MENU ZINFOS
Faits-divers

Il manque de percuter les motards de la police : "Je suis la victime"


Samedi dernier, un Saint-Andréen qui roulait en scooter sans porter de gants a tenté d'échapper à un contrôle routier. Un comportement que le prévenu qui se déplaçait avec un couteau sur lui a justifié en indiquant que la police le narguait.

Par Régis Labrousse - Publié le Lundi 16 Janvier 2023 à 16:21

Samedi 14 janvier, Judickaël G., 27 ans, roulait sur un scooter sans les gants réglementaires. Pris dans un banal contrôle routier, il a tenté de s'y soustraire en accélérant. Mais voyant que les policiers s'étaient lancés à ses trousses, il a fini par s'arrêter sans pour autant obtempérer aux demandes des forces de l'ordre.

Jugé ce lundi dans le cadre de la comparution immédiate, le prévenu a précisé qu'il était "nargué" par les policiers, raison pour laquelle il n'avait pas voulu se soumettre au contrôle. Le mis en cause qui portait un couteau sur lui se justifie face aux questions de la présidente du tribunal judiciaire de Saint-Denis : "A chaque fois, les policiers ne veulent pas croire que je suis victime".

Lors de sa dernière condamnation, ce n'est pourtant pas lui qui avait été victime des violences aggravées commises pendant trois ans, entre 2016 à 2019, rajoutant une huitième mention à un casier judiciaire déjà bien garni. Sous le coup d'une interdiction de contact avec sa compagne et mère de son fils, Judickaël continue à leur rentre visite au domicile qu'il a pourtant ordre de ne pas fréquenter.

 "Au moment de son interpellation, il y avait déjà un véhicule de stoppé, raison pour laquelle il ne s’est pas arrêté. Tout se passait bien avant que le deuxième agent ne vienne le provoquer. Son ex-compagne était d’accord pour demander le retrait de l’interdiction de contact pour le bien de leur enfant", plaide l'avocat du mis en cause, Me Caroline Chane Meng Hime, suggérant au tribunal de prononcer une peine aménagée.

Pas du tout d'accord avec le conseil, la représentante de la société ajoute que le prévenu, en faisant deux tours d’un rond-point, a bien montré qu’il voulait pendre la fuite. "Il s'énerve en garde à vue et met fin à son audition en apprenant que son ex-compagne, également entendue, a indiqué ne plus être avec lui. C'est bien la preuve qu'il savait qu'il n'avait plus le droit d'entrer en contact avec elle". Léa Filippi propose au tribunal de prononcer une peine de 10 mois de prison, la suspension du permis de conduire et une incarcération immédiate.

Le tribunal a suivi la demande de la défense. Judickaël G. est condamné à 10 mois de prison sous surveillance électronique. 
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes