Justice

Il asperge des policiers de Roundup et "ne part même pas en prison"

Mercredi 24 Janvier 2018 - 09:41

Il asperge des policiers de Roundup et "ne part même pas en prison"
"Quand on va travailler le matin, on ne sait pas si on va rentrer en un seul morceau le soir". C’est Gilles Clain, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police-FO, qui réagit à la peine prononcée à l’encontre de Stéphane Fetisoi, 30 ans, qui a aspergé deux policiers de désherbant très toxique, du Roundup, le 17 avril 2017 à Saint-André. "Les conséquences auraient pu être dramatiques", affirme-t-il avant de rappeler en effet que "deux tiers des condamnés pour violences contre les policiers ne vont pas en prison".
 
Stéphane Fetisoi a en effet été condamné à 18 mois de prison dont neuf avec sursis, aménageables, sans mandat de dépôt. Le procureur, Christophe Gourlaouen, avait requis deux de prison ferme. "Pas de comparution immédiate, ni mandat de dépôt… il ne part même pas en prison. On demande à ce que les neuf mois qu’il effectuera en prison ne soient pas aménagés", ajoute Gilles Clain.
 
Tout commence par un incendie. La maison du prévenu est en feu et les pompiers sont en train de tenter de maîtriser les flammes quand le propriétaire des lieux arrive. L’incendie est si important que la citerne est rapidement épuisée et les pompiers doivent chercher une bouche d’incendie. Si à cela on ajoute la présence des badauds et de la famille sur place, leur travail s’avère difficile.
 
Il continue de les asperger, les policiers recroquevillés sur eux-mêmes
 
Et le temps que prend les pompiers ne plait pas à Stéphane Fetisoi qui est arrivé alcoolisé d’une soirée. Il s’empare donc d’un tuyau d’arrosage relié à une cuve sur un camion de son père. Dedans, 400 litres d’eau mélangés à cinq litres de Roundup. Et il se met à arroser les flammes. C’est à ce moment-là que la police arrive sur place et se met à sécuriser les lieux. Ils demandent donc au prévenu de reculer, ce qu’il n’apprécie pas. Il se met donc à les arroser. Un policier et sa collègue s’en prennent plein la bouche, le visage, puis tout le corps. Ils se retournent et de recroquevillent afin de se protéger ; elle, vomit. Mais Stéphane Fetisoi continue de les asperger, malgré leurs demandes réitérées pour qu’il arrête. Un membre de sa famille le convainc enfin de lâcher le tuyau. Un autre informe les policiers du contenu de la cuve.
 
Si le prévenu reconnaît les faits, il maintient n’avoir pas su que la cuve contenait autre chose que de l’eau. Or son père, agriculteur, avoue que cela fait des années que son fils l’aide et qu’il doit même reprendre l’activité agricole… Difficile donc de croire qu’il ne savait pas l’eau et le Roundup étaient mélangés d’avance. Et son casier judiciaire ne lui est pas favorable : plusieurs condamnations pour violences sur fond d’alcool.
 
Les policiers ont souffert de brulures sur tout le corps et au niveau des yeux et ont dû subir plusieurs traitements. Les pompiers ont aussi été pris de malaises à cause de la fumée toxique dégagée par les flammes et le désherbant. Heureusement, personne ne présente aujourd’hui de séquelles.
 
En CDI en tant que technicien de maintenance, le père de famille verra peut-être sa peine aménagée afin de conserver son emploi.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 3291 fois



1.Posté par Réveillez vous le 24/01/2018 09:49

ben fallait tirer dessus dans le genoux ca l aurait calmer ...

2.Posté par huguette le 24/01/2018 09:56

Nous pouvons observer ce laxisme a tous les niveux et regardez notre societe

3.Posté par Hugh le 24/01/2018 10:13

Qui dit vrai ?

Un de vos confrère dit:

" Prison ferme pour le forcené du round-up "

Et vous: " Il asperge des policiers de Roundup et "ne part même pas en prison"

Faudrait peut-être un peu désherber vos infos là.


4.Posté par Reunionnais le 24/01/2018 10:15

Il serait temps que les policiers puissent faire usage de leur arme face à des menaces mortelles.

5.Posté par LORHEIN le 24/01/2018 10:59

Pour les Magistrats, à force de laxisme envers les délinquants, ces derniers en viendront
à s'en prendre à ceux qui jugent.

6.Posté par cmoin le 24/01/2018 11:12

Il aurait fallu la perpétuité pour lui!Honte à la justice!

7.Posté par La vérité si je mens ! le 24/01/2018 11:15

Pas question que les flics péi se servent de leur arme , qu'ils continuent à regarder starky et hutch ...

8.Posté par titi974 le 24/01/2018 11:49

Une justice de M...E comme trop souvent c’est lamentable.

9.Posté par qoop le 24/01/2018 12:30

D'après l'europe et monsanto, le round-up c'est inoffensif.

10.Posté par GIRONDIN le 24/01/2018 13:08

Comment le mettre en prison, l'accès est interdit par les grévistes.

Le secrétaire de bureau devrait se renseigner.

11.Posté par A mon avis le 24/01/2018 13:46

Une condamnation à une bonne dose de travaux d'intérêt général ne serait-elle pas plus intelligente et plus efficace que la prison !

12.Posté par Ronald_Rive le 24/01/2018 13:53

Bein oui, band' policiers n'auraient du totoche à li même! Boug là c'est un fou ça. C'est quoué ce zistiss la taye, ou peut empoisonne le policier astèr, brile a li délibéremment ek TOXIQUE cancérigène, lé pas grave si ou lé un père de famille et i fo ou garde out l'emploi bana la zistiss i donne à ou sursis alors? Bein oué, n'importe quoué le zafair.

13.Posté par specialized le 24/01/2018 14:02 (depuis mobile)

Personne ne mérite de faire de la prison ferme et je dis bien ferme pour 1 tel acte...faut savoir être objectif et non pas parce que ce sois des policiers

14.Posté par Jenidelalempepétrolhe le 24/01/2018 14:04 (depuis mobile)

C''est totalement scandaleux! Vivement une réforme pour redonner le pouvoir à nos policiers... meme si on ne voit pas le bout du tunnel avec l''equipe Macron!

15.Posté par A mon avis le 24/01/2018 16:35

@14 Jenidelalempepétrolhe : ce n'est pas redonner du pouvoir aux policiers qui est nécessaire. Ils en possèdent suffisamment !
C'est une réforme de la justice qui est nécessaire, afin de ne plus encombrer les prisons de condamnés à de petites peines, mais, pour ces petites peines, remplacer la prison (qui ne fait qu'abrutir les prisonniers enfermés sans aucune activité) par des peines de substitutions (travaux d'intérêt général etc) afin d'essayer de réintégrer ces citoyens dans la société.

Mais la politique Macron n'en prend pas le chemin.

16.Posté par cmoin le 24/01/2018 17:51

A pst 11 Non,certainement pas!Il n'y aucune punition là dedans!

17.Posté par Jp POPAUL54 le 24/01/2018 19:45

Le meilleur des désherbants pour ce genre de personnage ...
c'est de les mettre à l'ombre pour un bon bout de temps.
Double bienfait.. le mec se calmera sur la bouteille.

18.Posté par klod le 24/01/2018 20:12

bravo post 9 , enfin un commentaire réaliste , lol de relol ! ++++++++++++++++++++++

19.Posté par @ 15. A mon avis le 24/01/2018 16:35 le 25/01/2018 06:22 (depuis mobile)

C''est parce qu''il existe des gens comme toi que notre société se porte si mal.

Quelle honte ...

20.Posté par regor le 25/01/2018 12:57

Et son casier judiciaire ne lui est pas favorable : plusieurs condamnations pour violences sur fond d’alcool. Tout est dit en lisant cette phrase , et Une condamnation à une bonne dose de travaux d'intérêt général ne serait-elle pas plus intelligente et plus efficace que la prison ! c'est de la foutaise car je connais un mec de 37 ans il s'en fout de ce truc , il y va en acte de présence me dit il , mais s'assoie et roupille et il est abonné car souvent il fait ces soi-disant travaux d'intérêt général , comme il dit ( lo boug ké va fé travail a moin lé pas encore né ) .

21.Posté par De vinci le 25/01/2018 20:18

Heureusement, personne ne présente aujourd’hui de séquelles. Demandez aux agriculteurs certains vous diront que ce poison tue à petit feu , j'aimerais pas etre à la place de ces policiers je serais inquiet .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop