Faits-divers

Il tue sa compagne de 43 coups de couteau: Raymond Cano condamné à 18 ans de réclusion

Mardi 30 Octobre 2018 - 17:18

Raymond Cano, 62 ans a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme, Arlette Cano, 69 ans. Alors que le corps de sa femme gisait sur son lit, comptant des marques de coups de poing, 39 coups de couteau et l’arme toujours plantée dans sa tête, Raymond Cano décrivait l’attaque de deux agresseurs. Il aurait été assommé et souffre de blessures superficielles.
 
Mais ses déclarations confuses, ses traces d’ADN sur le couteau, ses blessures auto-infligées et les objets du salon déplacés d'une façon qui ne ressemble pas à une lutte, indiquent qu’il s’agit plutôt d’un gros mensonge. Il maintient néanmoins sa version pendant plusieurs mois avant d’évoquer des réalisations qui lui viennent par "flashs". Il finit par avouer.
 
Mais cet "amnésique honnête" reconnaît avoir poignardé sa femme – "ça ne pouvait être que moi" - mais précise ne se rappeler de rien. Selon l’expert psychiatrique, il se rappelle parfaitement des faits, mais c’est trop difficile de se l’avouer. Raymond Cano affirme ne se souvenir que de la dispute, l’agressivité de sa femme, la menace au couteau, puis les insultes de son épouse qui refusait de l’aider à soigner leur petit-fils de 17 mois. Selon lui, il l’aurait ensuite suivi dans la chambre, le couteau à la main, "sans mauvaises intentions".
 
Mais il n’a fallu que 10 min à Arlette Cano pour mourir, tant l’acte était violent, affirme l’avocat général. Il rappelle le fléau que sont les violences conjugales et ajoute qu’il s’agit souvent de jalousies ou infidélités. "Mais dans ce cas-là, c’était juste une cocotte minute". Il requiert 25 ans de réclusion criminelle.

Des enfants qui aiment toujours leur père
 
La défense appelle ainsi à ne pas faire de parallèle avec l’affaire d’Ingrid Gonfo, dans laquelle le concubin meurtrier a été condamné à 20 ans de prison. "C’est un autre dossier, il ne faut pas tout mélanger". Me Nicolas Normand évoque les détails d'un couple à problèmes mais qui avait néanmoins "une vie ensemble".

Les jures l'ont entendu. Ou plutôt "ils ont pris en compte le contexte familial et ont vu une fille présente qui a perdu sa mère mais qui aime toujours son père, c'est ça qui a joué", affirme Me Nicolas Normand. Raymond Cano a finalement été condamné à 18 ans de réclusion criminelle.

Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1804 fois



1.Posté par jean claude le 30/10/2018 16:24

Ca mérite perpette et pas de remise de peine envisageable.

Dans le cas present il risque de sortir au bout de 9 ans.


Cette dame n'avais pas demande a mourir et surement dans d'atroce souffrance...

2.Posté par titi974 le 30/10/2018 17:02

43 coups de couteau à ce niveau c’est de la barbarie ça aurait mérité la perpétuité...

3.Posté par cmoin le 30/10/2018 17:02

Ce n'est pas assez! Il fat la perpétuité!

4.Posté par la langue na poin le zo le 30/10/2018 19:19

43 coups de couteau = 43 années de prison le compte est bon!!!!!!

5.Posté par Thierry le 30/10/2018 20:03

Faut faire quoi pour prendre perpét dans ce pays. C’est comme l’autre qui a tué la jeune fille de 139 coups de couteaux et qui ne prend que 20 ans. Les juges et le jurés estiment qu’on est pas encore au maximum de la barbarie on leur laisse encore une marge de progression alors.

6.Posté par Az le 31/10/2018 04:05 (depuis mobile)

Il ya qui as blessé sa femme il as gagner 30 an et la il tue il gagne 18 va comprendre cette justice

7.Posté par l'obervateur le 31/10/2018 18:42

quelle justice de merde !

8.Posté par Patricia le 06/11/2018 03:12 (depuis mobile)

C est honteux ... dans 9 ans il sort de prison, il pleurera avec une autre femme qu il va planter de la même manière - sa comédie marchera encore ... pfff il a 2 filles mais sa femme assassinée avait aussi un fils d un premier mariage. Tous Brisés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter