MENU ZINFOS
Economie

"Il n'y a pas eu de hausse significative des prix au cours de la crise COVID"


La préfecture communique ce jeudi sur la stabilité des prix au cours de la crise Covid19. "Après 3 mois de contrôles renforcés du niveau des prix à la consommation, le dispositif mis en place par le préfet de La Réunion montre qu’il n’y a pas eu de hausse significative au cours de la crise COVID", indique le représentant de l'État.

Par - Publié le Jeudi 2 Juillet 2020 à 16:20 | Lu 1539 fois

Pour les 109 produits du bouclier qualité-prix (BQP), les prix sont restés stables entre la fin 2019 et la période d’avril à juin 2020. Le coût des 109 produits est passé de 244,98 euros à 245,87, soit un tarif inférieur de 2,5 % au prix négocié du BQP 2019 (253 euros) qui a été reconduit en 2020.

Pour le panier des 52 produits essentiels mis en place pendant la crise épidémique, les prix ont baissé de 5,8 % entre février et juin 2020.

Par familles de produits (tableau ci-après) :

- les produits frais ont augmenté de 0,87 %;

- les produits d’épicerie de 0,57 %;

- les produits d’hygiène ont baissé de 1,64 %;

- les fruits et légumes frais ont baissé de 19 %.

Même en écartant les fruits et légumes frais dont les prix ont fortement baissé, le prix du panier est resté stable : + 0,18 % entre février et juin 2020.

Les engagements des professionnels en matière de stabilité des prix ont donc été respectés.

Concernant plus particulièrement les fruits et légumes, si la crise Covid-19 n’a pas perturbé la production agricole réunionnaise, le marché des fruits et légumes a en revanche été déstabilisé par la fermeture des marchés forains, l’arrêt des cantines scolaires et la fermeture des restaurants.

L’arrivage des produits importés a également été désorganisé par les perturbations du transport maritime et aérien qui ont entraîné des ruptures d’approvisionnement sur des produits tels que les oignons, l’ail ou encore les pomme de terre.
Durant les 15 premiers jours de confinement, des augmentations ont ainsi été observées : ail, piment, pommes de terre, thym, citrouilles, mais également des baisses pour les concombres, haricots verts, pastèques, papayes.

Plus de 600 contrôles ont été effectués par les agents du service de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (pôle C de la DIECCTE) durant la période. Ceux-ci ont donné lieu à 80 procédures administratives et pénales : absence d’affichage de prix ; information trompeuse ; prix supérieurs aux prix réglementés pour les gels hydroalcooliques et les masques chirurgicaux ; etc.

Les agents de la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF) ont, quant à eux, effectué des relevés de prix sur le marché de gros de Saint-Pierre et plus récemment sur les marchés forains et les grandes surfaces. Ceux-ci portent aussi bien sur les fruits et légumes que sur la viande.

Ces contrôles et relevés de prix se poursuivront tout au long de l’année.

Les mercuriales de la DAAF sont mises en ligne en temps réel sur le site internet de la DAAF. http://daaf.reunion.agriculture.gouv.fr/SEMAINES-EN-COURS


Amandine Dolphin
Rédactrice en chef adjointe - Passionnée de jeux vidéo, scrolleuse compulsive sur les réseaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par MISS ST POL le 02/07/2020 16:30

Monsieur le Préfet, je pense que nous ne faisons pas les courses de la même façon, quand vous voyez qu'habituellement un gel douche à 2,99 euros lors des promotions, et que la il est à 3 euros et quelques pendant une promotion après le covid....et j'en passe, à quand une avancée sur l'ouverture de nos frontière virtuelles au monde extérieure, sans qu'on nous taxe comme des vaches à laits, or que nous payons ttc merci la douane, sans compter les dix plombs qu'ils prennent à vouloir dédouanner notre colis, la poste et la douane se renvoie la responsabilité...en attendant cabri y mange salade...proposer de réelle alternative aux consommateurs, à quand des ventes en ligne, avec l'épidémie, nous avons vu que les circuits courts fonctionnent, mais une certain logistique doit être mise en place, pour que le consommateur s'y retrouve, et le vendeur ne soit pas dépasser, il manque cruellement ce genre d'initiative, des paniers anti gaspille à proposer, via des applications, des sites...bref la Réunion tout est à revoir

2.Posté par Veridik le 02/07/2020 16:39

@1
Je doute que le préfet aille faire des courses tout court...

3.Posté par GIRONDIN le 02/07/2020 16:43

Effectivement et macron a géré la crise Covid-19 comme un chef.

4.Posté par Malouin le 02/07/2020 17:15

Mensonge absolu.
Ni la préfecture, ni la dieccte, ni l'insee n'ont la capacité de vérifier les évolutions des prix.


5.Posté par Jambalac le 02/07/2020 17:21

le dispositif mis en place par le préfet de La Réunion montre qu’il n’y a pas eu de hausse significative au cours de la crise COVID", indique le représentant de l'État.
.........................................

Foutage de gueules........

6.Posté par Bleu outre mer le 02/07/2020 18:09

Heureusement que le ridicule ne tue pas.........

7.Posté par !!??!! le 02/07/2020 18:11

Néna des produits mi té achète souvent avant le covid, donc mi coné les prix. La augmentés, donc mi achète moins souvent qu'avant. Alors essaye pas fait prefet.

8.Posté par Malouin le 02/07/2020 18:18

5.
En effet. Gros foutage de gueule.
Il manque un air à billant pour devenir brillant.. Tout le monde le sait. Il suffira de reprendre l'air du sgar.. Qui deviendrait sga..

9.Posté par li le 02/07/2020 19:55

Ôté Gaston
Visiblement ou la pas fé course au début du confinement
Ou alors sa't ou i arrive gratis dan la kaz.

10.Posté par li le 02/07/2020 20:00

C est désormais une certitude, les statisticiens du préfet vivent à Neverland

11.Posté par Ti Tangue confiné le 02/07/2020 20:11

@ 2.Posté par Veridik le 02/07/2020 16:39
Je crois que vous avez entièrement raison ...je reviens des courses alimentaires avec trois fois rien et une addition +++ Oté Préfet rouve out yeux

12.Posté par Zoréol le 02/07/2020 21:18

Mensonge! Les prix ont tous flambés !! Ils vont où faire leur enquêtes franchement?? Faut arrêter de nous prendre pour des c..s!!

13.Posté par !!??!! le 02/07/2020 21:33

"Oté Préfet rouve out yeux"
Son zieu lé ouvert li seulement li la pou essaye bouche les notes.

14.Posté par !!??!! le 02/07/2020 21:34

"Oté Préfet rouve out yeux"
Son zieu lé ouvert li seulement li la pou essaye bouche les notes.

15.Posté par Veridik le 03/07/2020 16:25

Et M. Le Prefet .. le kilo d'oignons a 40€ voire 60€ durant le confinement on en parle quand vous voulez...

16.Posté par Veridik le 03/07/2020 16:26

Toujours des grattes papiers pour dire que tout va bien sous les tropiques

17.Posté par Ouais... le 04/07/2020 16:19

Comment peut-on faire, quand les instances refusent d admettre des faits, on a déjà vu des théorie s effondré devant des faits, mais jamais l inverse. Ceci démontre que nos dirigeants font ce qu'il veulent, et ne s en cache même plus, les témoignage pullulent sur les prix pratiquer à cette période...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes