MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Il faut sauver le soldat Alvaro


Par La Mauricienne - Publié le Mardi 14 Mars 2017 à 21:52 | Lu 1963 fois

En rang serrés comme des sardines ou comme des joueurs de football face à un penalty, ils font front commun face à l'adversité.
 
Le petit Pravind est colère. Une colère aussi fade que le personnage. Lui qui a changé les textes qui ont permis à l’Angolais d’être le premier bénéficiaire de la Investment Banking Licence veut des excuses tout en proférant des menaces à la presse et à l'opposition.

Il faut dire que les coups viennent de partout. Sudhi le ministre des Services financiers qui, tout comme lui, a maille à partir avec la justice, avait tenu à peu près les mêmes propos qu’il reproche à d’autres et à une radio qui les a véhiculés. 

Dans un ton aussi mou qu'un kalamindas qui exige aucune contradiction, le petit Pravind dit bien accueillir l’argent du philanthrope Alvaro et son Planet Earth. L'argent, c'est bien connu, d'où qu'il vient, n'est que bienvenue. Les états d'âmes on peut s'en passer. Ce n'est pas pour rien qu'on colle cette étiquette à la dynastie des Jugnauth, le parti "papa, piti, pitaye".  

D’autant que tous ces bandits de grand chemin, ont tous attendu le communiqué tardif de la Banque de Maurice, soumise à d’intenses pressions, pour s’exprimer sur le fond du sujet.

Plus spectaculaire la réaction du Premier ministre bis, mentor version baby sitter, père du sale mioche qui couine à chaque scandale au sein de son gouvernement. Sortant d’une longue hibernation de la Caverne, son lieu de résidence, (ça ne s'invente pas). Notre ex Pm dit qu’il avait envie de "zouré" (insulter) à l’évocation du nom de Sobrinho et de ce qu’en ont dit politiciens et journalistes.

Vouloir "zoure" fait partie du bonhomme. Il faut dire qu'arrivé à un certain âge, on s'en fiche de plaire. Et ça tombe bien, papi s'en fiche de tout. D'ailleurs il a pris l'avion direction l'Inde ce soir. Il va participer à la Counter Terrorism Conference. Tous les prétextes sont bons pour déguerpir de l'île Maurice. Il faut dire qu'avec tous les  salaires accumulés, papi peut se permettre d'aller où bon lui semble. 

Quant à celui qui démontre une facilité à se rendre ridicule en toute circonstance, le numéro 2 du gouvernement Ivan Collendavelloo, a pu avoir le privilège de discuter avec le bellâtre Alvaro. Et ceci au lendemain de sa descente d’avion. Pourquoi Ivan Collendavelloo et pas quelqu’un d’autre ? C’est une question à laquelle personne n’a pu donner une réponse adéquate. On sait toutefois que les noms qui ont circulé de ceux ayant bénéficié de la générosité du bellâtre sous forme de berlines, figure le fils de Ivan et de sa très très proche collaboratrice.

"Je connais M. Alvaro Sobrinho. Je l’ai rencontré hier. Il m’a fourni des explications. Je suis quand même le no 2 du gouvernement et c’est une personne qui vient investir des milliards de roupies dans mon pays et dans le secteur énergétique. Il a tenu à m’expliquer que l’argent qu’il investit dans le secteur énergétique n’est pas de l’argent volé". 

"Li pann koumans so carrier lor bicyclette, lor motocyclette. Ce ne sont que des fabrications ! ". 

Alvaro Sobrinho veut investir à Maurice car "sa famille dan Angola na pena bel securité. Il préfère venir à Maurice qui est un pays stable et où il y a la paix et la sécurité". 

Que c'est touchant. 

Source : http://www.zinfos974.com/lamauricienne/Il-faut-sau...



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes