, beaucoup ici ont vu le déclin du tourisme à Maurice et une chance pour La Réunion, même les journalistes. Le tourisme a continué à accroitre à Maurice, l'année même de ces évènements tragiques, au grand désarroi des journalistes locaux. Je m'en souviens très bien !

10.Posté par observateur le 29/02/2016 20:21

@poste6. Pauvre Tissia votre observation laisse à désirer

11.Posté par Justice le 29/02/2016 20:40

Ce crime odieux a provoqué la colère des habitants de ce village à Maurice qui sont descendus en masse dans les rues pour réclamer le retour de la peine de mort. Et apparemment, les autorités mauriciennes ne sont pas restées sourdes à leur revendication puisqu'un ministre a déclaré que le débat sur ce sujet sera bientôt ouvert. Retour de la peine de mort à Maurice ? Wait and see !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes