MENU ZINFOS
Faits-divers

Il moleste un dalon par jalousie : 1 an de prison


La jalousie, lorsqu'elle ne se contrôle pas, peut être est un vilain défaut. Parfois, et c'est la cas ce vendredi, cela peut mener tout droit devant un tribunal avec à la clé, le risque de se retrouver en prison.

Par - Publié le Vendredi 17 Juin 2022 à 17:18

Il moleste un dalon par jalousie : 1 an de prison
Ludiovic G., 33 ans est jaloux mais pas que... Alors qu'il est devant le tribunal ce vendredi dans le cadre de la comparution immédiate, il s'avère qu'il a en plus du mal à gérer son impulsivité, voire son intolérance à la frustration. Le 15 juin dernier, à Saint-Paul, il va voir sa fille chez sa compagne ou plutôt ex-compagne. Pour lui, ils ne sont pas séparés, pour elle, cela fait 4 ans qu'il ne sont plus en couple après 9 ans de vie commune. Il entre et voit un homme qu'il connait et bien entendu, qu'il soupçonne d'être le nouveau compagnon de la mère de sa fille. 

Sans discuter, il force l'entrée et se rue sur l'homme. Il lui porte des coups de poing au visage, allant même jusqu'à prendre un couteau sur la table et devenir menaçant. Il n'hésite pas non plus à lui jeter un verre d'eau sur la tête, accompagné du verre. Il faudra l'intervention du fils de son ex-compagne pour l'arrêter et l'empêcher de commettre l'irréparable. D'autant qu'à la barre, il le dit avec franchise : "C'est parti en vrille, mais avant ça aurait pu aller beaucoup plus loin mais j'ai fait un travail sur moi-même". Son casier fait état de 6 mentions dont 4 pour des violences. 

"Il y a eu un déchainement de violences gratuites", s'agace la partie civile qui demande réparation du préjudice des 5 jours d'ITT subis. "C'est le fils de madame qui intervient pour l'empêcher de porter des coups de couteau. Nous ne pouvons pas accepter cette expression de violence, quel qu'en soit le motif", tance le parquet qui requiert une peine de 1 an de prison, un maintien en détention et la révocation total d'un sursis en cours. "Il y a deux infractions dont une non caractérisée. Leurs versions sont divergentes et il y a une certaine exagération de la victime", plaide la défense. 

Le tribunal s'est montré magnanime ce vendredi. Le prévenu est condamné à 1 an de prison dont 6 mois assortis d'un sursis probatoire, le tribunal prononce la révocation d'un sursis à hauteur de 3 mois et ne décerne pas d'ordre de maintien en détention. L'amoureux éconduit ne dormira pas ce soir à Domenjod, mais demain peut-être, si le juge d'application des peines en décide autrement. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par run le 17/06/2022 20:22

En même temps certaine femme, cette femme va prendre l ami de son ex , certain moment aussi il faut arrêter les conneries.
Elle rajoute l eau dans le gaz.
Celle évidemment n explique pas les violence mais bon faut pas con non plus

2.Posté par Toti le 18/06/2022 21:22

La jamais di a zot kan ou fonde 1 foyers dalon i rentre ni copine...sa i gâte ménage...ou fé rentrz 1 fois ben après li install...

3.Posté par Orlon974 le 19/06/2022 12:02

Donc l'autre qui frappe sa compagne en publique avec un bébé dans les bras,ce prend que du sursis et lui une peine de prison de 1 an dont la moitié en sursis,certes ce qui la fait est grave,mais l'autre qui tape une femme avec un bébé dans les bras que du sursis.
Belle justice..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes