Faits-divers

Il frappe son propre frère à coups de sabre : 9 mois de prison

Mercredi 1 Novembre 2017 - 06:19

Il frappe son propre frère à coups de sabre : 9 mois de prison
C'est une triste histoire de rivalité fraternelle sur fond de conflit d'héritage qui finit dans un déchainement de violence. Léon et Jean-Jacques sont fâchés depuis le décès de leur mère. Léon était jugé hier en comparution immédiate, relate le JIR dans ces colonnes.

Les débats ont longtemps tourné autour des problèmes d'héritage de la maison d'enfance de cette famille de 9 frères et soeurs, mais Jean-Jacques, la victime, nie que ce conflit soit à l'origine de l'accès de violence de son frère à son encontre. En effet, une première dispute autour de l'histoire de coeur d'un cousin avait eu lieu dans la journée, nécessitant tout de même l'intervention des gendarmes.

Une intervention des forces de l'ordre qui n'aurait pas calmé Léon, qui, après des menaces de mort, selon son frère, a attendu que Jean-Jacques sorte du travail pour lui donner trois coups de sabre sur le bras, heureusement sans gravité.

Seulement, Léon a déjà à son actif cinq condamnations pour divers outrages, et le procureur de Saint-Denis Éric Tufféry a donc requis 18 mois de prison dont la moitié ferme. Réquisition suivie par la juge, et peine assortie d'une interdiction de posséder une arme, ainsi que de parître au domicile de la victime. Les frères ennemis vivant sur la même parcelle, Léon devra trouver un autre logement.

 
BA
Lu 2880 fois



1.Posté par Lol le 01/11/2017 09:10

Dommage qu'on ne nomme pas la chère maitresse qui est la cause de tout ça

2.Posté par anonyme le 01/11/2017 15:55

Cette cinglée...

3.Posté par une réunionnaise 97410 le 01/11/2017 22:21

Il ne faut pas attendre que la situation s'envenime ainsi entre frères et sœurs.Quand on voit que ce sera toujours ainsi entre sa sœur ou son frère, que meme 10ans après ou plus ,les choses seront toujours conflits, disputes, facheries,et plus si çà dégénère... quand il téléphone 10 ans après que chacun soit resté dans son coin sans se parler, ou qu'il vient rendre visite, je ne pense pas que c'est une bonne chose de répondre présent et de l'accueillir à bras ouverts.
Ces conflits datent de l'enfance et çà vient « pourrir » la vie d'adultes si on ne fait pas attention, surtout dans les grandes frateries,frères et soeurs, où les parents se tirent déjà dans les pattes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter