MENU ZINFOS
Faits-divers

Il frappe sa compagne, casse la jambe de son fils et va y réfléchir 1 an à Domenjod


Par - Publié le Mercredi 16 Octobre 2019 à 17:37 | Lu 4619 fois

Gildas.L, ne se drogue pas et ne boit que très peu selon ses dires. Il est en couple depuis 5 ans avec une femme qui lui a donné un enfant, qui a 4 ans aujourd'hui. Le 13 octobre dernier, au cours d'une fête chez eux à Saint-Paul, il boit un peu plus que d'habitude et sa compagne le lui fait remarquer. N'appréciant que très peu la réflexion, une dispute éclate et, comme trop souvent sur fond d'alcool, il lui assène plusieurs coups, dont un coup de pied qui lui fait perdre l'équilibre. 

Malheureusement, leur fils de 4 ans est derrière elle et la jambe du petit casse sous le poids de sa maman. La mère aura une ITT de 4 jours et le petit, une ITT de 60 jours. Devant le tribunal, Gildas.L tente de se défendre avec ses armes et affirme avec force qu'il n'aurait jamais touché son fils. "Je ne vais pas taper mon propre sang", répète-t-il à plusieurs reprises. Ses dires sont corroborés par le témoignage de la fille de sa compagne ainsi que la mère de celle-ci. En revanche, il apparaît qu'il a bien porté plusieurs coups de pied à sa compagne. 

S'exprimant avec beaucoup de difficultés, Gildas.L reconnaît en effet avoir poussé sa compagne, mais réfute les coups de pieds. "Jamais j'aurais frappé mon fils, ça lé menter, elle est tombée dessus", dit-il à la présidente ajoutant "des fois elle me bat aussi". Avec 4 mentions à son casier ainsi qu'un suivi psychologique en cours, la procureure peine à croire sa version des faits : "Dans les cas de violences, il y a souvent des déclarations contradictoires, toutefois, les éléments concordent. Il reconnaît avoir poussé madame, ce sont des faits graves, la question que je me pose, c'est pourquoi il en voulait tant à madame". Elle requiert une peine de 6 mois de prison, la révocation de son précédent sursis et demande le maintien en détention. 

La partie civile, de son coté, estime que les faits sont graves et demande une interdiction de contact pour la maman et son enfant. L'avocate de Gildas.L est lucide, "il sait qu'il va avoir une condamnation, mais il veut surtout que l'on comprenne que son fils n'était absolument pas visé. Jamais il n'a porté la main sur son fils, c'est important pour lui", plaide la défense qui demande une peine aménagée.

Le tribunal reconnaît Gildas.L coupable de violences sur sa compagne et sur son fils. En effet, la présidente considère que s'il n'avait pas provoqué la chute de celle-ci, leur fils n'aurait pas eu la jambe cassée. Il est donc condamné à 12 mois de prison dont 6 mois de sursis mise à l'épreuve, la révocation totale du sursis précédent de 6 mois et est maintenu en détention.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes