Education

“Il faut apprendre à montrer nos succès et à en féliciter tous les auteurs”

Vendredi 13 Février 2009 - 09:46

Lors de sa visite hier au lycée Bel-Air de Sainte-Suzanne, Mostafa Fourar a pris le temps d’encourager et “d’exprimer sa reconnaissance” à une partie de ceux qui participe “aux réussites de l’Education nationale.” “Car, on ne parle que très rarement de ces succès et de leurs auteurs”.


Changer les mentalités, changer les regards, mettre également en avant et au quotidien si possible, les bons résultats des élèves et du personnel de l’Education nationale. La tâche s’annonce ardue. Et pour cause.
“C’est culturel. On a du mal à dire aux gens qu’on les aime. On a du mal à les reconnaître dans leur excellence. On pense que cela va de soi. Si vous faites un travail formidable, vous êtes assez intelligent pour le savoir, on n’a pas besoin de vous le dire”.
Le recteur de La Réunion, comme beaucoup d’employés du public et du privé, sait que cela ne suffit pas. “Nous, nous disons aujourd’hui : il faut le dire. Il faut dire à ces jeunes qu’on les aime. Il faut dire au personnel de l’Education nationale qu’ils font un travail formidable. Et, il faut les distinguer.
La démarche est positive. Sans aucun doute. Mais, elle a aussi ses revers. Malheureusement. Et c’est humain. “La difficulté, c’est quant vous distingué une personne vous pouvez désenchanter les autres”.
Hier au lycée de Sainte-Suzanne, Mostafa Mourar a joint le geste à la parole. Le recteur a félicité Jean-Eddy Vidot, maître-ouvrier au lycée de Bel-Air “et à travers lui toute son équipe et les TOS de La Réunion qui font un travail formidable”.
“Et à l’échelle de notre académie, c’est toute de même 20 000 salariés, nos succès et nos bons résultats, c’est d’abord le travail et l’abnégation de ces 20 000 agents”, a affirmé Mostafa Fourat, recteur de La Réunion.

Jismy Ramoudou
Lu 996 fois



1.Posté par papapio le 13/02/2009 10:24

Mostafa Fourar a pris le temps d’encourager et “d’exprimer sa reconnaissance”: Oui vous avez raison de le faire quand c'est mérité.. et puis ça coûte rien d'être honnête... Nous attendons maintenant, avec 15 ans d'impatience, que vous fassiez aussi votre devoir auprès de ceux qui ne méritent pas... A Savoir:
1) Votre équipe du rectorat, "responsables de l'inspection Académique"
2) Directeurs d'établissement de St Luis notamment et d'autres établissements qui refusent de reconnaître l'autorité Parentale Civile et Judiciaire des Pères...
3) Inspecteurs de secteur de st louis notamment, qui refusent de recevoir les Pères parents d'Elèves, valident les radiations ou inscriptions sans eux ?
4) L'Equipe Éducative, si revendicative envers le Peuple (lorsqu'il s'agit de ses intérêts personnels seulement) qui refuse au Peuple, dont les Hommes et Pères font partie, le respect de leurs droits constitutionnels...

* Votre EQUITE et votre honnêteté d'esprit affichée, vous imposera donc maintenant de répondre aux TRES MULTIPLES COURRIERS ET PLAINTES DEPOSEES ? ou RDV ?
* Donnerez vous enfin comme consigne de ne plus court-circuiter avec le joker permanent de "L'Acte Usuel", l'autorité Parentale des Pères ?
* En cas de Désaccord, SEUL le Procureur et Juge aux Affaires Familiales est compétent et personne d'autre du Rectorat ne peut s'y substituer revendiquant une autorité Parentale sur nos Enfants... Acceptez vous la Loi Française et de la faire respecter ?

Après 15 ans, les lois ont largement eu le temps d'arriver ici, même par bateau... Dites nous à partir de quand les papas qui revendiquent leurs DROITS LEGITIMES ne seront plus condamnés à la PRISON et aux saisies à cause des refus de vos EFFECTIFS INTOUCHABLES...au dessus des Lois ?.!... Merci de nous entendre enfin...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >