MENU ZINFOS
Faits-divers

Il l’appelle plus de 223 fois avant d’aller l’agresser


Un homme d’une soixante d’années a été condamné par le tribunal de Saint-Pierre pour avoir harcelé puis agressé son ex-compagne. Il est même allé jusqu’à détruire son pare-brise pour "prouver qu’elle travaille au noir".

Par - Publié le Mardi 9 Novembre 2021 à 16:28

C’est un homme perdu qui se présente à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Pierre ce mardi. Jean H., la soixantaine, n’a jamais accepté la séparation avec sa conjointe en 2017 après 7 ans de vie commune. Il s’est alors rendu en métropole quelques mois, ne donnant aucune nouvelle à son ex. Mais dès son retour, les choses ont changé.

Entre le 1er décembre 2019 et le 16 mars, jour premier du confinement, c’est pas moins de 223 appels téléphoniques malveillants qu’il passe à son ex-compagne. 216 sont accompagnés de messages sur le répondeur. Le motif officiel de ces appels : il veut récupérer ses outils. La victime dépose plusieurs plaintes durant cette période.

Le 16 mars, il se présente chez son ex, attendant qu’elle sorte. Ce qu’elle fait pour sortir la poubelle. Il tente alors de la frapper et celle-ci le mord pour se défendre. Les bruits alertent le voisinage qui assiste à la scène. Si la victime porte plainte, Jean H. serait ensuite revenu le lendemain pour un résultat similaire. 

Le 11 mai, jour du déconfinement, il entre de nouveau en contact avec la victime. Il détruit le pare-brise de sa voiture à coup de galet pour "prouver qu’elle travaille au noir". Finalement placé en garde à vue par les gendarmes, il fera une tentative de suicide peu de temps après. Il est depuis placé sous curatelle.

"Il place la responsabilité sur la victime"

Face à la juge Gimeno-Cabrera, le prévenu va maintenir sa ligne de défense. "La façon dont elle gérait n’était pas bien. Elle ne me rendait pas mes outils", déclare-t-il à la barre. "Est-ce que vous avez compris que quand elle ne répond pas, c’est qu’elle ne veut plus de contact ? Vous avez compris l’infraction?", lui demande alors la juge. "Si elle m’avait donné les outils, on n’en serait pas là", répond le prévenu. Pour la victime, les outils ne sont qu’un prétexte.

En se référant au féminicide de dimanche dernier à Saint-Joseph, la procureure Petitjean estime que "l’on a de la chance que Madame soit là aujourd’hui. Il est allé bien trop loin. Le positionnement de Jean H. est inquiétant. Il conteste les faits et place la responsabilité sur la victime."

Elle requiert donc une peine de 6 mois de prison avec sursis, une obligation de soin, l’interdiction d’entrée en contact avec sa victime et l’obligation de l’indemniser. Le jugement du tribunal a été mis en délibéré pour le 24 novembre.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Choupette le 09/11/2021 17:06

En quoi péter un pare-brise est-il une preuve d'un travail au noir ?!

Réponse : grande, très grande misère intellectuelle.

J'aurais pris les outils et j'aurais été les déposer à la gendarmerie.

2.Posté par pierre le 09/11/2021 17:54

il faudrait une autre féminicide pour enfermer cette homme qui harcéle 223 fois avant d'aller agrésser???INCROYALBE MAIS VRAI CETTE JUSTICE ? ou sont les associations des femmes pour monter leurs mécontentementS envers cette justice trop clémente??? aprés des dc des femmes, que des beaux discours hypocrites et ça s'arrette , autant des hommes politiques, que des femmes d 'associations , ou sont les baillif , le bello , les femmes solidaires etc etc etc .....subventions zotes i veuts!!!!

3.Posté par HULK le 09/11/2021 20:21

L'inaction de notre société est la grande responsable de beaucoup de feéminicides. Arrêtons cette hypocrisie et ces jugements laxistes ridicules. Çà n'arrêtera jamais tant que continuera cette lâcheté.

4.Posté par LadyBug ... le 09/11/2021 22:06

Quoi sérieux même nos gramounes s'y mètent eux aussi comme si nos jeunes kaniards ne nous étaient pas suffisant, ils veulent rajouter une couche, cette société est hors de contrôle.

5.Posté par Lulu le 10/11/2021 06:40

on se donne rendez vous dans quelques mois pour la "finale" de ce fait divers.......!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes