MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

Il serait temps de dire que la place de certains élèves n’est pas dans les lycées


Par - Publié le Mardi 23 Octobre 2018 à 09:24 | Lu 5702 fois

Il serait temps de dire que la place de certains élèves n’est pas dans les lycées


Je vous propose de revenir ce matin sur l’affaire de ce jeune de 15 ans et demi qui a été mis en examen dimanche pour avoir braqué sa professeure avec un pistolet, dans un lycée de la banlieue parisienne, pour qu’elle le marque présent alors qu’il était arrivé très en retard.
 
Cet épisode est symbolique, à mon avis, de bien des dérives de notre société.
 
Dans quel monde vivons-nous où l’on est capable de sortir une arme, même s’il s’est avéré par la suite qu’elle était factice, pour un motif aussi futile ?
 
Mais tout de suite se pose la question : La faute à qui si l’on en est arrivé là ?
 
Certains vont vous objecter que ce n’est pas la faute de ce pauvre gamin qui n’est en fait qu’une victime de la société. Qu’il a eu le malheur de naître au mauvais endroit, dans la banlieue parisienne… Qu’on comprend son désespoir, sachant qu’il n’a pas d’avenir…
 
Autant vous dire tout de suite que mes poils se hérissent quand j’entends de tels arguments. La quasi-totalité des élèves de ces établissements dits « difficiles » vont s’en sortir dans la vie et ne sortent pas une arme à la moindre occasion.
 
Il serait peut-être temps de rappeler que ce n’est qu’une infime minorité de jeunes qui posent problème, que ce soit dans les lycées ou dans les cités. Et qu’ils pourrissent la vie des élèves qui eux, veulent travailler, ou de braves familles qui n’en peuvent plus d’être harcelées par les trafiquants de drogue. Qui sont souvent les mêmes.
 
D’autres vont montrer du doigt l’institution Education nationale. Je veux bien que certaines classes soient surchargées, que les enseignants qu’on envoie dans les lycées les plus difficiles sont malheureusement les moins expérimentés, qu’ils n’ont souvent pas eu une formation suffisante. Certes. Mais ne renversons pas le problème. La pauvre professeure qui se fait braquer, ce n’est pas elle la fautive ! La victime, c’est elle !
 
Par contre c’est vrai qu’il y a une immense hypocrisie. Reprenons l’exemple de ce jeune. Il va passer en conseil de discipline et probablement se faire exclure. Mais que va-t-on en faire ? Il n’a pas encore 16 ans, donc il va falloir le recaser ailleurs, dans un autre lycée.
 
Et que fera-ton le jour où l’on aura exclu tous ceux qui posent problème ? Ils seront toujours au sein de collèges ou de lycées « classiques » où ils pourront recommencer leurs agissements, jusqu’à la prochaine exclusion.
 
La seule solution consisterait à cesser de se boucher les yeux. Oui, il y a des jeunes particulièrement difficiles. Oui, leur place n’est pas dans les lycées « normaux », au milieu des autres élèves. Arrêtons la câlino-thérapie. Ayons le courage de créer des établissements spécialisés, avec une discipline quasi-militaire, un peu à l’image de nos APECA de l’époque, où l’objectif serait en priorité de leur réapprendre qu’il y a des règles qu’il convient de respecter.
 
Comment également ne pas dénoncer l’attitude de certaines familles ? Dans le cas de ce lycéen, on a même entendu ses parents dénoncer le battage médiatique autour de l’affaire, au lieu de condamner le geste de leur rejeton ! Coupez leur les allocations familiales, et vous verrez que ça les fera réfléchir !
 
Enfin, la réaction des politiques a été tout aussi lamentable. Comment ne pas rire en entendant le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, affirmer avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qu’ils allaient proposer la mise en place d’un plan d’actions contre les violences visant les enseignants.
 
Pitoyable ! « Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission », disait Clémenceau…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par #pasdevague le 23/10/2018 09:35 (depuis mobile)

Macron et Blanquer découvrent la violence en milieu scolaire. Ce qui est fort de café c que Blanquer a été recteur de .... Créteil. Les nombreux tweets " PasDeVague " donnent une idée de l''ampleur du phénomène.

2.Posté par LORHEIN le 23/10/2018 09:40

Comme toujours, excellent édito!

3.Posté par La vérité vraie... le 23/10/2018 09:42

Non, non. Il faudrait plutôt dire que certains chefs d'établissement (directeurs dans le privé), certains CPE (responsables pédagogiques/éducatifs dans le privé) ne sont pas à leur place. Une bande d'incapables voués à la maçonnerie qui joue aux échecs avec leur personnel.
Moi je connais une collègue d'espagnol, traitée de "sale pute" dans un collège. Le gamin est resté presque jusqu'à la fin de l'année...conseil de discipline très clément (tout le monde a eu peur du chef d'établissement). Au final ce sont les parents qui ont retiré l'enfant quand eux l'ont voulu et après bien avoir nargué l'équipe enseignante.
Tout le monde sait dans le chef lieu de quel établissement il s'agit...

4.Posté par La culture de l'omerta le 23/10/2018 09:48 (depuis mobile)

Blanquer c'est la culture de l'omerta. Son coup médiatique "pas de portable au collège" n'aura pas été suffisant pour masquer la violence scolaire. Et si en plus on met la poussière sous le tapis ...

5.Posté par Fidol Castre le 23/10/2018 09:49

Cette proposition ne va plaire ni au peuple de gauche, ni à la grande majorité des professeurs, grands partisans de la culture de l'excuse. Les profs qui demandent l'exclusion des kaniars sont très mal vus de leurs collègues gauchistes syndiqués.

6.Posté par TOUJOURSLA le 23/10/2018 09:52

Non non on doit avoir une éducation bienveillante que ce soit dans la famille ou à l'école(études, de pédiatres pédo psychiatres ,textes si si c'est écrit,lors de stages):On nous a ressassé que c'est l'adulte qui a toujours tort ,qui doit être culpabilisé et je n'exagère pas;Pauvre France...

7.Posté par Une question le 23/10/2018 09:52 (depuis mobile)

Castaner est bien ministre de l'intérieur ?
Mdr même mon chier a rigolé.

Comment passer de GO de Larem à la place Beauvau.

Une République exemplaire disait-il !

8.Posté par Tout va très bien ... le 23/10/2018 10:00 (depuis mobile)

Blanquer qui a épousé son étudiante (source wiki) en juillet dernier, la rentrée scolaire s'est très bien passé techniquement.

On se moque de qui ?

9.Posté par sbuba le 23/10/2018 10:31

le jeune il est mis en examen,mais libre comme l'air à ce que je sache,même pas en détention préventive,ce qui aurait eu quand même le mérite n'en déplaise aux éternels chercheurs de bonnes excuses de lui faire sentir passer le vent du bouiet.
là je suis sûr qu'au contraire il est devenu la vedette de sa cité et qu'il est juste mort de rire.
Ces mineurs délinquants sont les pires fléaux du quotidien,parcequ'ils ne respectent rien,mais que rien n'est fait pour les mâter,au contraire.
donc sentiment d'impunité totale,au pire il aura une petite tape sur les doigts du juge pour enfant avec mesures éducatives,totalement inutiles et bien sûr aucune sanction pour les parents.
Dans certains pays ce genre de comportement c'est la taule direct,et même parfois bien pire.
mais nous vertueux français donneurs de leçons au monde entier et garants des droits de l'homme on ne va pas s'abaisser à ça!!!Donc on continuera à se faire emmerder et agresser par tous ces petits branleurs,et si on riposte,c'est soit l'hosto,soit la prison si on est armé.ça donne juste envie de vomir

10.Posté par Mass le 23/10/2018 10:55

J'espère que les enseignants de La Réunion apprécient leur bonheur !!!


11.Posté par cmoin le 23/10/2018 11:24

Tout ces bon à rien doivent être mit en prison pour longtemps voir toujours.

12.Posté par A mon avis le 23/10/2018 11:30

"Il serait temps de dire que la place de certains élèves n’est pas dans les lycées"
Vous voulez les mettre où ? En prison bien sûr !

La vraie question n'est-elle pas : "De telles scènes ne sont-elles pas la preuve que notre système éducatif est en échec ?"

Quelqu'un a dit (à peu près) ; "Une école qui s'ouvre, c'est plusieurs prisons qui se ferment".

Actuellement en France, on voit surtout des classes qui se ferment dans de nombreux endroits, et des postes qui seront supprimés dans les collèges et les lycées et on programme la construction de prisons !

13.Posté par A mon avis le 23/10/2018 11:36

Monsieu Dupuy, vous dites :
Je veux bien que certaines classes soient surchargées, que les enseignants qu’on envoie dans les lycées les plus difficiles sont malheureusement les moins expérimentés, qu’ils n’ont souvent pas eu une formation suffisante. Certes.

Certes dites vous !

Pour vous cela semble secondaire. ALORS QUE C'EST LE CŒUR DU PROBLÈME !

14.Posté par A mon avis le 23/10/2018 11:47

Il serait peut-être temps de rappeler que ce n’est qu’une infime minorité de jeunes qui posent problème, que ce soit dans les lycées ou dans les cités.


En êtes vous certain ?
Alors que les cas d'incivilité se multiplient ! Que les programmes scolaires sont contestés et même le contenu des cours est parfois refusé pour des raisons religieuses ! etc ...

15.Posté par saphia974@gmail.com le 23/10/2018 11:58

Bonjour à vous !
Elue Déléguée Parents d'Elèves, depuis de longues années, je tire la sonnette d'alarme pour cette violence juvénile. On a abandonné les acteurs d'association pour sensibiliser les jeunes dans les quartiers à caractère prioritaire. Certains parents réussissent à l'éducation de leurs enfants et d'autres c'est compliqué.
Parlons des actions menées jusqu'ici et le désengagement des responsables associatifs.
La municipalité comme Saint-Pierre s'est dégagée de toute responsabilité dans les 22 établissements scolaires. Ele attend que le Gouvernement bouge pour les emplois. Et pourtant, il y a beaucoup de trafic d'argent public qui se fait dans les échanges commerciales. Les directeurs d'école n'ont aucun statut et beaucoup font avec leur moyen du bord. On a l'argent pour l'aménagement de territoire, les constructions d'immobiliers, les routes départementales et non pour les citoyens(nes) vivant sous le seuil de pauvreté. Et pourtant ce sont eux qui sont les plus touchés par le vote des prochaines échéances. On les utilise pour les élections avec les contrats aidés puis l'abandon. D'où vient la Résponsabilité ?

16.Posté par Choupette le 23/10/2018 12:02

"Coupez leur les allocations familiales, et vous verrez que ça les fera réfléchir ! "

Que du bon sens.

17.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 23/10/2018 12:40

3.Posté par La vérité vraie... le 23/10/2018 09:42

Non, non. Il faudrait plutôt dire que certains chefs d'établissement (directeurs dans le privé), certains CPE (responsables pédagogiques/éducatifs dans le privé) ne sont pas à leur place
......................................

C'est plus qu'exact. Certaines personnes de l'éducation nationale n'y ont pas leur place. Pas plus que ce gamin qui devrait être dans une "structure spéciale". Mais est-il à sa première incartade ? Combien de fois "on a passé l'éponge" ? Il doit vivre dans un milieu particulier (là je parle de la vie hors la maison) ou tout se règle avec des violences.

A la Reunion c'est pas mieux: le Rectorat ne règle également pas les problèmes de violences de certains enseignants mais couvre leurs méfaits.

18.Posté par Arsene le 23/10/2018 12:43

Quand je vois dans quelles conditions travaillent ces enseignants en France et leur maigre salaire alors qu'ils sont hyper diplômés . Un CAP ou BAC pro dans le privé touchent plus qu'un prof dans le public c'est une honte pour la REPUBLIQUE UNE HONTE !!!!!!

19.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 23/10/2018 12:46

Interrogée sur la réforme de la justice dans l’émission « Questions politiques », en partenariat avec Le Monde, dimanche 21 octobre, Valérie Pécresse (Les Républicains) a affirmé : « Dans certains quartiers on devrait avoir une circonstance aggravante qui permettrait de doubler la peine. »
..................................................................................................


Il y a quand même une dérive débile.

Bientôt, la couleur de peau sera une circonstance aggravante.

20.Posté par GIRONDIN le 23/10/2018 12:59

Du coup, l'exemple venant d'en haut, il faut mettre OÙ vos copains Sarko paul bismuth nicolas, le menteur fillon, benalla, Ferrand,....🤔

21.Posté par le taz le 23/10/2018 13:00

plus simplement il y a des gens en france qui ne devraient pas y être.

on paye là 30 ans de socialisme, d'accueil d'une certaine population pour raison électorale,et aujourd'hui, on a des gens non civilisés dont il suffit de lire CHAQUE JOUR les très nombreux faits divers, surtout dans le 93.

mais chut, il ne faut pas dire la vérité car la minorité gauchiste qui se voile la face et qui se cache comme des autruches va encore nous faire la leçon de qui est "humaniste" (avec les résultats LAMENTABLES d'un ECHEC) et qui est facho.

la routine....

au fait, dans l'immense déclin que vous avez provoqué, on en est aujourd'hui à un débile qui pointe une arme (factice) sur un prof.
quel preuve de civilisation. quelqu'un qui transmet un savoir, braqué dans une école.
mais ce déclin n'est pas terminé.

on va continuer à payer très cher les résultats de "touche pas à mon pote", "ne lui dit rien", "laisse le s'amuser en france", pays qu'il ne mérite pas, "pas d'amalgam", etc....

la liste fait un kilomètre de laxisme et de déclin.

et avec quel argent ??? ben celui qu'on taxe aux français....

rigolez pas, disait, coluche, c'est avec votre pognon....

22.Posté par AU CET ELEVE... le 23/10/2018 13:05

Il faut absolument le mettre en prison POINT FINAL

23.Posté par TOUJOURSLAMEM le 23/10/2018 13:33

post 10
c'est un leurre de minimiser la violence scolaire réunionnaise et de croire que c'est le paradis pour les profs dans notre ile.
La violence est partout et c'est comme en métropole ,elle n'est pas connue et sournoise ,ne fait pas de vagues.Demandez à un certains nombre de gens du milieu la Réunion pour voir avant de vous amuser à écrire.

24.Posté par 100% d accord le 23/10/2018 13:35

Merci pour cet excellent édito qui résume EXACTEMENT la situation.

25.Posté par Bleu outre mer le 23/10/2018 13:41

Mr Dupuy avant de juger une personne il serait bien de regarder chez soi aucun article de votre part sur les choses positives qui se font dans les collèges et lycée actuellement. Aucun mot de votre part sur le salon du livre jeunesse. Les médias ont une grosse part de responsabilitéainsi ainsi que les parents a nourrir les problèmes et non favoriser la création. La pub des médias est simple nous avons besoin d’audimat faites des C….. Nous vous sponsorisons . Parce que nous avons des lecteurs qui aiment et se nourrissent de cela. Je lis de moins en moins Zinfos pour une bonne et simple raison c'est un média qui tire vers le bas et non constructif à voir certains commentaires valider par vous.Le plus souvent des articles de racolages, pour faire de la visite sur le site. Ce n'est pas un lieu d'échanges et de partage afin de trouver des solutions c'est plutôt un endroit pour s'invectiver et de croire que c'est les autres les méchants et d'avoir raison. Pas un seul moment une remise en question.... Victime et bourreau sont intimement lié… Oui ce jeune homme est responsable, les parents.... Ils ne sont pas les seuls….. Une petite idée, vous pouvez déjà changer de navigateur comme lilo et verrez que certains se bouge et vous pourrez aider ce qui font des choses pour vous et vos enfants et de laisser moins de trace sur le net. Si nous voulons que le monde change il est bien de constater, passer à l'action c'est mieux.

26.Posté par LF le 23/10/2018 13:45

Pierrot, si on met en place une structure genre APCA, les associations de maltraitance vont monter au créneau.
A mon humble avis ces jeunes ont juste besoin d'une bonne paire de claques, ou d'un coup de pied au cul. Le genre de chose qui ne fonctionne qu'avec certains jeunes, oui madame monsieur les BOBOS grincheux.
Je me souviens quand j'étais militaire, des jeunes caids essayaient de se la jouer, le sergent-chef les foutaient une branlée, certains atterrissaient au Maïdo à poil pour la soirée. Résultat garanti.
Le manque d’éducation des parents pouvaient encore être rattrapé. Mais bon c’était avant.

27.Posté par La gitane le 23/10/2018 14:30

là c'est une question d'éducation parentale, dans ce cas :

- suspension définitive des allocations familiales aux parents
- inscription ineffaçable de l'acte sur le casier judiciaire du gamin
- obligation de suivre une thérapie
- pointage obligatoire dans un commissariat pendant une longue période (histoire de le bousculer)

28.Posté par Bertel de Vacoa le 23/10/2018 15:35

Mon grain de sel !

Avec tout le respect ... numérique... que je dois à Monsieur Dupuy...

En tant qu'intervenant numérique sur ce site... j'ai envie de poser certaines questions à ceux qui récupèrent le fil lorsque le poisson a été .... noyé !

Ne croyez surtout pas que je vous suis hostile.... mais où étiez-vous ... avant ?

Qu-avez-vous fait... qu'avez-vous publié.... pour dénoncer le massacre de l' Education Nationale sous l'ère sarkozyste ? Je ne me souviens d'aucune action concrète.... pas même une petite pétition .... il est vrai qu'à cette époque pas si lointaine... Didier Robert faisait partie de cette troupe !

Alors venir vous plaindre aujourd'hui relève d'une profonde amnésie...et pour un journaliste... c'est grave !

29.Posté par Jp POPAUL54 le 23/10/2018 15:43

Le paradoxe du tsunami du "pas de vague".
Directeurs, principaux, proviseurs cultivent le rien vu, rien entendu...
par crainte d'être taxés d'incompétence.

30.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 23/10/2018 15:46

L'APECA (Association protectrice des enfants coupables ou abandonnés).

L'appellation reflète la mentalité des gouvernants de l'époque. J'en ai connu qui s'en être "coupables" de quoique ce soit, y ont été "placés". Ils étaient simplement coupables d'être pauvres.
Dans cet établissement il y avait un religieux qui "démontait tout" surtout la nuit.

31.Posté par Bertel de Vacoa le 23/10/2018 15:47

La mémoire numérique est comme la vérité des mathématiques.... implacable ! Si vous cherchez des responsables au merdier actuel, n'oubliez pas de tout lire avant de vous faire votre propre opinion !

https://www.temoignages.re/politique/actualites/pourquoi-didier-robert-a-t-il-honte-de-dire-qu-il-est-a-l-ump,42333

32.Posté par titi974 le 23/10/2018 16:49

Tout à fait d ' accord avec l ' analyse de l ' article il faut effectivement songer à récréer des centres ou maisons de correction pour ces jeunes difficiles et couper les allocations à ces familles qui ont un part de responsabilité plus qu'importante dans l ' éducation que tout parents se doivent de donner à leurs enfants.

33.Posté par Cimendef le 23/10/2018 16:52 (depuis mobile)

Quel est le bilan de l''APECA ? Si on se penchait sur la question on serait édifié et sans parler de certains tripoteurs qui ont profité des mômes en toute impunité.

34.Posté par La violence est quotidienne le 23/10/2018 16:52 (depuis mobile)

La violence est quotidienne malheureusement. Quelquefois c'est l'instition qui est complice des actes de violences de leurs représentants au sein de l'établissement.

Mais silence radio.

35.Posté par Pierre le 23/10/2018 17:07 (depuis mobile)

Au collège quand on se plaint la hiérarchie nous dit : faites des « rapports » !!! Alors on fait des rapports, des rapports et ... rien ne se passe ! Alors quand on se fait agresser, on se comporte comme cette professeure on ne réagit même plus .

36.Posté par Pompadour le 23/10/2018 19:22 (depuis mobile)

Il serait trmps de dire que la presence d'une epouse n'est pas d'etre salariee dans la collectivité presidee par son mari..

37.Posté par Thierrymassicot le 23/10/2018 20:02

Délégué de parents d'élèves à la PEEP, je participe aux commissions éducatives, dernières instances avant le conseil de discipline...., Je ne compte plus combien de jeunes, j'ai vu, face à cette commission composée de la proviseur adjointe, de l'infirmière, d'une CPE, du prof principal de l'élève pour lequel la commission s'est réunie, de représentants de parents d'élèves, de (le plus souvent) la mère du jeune et le jeune lui-même....Je quitte mon travail pour aller y siéger, et au bout d'une heure voir plus, selon les cas, je reviens travailler plus ou moins chamboulé, parfois les yeux un peu rouge....La détresse d'un gamin, d'une famille, je ne la vois pas dans la presse mais en vrai!!!! Alors quand ce pauvre M.Dupuy parle de couper les allocations au familles de ces gamins, il ne sait pas de quoi il parle....Ajouter de la misère à la misère, c'est pitoyable, dégueulasse.....

Bien évidemment que ce gamin à plus que dépassé la mesure et doit être exclu, et même condamné par la Justice, mais faire l'amalgame que fait Pierrot Dupuy c'est de la lâcheté, ou de la bêtise.....En fait c'est sans doute les deux, assaisonnés de méchanceté et d'une bonne dose de populisme...Fort de café pour celui qui, hier encore dénonçait Mélenchon....Mais nous ne sommes plus à une contradiction près, M.Dupuy......n'est-il pas???

38.Posté par Paulo le 23/10/2018 20:02 (depuis mobile)

@13 bien de le souligner.
@16 lol, si vous pensez que les allocations sont la seule source de revenus de certains foyers, nononon, couper les alloc va juste augmenter le prix de l herbe pour les enfants de bourgeois qui achètent dans les cités

39.Posté par Pas ou peu de sanction le 23/10/2018 20:26 (depuis mobile)

''''SANCTION'''' , un gros mot ou un tabou pour les élèves de .maternelle au lycée. Ils peuvent presque tout faire et tout dire en toute IMPUNITÉ. Par contre on scrute les propos ,les gestes des enseignants qui sont forcément coupables .

40.Posté par ali le kafhir le 23/10/2018 20:32

16.Posté par Choupette
"Coupez leur les allocations familiales, et vous verrez que ça les fera réfléchir ! "

je suis a moitié d'accord avec vous déja il faut avoir un cerveau en état de fonction (les parents comme les enfants)

plus de contrôle et surtout responsabiliser les parents qui reçoivent la solidarité nationale çà serait une bon début

41.Posté par Sortez un peu de la france ce pays médiocre ailleurland est meilleur. le 23/10/2018 21:26 (depuis mobile)

Les enseignants allemands ont une paye de ministre. Mais ce pays à le meilleur investissement sur la jeunesse
. Un apprenti allemand est embauché dans 90% des cas . La france est un pays de clientélisme et d''elite pyramidal. Peuple névrosé et con.

42.Posté par A mon avis le 23/10/2018 21:48

@ 37.Posté par Thierrymassicot :

Excellent commentaire qui remet un peu les pendules à l'heure !

43.Posté par Blanquer a la memoire courte le 23/10/2018 21:59 (depuis mobile)

Blanquer recteur de Créteil en 2008 a été informé de violences physiques et verbales dans un lycée de Villejuif (Lycée Karl Marx). Les enseignants n'on jamais eu de réponse du Recteur. Il a oublié ?

44.Posté par Inaction de Blanquer le 23/10/2018 22:04 (depuis mobile)

Un prof balance sur l'inaction de Blanquer au rectorat de Créteil à l'époque quand il était recteur dans un média ce jour .

45.Posté par A mon avis le 23/10/2018 22:10

@ 35.Posté par Pierre : votre témoignage confirme l'inadaptation de notre système éducatif face à ces problèmes de violence.

La réponse-réflexe du ministre va dans le sens de votre témoignage : interdire les portables au lycée : ainsi pas d'image, donc pas de problème !

Aux dernières nouvelles, on va construire un deuxième porte-avions.
On préfère construire des porte-avions plutôt que d'investir massivement dans l'éducation nationale !

46.Posté par Les députés de Larem à l assemblée le 23/10/2018 22:19 (depuis mobile)

Le travail des députés de Larem à l Assemblée :
- assis
- debout
- applaudis un ministre qui favorise les hyper riches
- vote ce qu ''on lui a dit

47.Posté par Honte à Macron le 23/10/2018 23:07 (depuis mobile)

Et dire qu'ils attendent une vidéo pour remuer le petit doigt (d'ou il ne sortira pas grand-chose..) alors qu'ils savent et ne font rien.

48.Posté par LAKOUR le 23/10/2018 21:43

Les « vieux » profs, ceux qui ont « de la bouteille » sont bien sûr mieux armés, de par leur expérience, pour faire face à des situations de crise dans leur classe. Ils ont un autre avantage, ils peuvent se permettre de dire à leur principal à propos d’un élève délinquant: « c’est lui ou moi », et je peux vous assurer que le principal en question ne discute même pas. Et devinez quoi: dans les établissements ou les chefs d’établissement ont des c......s et sont aux côtés de leurs professeurs au lieu d’être du côté de leur carrière et de leurs espoirs de promotion, il y a beaucoup moins de problèmes. Pas de doute, il faut viser la tolérance zéro. Ça passe obligatoirement par une implication totale de la hiérarchie, chefs d’établissement et CPE. Lesquels CPE trouvent hélas parfois beaucoup plus confortable de caresser les cagnards dans le sens du poil que de les affronter.

49.Posté par Kayam le 24/10/2018 01:19

Mi trouve bizar ke personne y parle pa de komen ban'na la organiz le mise en scène. Si le vidéo y tourne en boucle, lété koi le signal pou trap le téléphone pou filmer kan la sorte le pistolet ? é aussi poukossa le "brakeur" la pa menace le "filmeur" ? komen ce dernié té pe konète ou pa si larme té faux ? Alor in moune nana in pistolet dan son main, é pi in ote y filme ali ? Y coure pas ?? Y kri pa pou alerter ? Toussa zélève nana dan in classe là ?

Après pou enten'n dan'n 2-3 jours ke toute té organizé à lavance, après enkète vrèmen poussé, juste pou fé le buzz ? Tro à la mode koméla ça... Y fo méfié de tout.

50.Posté par Milie974 le 24/10/2018 05:33 (depuis mobile)

D''où vient le problème ?
Des parents qui ont mal élèvés leurs enfants (oups aie qu''ai-je dit ..)
Des professeurs, qui soit disant sont sans autorité..
Cherchez l''intrus, enfin l''erreur quoi pour les novices..

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes