Société

Il veut battre le record du monde de plongeon depuis un hélicoptère au Barachois

Mercredi 19 Juillet 2017 - 18:02

Ludovic a parcouru le monde entier pour se produire dans des parcs d'attractions
Ludovic a parcouru le monde entier pour se produire dans des parcs d'attractions
Et si le prochain record du monde de plongeon était détenu par un Réunionnais ? C’est en tout cas le pari que Ludovic Samelor ambitionne de relever en 2018. Né à Sainte-Clotilde, le sportif de 33 ans compte réaliser un plongeon de 62 mètres à partir du Barachois, en sautant d’un hélicoptère. 
 
"J’attends encore les autorisations de la mairie, de la préfecture et des pompiers", indique le père de famille qui réside désormais en métropole, à Lyon. Car un tel défi n’est pas sans risques. "C’est comme sauter d’un immeuble de 9 étages", estime-t-il. "Il faut beaucoup de self-control". Il sera vêtu pour l'occasion d’une combinaison neoprène et d’un équipement pour tenir ses genoux.
 
Voyages aux quatre coins du globe

Pour Ludovic, c'est dans la piscine du Chaudron que tout commence, à l'âge de 7 ans. "J'ai connu Jean-Denis Numa là-bas, qui a sauté depuis le Barachois il y a plusieurs années. C'est lui qui m'a montré toutes les facettes du plongeon", se souvient-il. 

Le Réunionnais s'entraîne quotidiennement
Le Réunionnais s'entraîne quotidiennement
Il quitte ensuite La Réunion à l'âge de 16 ans pour voyager et se produire en spectacle dans des parcs d’attractions du monde entier, où il réalise des acrobaties pour impressionner le public. Jusqu'à l’an dernier. "J'ai arrêté pour pouvoir me consacrer essentiellement à ce défi", fait savoir le casse-cou, qui s'entraîne tous les jours. Notamment au lac de Tignes, où il a déjà plongé de 50 mètres.

L'actuel record : 58,8 mètres

"J’aimerais récupérer le record de mon patron, Oliver Favre-Bulle, décédé il y a peu, en son honneur", explique-t-il. Celui qui a succombé à un malaise cardiaque en avril dernier a en effet détenu le record de 1987 à 2015, avec un saut de 53,9 mètres, avant de se faire battre en 2015 par un Suisso-Brésilien, détenteur de l'actuel record (58,8 mètres). Le recordman Laso Schaller est d'ailleurs l'ami de Ludovic. "On discute, il me donne des conseils", confie le Réunionnais. 
 
Après le grand saut, qu'il espère réaliser en mars ou avril, le sportif qui a déjà fait des cascades pour des séries télévisées aimerait reprendre de plus belle ce type d'activités, tout en continuant la photographie, sa deuxième passion. D'autres projets sont également en tête, comme celui de venir avec une équipe d'amis, courant 2018, réaliser des vidéos de plongeons sur plusieurs spots de l'île.  

Marine Abat - marine.abat@zinfos974.com
Lu 12535 fois



1.Posté par jean claude payet le 19/07/2017 18:30

ouech

2.Posté par Ma sonnerie le 19/07/2017 20:15

un grand saut pour un grand ...?

3.Posté par Pamphlétaire le 19/07/2017 20:21

Ludovic, je te souhaite de réussir pour l'exploit et la gloire. Une autre personne a fait des plongeons pour récolter des dons....Ce qui suit est une histoire réelle et j'ai connu le père Simon en 1991...Il était passé dans l'émission Incroyable mais vrai de Jacques Martin bien avant 1991.

LE PUBLIC l'avait surnommé le « curé volant ». L'abbé Robert Simon, qui s'est éteint en début de semaine à l'âge de 87 ans, a passé sa vie à effectuer de spectaculaires plongeons depuis des hauteurs impressionnantes (de 35 à 42 mètres). Des exhibitions très suivies destinées à collecter des fonds pour l'église. En 41 ans de « carrière », l'ecclésiastique pas comme les autres aura effectué pas moins de 110 plongeons qui lui ont permis de restaurer les deux églises de sa paroisse de la Saône (Doubs) et de bâtir une cité ouvrière pour les sans-logis de sa commune. S'il est une commune où l'on se souvient de ses exploits, c'est bien Nogent. C'est là que l'abbé Simon a réalisé l'un de ses premiers plongeons le 1er février 1957. A l'époque maître nageur secouriste dans la Marne, Georges Séjourné était bien sûr présent pour assister à l'événement. Le papy nageur ­ qui continue à 95 ans à faire ses longueurs quotidiennes à la piscine de Champigny ­ se souvient.
« Pour les pauvres gens »
« 10 000 personnes s'étaient réunies pour assister à l'exploit, à l'Union des sauveteurs de la Marne », explique le vieil homme, champion du monde de sauvetage en 1946. « L'eau devait être à quatre degrés et l'abbé Simon a attendu 5 minutes avant de sauter. Les gens s'impatientaient, pensaient qu'il hésitait. En fait, il se recommandait à sainte Thérèse de Lisieux. » Car l'abbé qui troquait volontiers sa soutane contre un maillot de bain, au grand dam de l'Eglise, allait ce jour-là se précipiter, tête la première, à 35 mètres du sol (l'équivalent d'un immeuble de treize étages). « Moi, je ne sautais qu'à dix mètres et déjà il arrivait que je me retrouve avec les jambes toutes noires à cause du choc », explique Georges Séjourné. « Les accidents étaient monnaie courante, mais l'abbé Simon n'avait pas froid aux yeux. Il risquait sa vie et sortait souvent de l'eau, le visage tuméfié. Mais ce n'est pas l'exploit qu'il recherchait. Il faisait vraiment ça pour les pauvres gens. » Le papy nageur qui avait sympathisé avec l'abbé Simon rappelle que le maire de Nogent fit appel au curé volant, quelques années plus tard, pour que celui-ci devienne maître-nageur à la piscine de Nogent. « Je n'ai pu retenir une larme quand j'ai appris sa disparition, avoue l'homme-poisson en exhibant une carte postale dédicacée par le curé de choc : A Séjourné, le sauveteur. »
http://www.leparisien.fr/val-de-marne/la-commune-n-a-pas-oublie-le-cure-volant-19-08-2000-2001573179.php

4.Posté par Ouf le 19/07/2017 20:42 (depuis mobile)

Et qui i occupe requins ?

5.Posté par Choupette le 19/07/2017 20:43

N'importe quoi.

Il devrait plutôt se réconcilier avec le français que de faire le zouave : "L'ile de le Réunion ..." ???

6.Posté par pipo le 19/07/2017 22:06

Et plouf...

7.Posté par Dolly Prane le 19/07/2017 23:22

Lu na son ..................à grater planteur na pu coupeur

8.Posté par Lucide le 20/07/2017 06:36 (depuis mobile)

Apparement ça dérange que certains essaient de réaliser leurs rêves..

9.Posté par GRONDIN le 20/07/2017 07:53

Bravo Monsieur, les record sont fait pour être battus.


10.Posté par Romain le 20/07/2017 10:42

Mais ferme donc ta grande bouche, inutile Choupette

11.Posté par Fredo974 le 20/07/2017 10:51

Bravo à ce sportif !

@choupette : va te laver ... affligeante
@Dolly Prane : affligeante comme dab ....

12.Posté par Usager de la mer ne pouvant se baigner dans l'Ouest à cause du laxisme de nos élus ... le 20/07/2017 10:54

Bonne ou mauvaise pub pour notre île si cet événement médiatisé se réalise ?

A cette hauteur qu'arrivera-il si il percute une baleine, ou un requin, ou une tortue, ou un dauphin ?

Quelle autorité sera responsable des éventuels dégâts ???

13.Posté par ZembroKaf le 20/07/2017 11:21

Si lu lé kapab....lu fé...bonne chance luuu !!!

14.Posté par Dolly Prane le 20/07/2017 11:22 (depuis mobile)

BRAVO aux coupeur de Cannes et attention avec chouppette qui a totalement raison pour le coup

15.Posté par jpleterrien le 20/07/2017 13:05

Pourvu qu'il ne tombe pas sur une baleine......Il vaut mieux attendre la fin de la saison ! C'est assez !

16.Posté par Isis le 20/07/2017 13:42

Hé ! Il n'a pas peur de tomber la tête la première sur un caillou ???

17.Posté par Fredo974 le 20/07/2017 15:19

Avec un peu de bol , il va exploser un bouledogue !

18.Posté par baigneuse frustrée heureuse de pouvoir se baigner un jour ..... le 20/07/2017 16:31

17.Posté par Fredo974 le 20/07/2017 15:19

Plongeur casqué largué en piqué depuis un hélicoptère ...

C'est la nouvelle arme secrète que nos zélus déculturés ont prévu de mettre en place dans la lutte contre contre les requins à la passe de l'ermitage !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Juin 2018 - 18:44 Retour en images sur la Fête de la Musique

Vendredi 22 Juin 2018 - 18:31 La fête dans les bars pour France-Pérou...