MENU ZINFOS
Société

Il reçoit son arrêt de travail Covid-19 un mois après sa demande


En accord avec son employeur et en raison de problème de santé, un homme a fait une demande d’arrêt de travail durant le confinement. Malheureusement pour lui, celui-ci est arrivé trois semaines après la demande.

Par - Publié le Mercredi 1 Juillet 2020 à 11:29 | Lu 4012 fois

Le confinement n’a vraiment pas été une sinécure pour Pierre*. Âgé de 55 ans et atteint d’une ALD, affection de longue durée, le commercial a eu du mal à s’adapter au télétravail mis en place par son entreprise. "Je n’étais pas à l’aise avec le télétravail. Il était difficile de justifier une activité théorique égale à celle en entreprise. Tout le monde sait que ce n’était pas possible de travailler à la maison comme au bureau", indique-t-il. Conséquence de stress combiné à son ALD : sa pression artérielle est montée de manière inquiétante. En accord avec sa société et en vertu des dispositifs mis en place durant cette période pour son cas, décision a été prise début avril de se mettre en arrêt de travail.

"J’ai fait ma demande d’arrêt de travail en ligne sur le site Améli de la sécurité sociale, mais je n’ai jamais reçu le récépissé confirmant que la demande a été prise en compte. J’ai essayé à plusieurs reprises, mais à chaque fois c’était pareil. Ne sachant pas comment faire pour les indemnités journalières, j’ai préféré laisser tomber et j’ai juste pris des congés payés", explique le commercial. 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Un mois après ces démarches, il reçoit enfin l’arrêt de travail à remettre à son employeur dans les 48h, soit 682 heures trop tard. "C’est tant pis pour moi concernant mes congés. À chaque fois qu’une administration française fait quelque chose, ça marche à moitié". Finalement, Pierre a jeté le fameux arrêt à la poubelle, juste à côté de la confiance qu’il a en l’administration française.

*Prénom d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par PATRICK CEVENNES le 01/07/2020 11:36

fukcd473
Et faire valoir ses droits en tant que salarié n'est pas une option. Pierre ferait bien mieux de demander des explications et réclamer ses IJSS.

2.Posté par Marc le 01/07/2020 12:29

Il est probable qu’il puisse faire un recours contre la sécurité sociale pour demander des dommages et intérêts.

3.Posté par Jo le 01/07/2020 13:58

C pas Prcq tu es en Ald q’uon en a droit.

Il y en a dont les médecins ont refusé même avec ald

4.Posté par LAMPION le 01/07/2020 14:20

Y a aussi le tribunal administratif , avec une bonne protection juridique : Malgré que je suis à la retraite, j'ai une protection juridique.

5.Posté par Oh le 01/07/2020 14:22

Le millefeuille administratif a théoriquement la fonction de vérifier et protéger.
C’est le contrôle du contrôle du contrôle du contrôle ....
Tout dépend de qui est à la tête de quoi,qui fait quoi, et l’opacité dans la communication sert en principe à éviter toute corruption,mais elle entraîne la dilution des responsabilités individuelles,est un bouclier très commode et elle est aussi la porte ouverte à des dérives nombreuses.Voilà sans doute pourquoi l’ex-Ministre de la Santé est l’objet d’une mise en cause inadmissible ,compte-tenu de son histoire personnelle.’Pierre’ devrait expliquer sa situation mais s’expose à s’entendre dire qu’il a librement choisi.
Cependant,une vraie transparence et un engagement de responsabilité individuelle sont indispensables.Quant à mettre à la poubelle symbolique son arrêt,qu’il se rappelle que poste,télécoms,transports ont été fortement impactés.Et que les responsabilités ne doivent avoir ni couleur ni odeur: être nommées avec honnêteté.

6.Posté par Zergling le 01/07/2020 14:33

Le courrier arrive par bateau, il doit y avoir beauoup de situations de ce genre.

7.Posté par L’informatique i tu a nou le 01/07/2020 15:20

Il a déjà du bol de pouvoir se connecter à Amélie.fr

8.Posté par Ali le kafhir le 01/07/2020 17:30

Il me semble que le secteur privé a été plus réactif et plus responsable que le service public à la réunion pendant le confinement

9.Posté par menfin le 01/07/2020 18:47

Cela prouve la stupidité d utiliser encore les services postaux en total décalage. Un arret maladie digital certifié par mail, ca prendrai 2 min..

10.Posté par Paco le 01/07/2020 19:15

Vu la date indiqué sur le papier , ça peut être la poste, le facteur, la femme de ménage , bref tout le monde quoi,
ne juger pas si vite , vous en aurez toujours besoin un jour ou l'autre de cette institution

11.Posté par Cerise le 02/07/2020 12:11

J'ai rencontré le même problème. J'ai fait ma déclaration sur AMELI.FR le 23 mars 2020, je suis en ALD pour une pathologie chronique. Je n'ai jamais reçu de retour pour me dire si cette demande avait été prise en compte. Heureusement mon médecin spécialiste m'a rédigé un arrêt de travail par la suite une prolongation. C'est inadmissible de la part de AMELI d'avoir laissé des personnes dans cette situation d'inquiétude et de stress important.
J'ai reçu un courrier d'eux presque 3 mois après, soit fin juin 2020.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes