MENU ZINFOS
Société

Il y a 20 ans, le 11-Septembre


Ce samedi marque le 20e anniversaire des attentats du World Trade Center. Un épisode historique qui a définitivement changé la face du monde. Un évènement qui, à la lumière de la situation actuelle, semble symboliser la fin de l’hégémonie américaine.

Par - Publié le Samedi 11 Septembre 2021 à 06:17

Photo : capture d'écran INA.fr
Photo : capture d'écran INA.fr
C’était un mardi matin à New York. Le ciel était bleu sur la Grosse Pomme qui bénéficiait encore d’un reste de l’été qui venait de se terminer. Des milliers de personnes se rendaient à leur bureau qui se situait dans les deux tours jumelles, les plus hautes du pays, qui composent le World Trade Center.

À 8h46, un bruit inhabituel va résonner dans l’Histoire pour toujours. Un avion de ligne vient de percuter la tour nord du World Trade Center entre les 93e et 99e étages. Bien qu’internet ne soit encore qu’à ses balbutiements, l’information fait rapidement le tour du monde par les médias. 

Ce qui n’est alors perçu que comme un accident va rapidement faire l’objet de directs à travers le monde, dont La Réunion au travers de France Télévisions. La panique gagne la ville et le président américain, Georges W. Bush, en visite dans une école maternelle en Floride, est prévenu de la situation.

Pas un accident, mais bien un attentat

À 9h03, l’effroi. Alors que le monde a les yeux rivés sur Manhattan, un deuxième avion fait son apparition dans le ciel avant de s’encastrer dans la seconde tour. À cet instant, tout le monde comprend : il ne s’agit pas d’un accident, mais bien d’une attaque terroriste. La panique est générale dans la ville.

Pour la première fois de l’histoire, une attaque terroriste pouvait se suivre en direct. Les images en direct de personnes se jetant des fenêtres glacent le sang. Mais la journée fatidique est loin d’être terminée.

À 9h37, un avion s’écrase sur le Pentagone à Arlington en Virginie. Les Américains comprennent que l’attaque ne se focalise pas uniquement sur New York.

Il est 9h58 lorsque la tour sud du World Trade Center s’effondre sur elle-même. Moins de 5 minutes plus tard, des passagers d’un vol parti de Newark comprennent que leur avion a été détourné. Ils vont tenter de maîtriser les 4 pirates de l’air, mais l’un d’entre eux parvient à écraser l’avion dans un champ à Shanksville en Pennsylvanie.

À 10H28, la seconde tour du World Trade Center s’effondre, enveloppant la ville sous un nuage de cendres et le pays d’une vague de terreur.

À 11h02, le maire de New York demande l’évacuation de Manhattan. Des dizaines de milliers de personnes fuient la zone. Pendant ce temps, le président américain met les forces armées en alerte. La ville de Washington est placée en état d’urgence.

Vers 17H, c’est l’immeuble 7 du World Trade Center qui s’effondre. Au total, cette journée aura fait 2.977 morts, mais surtout, elle aura marqué une nouvelle étape dans l’histoire du monde.

Deux guerres... pour rien

Rapidement, le responsable de ces attentats est identifié : Oussama Ben Laden. Au travers de son organisation Al Qaida, il est le commanditaire de cette attaque terroriste. Selon les autorités américaines, il se trouve en Afghanistan, tenu par les talibans depuis 1996.

Le gouvernement va rapidement organiser la riposte avec l’opération "Justice immuable". L’invasion de l’Afghanistan et la chute du régime taliban sont les objectifs affichés par les Américains et leurs alliés. Ils ne le savent pas encore, mais il va s’agir de la plus longue guerre que les États-Unis ont connue.

En 2003, l’Irak est accusé de détenir des armes de destruction massive et d’avoir un lien avec Al Qaida. Une opération militaire est organisée pour faire tomber le régime de Saddam Hussein. Une guerre qui aura divisé la communauté internationale, notamment la France qui s’oppose à cette opération militaire.

Si le régime du dictateur irakien est rapide, la reconstruction, tant structurelle que démocratique, est longue et peu efficace. Surtout, les Américains vont commettre une erreur fondamentale. Dans les prisons irakiennes, ils vont enfermer les anciens militaires du régime et les intégristes islamistes. La rencontre de ces deux factions, pourtant antagonistes à l’origine, va donner naissance à Daesh.

Ironie de l’histoire, la France, qui s’est opposée le plus à la guerre en Irak, est le pays occidental qui a le plus subi les conséquences de cette guerre. Daesh ayant commis plusieurs attentats sur le territoire national, comme le rappelle l’ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015.

La fin de l’hégémonie américaine

Lorsque le soleil s’est levé ce mardi 11 septembre 2001, le monde avait l’image d’une Amérique invincible avec la chute de l’URSS 10 ans plus tôt. Rien ne semblait pouvoir ébranler la puissance de l’oncle Sam. 

Avec ces attentats, l’image d’infaillibilité des États-Unis est réduite à néant. Surtout, l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak, où l’objectif affiché était d’implanter la démocratie, s’est avérée être un échec malgré les centaines de milliards investis et les dizaines de milliers de pertes humaines.

Surtout, le retour des talibans en Afghanistan avec le retrait éclair des troupes américaines livre une impression de défaite. Malgré leur hyper puissance, les Américains ont failli comme au Viet Nam.

Initié par Donald Trump, le retour à l’isolationnisme, comme avant la Seconde Guerre mondiale, semble être la tendance. Le pays ne voulant plus jouer le "gendarme du monde".

Le 11 septembre marque donc un point de rupture historique dans le fonctionnement du monde où l’Occident perd progressivement son influence et voit l’émergence d’un nouveau rival : la Chine.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par ZHERISSON le 11/09/2021 07:43

Pour fêter cet anniversaire: cadeau!, le retour des Talibans en Afghanistan, pendant 20 ans des soldats de toutes nationalités sont morts la bas POUR RIEN, première grosse erreur de Joe Biden, signal fort envoyé à tous les combattants islamistes, de plus l'armement laissé par les américains y compris l'équipement de l'armée Afghane va se retrouver dans les mains de daech, aqmi, boco haram et autres combattants sanguinaires, à propos il faudra que l'on m'explique pourquoi l'armée afghane forte de 300000 à 400000 hommes, équipée et entrainée par les USA, (Humvees, M16...) n'a as pu arrêtée 70000 Talibans juchés sur des pick up Toyota et armée de Kalachnikovs!

2.Posté par Bruce le 11/09/2021 08:08

@zherisson peut être que les 40 millions d’afghans soutenaient plutôt les talibans, malgré leurs défauts, qu’une armée fantoche montee de toute pièce par un régime d’occupation responsable de la mort de dizaines de milliers de civils et la destruction complète de leur pays? Il n’y a pas que l’armement qui compte. Mais c’est vrai que personne en Occident ne se pose ce genre de question

3.Posté par Blacko le 11/09/2021 12:44

Il y a 48 ans, le onze septembre... à cause des américains.
C'était au Chili.
Blacko

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes