MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ida Rupert: Elle était la discrétion, comme savent l’être sans même le savoir "les gens de peu"...


Par Raymond Lauret - Publié le Vendredi 12 Juin 2015 à 10:34 | Lu 321 fois

Ida Rupert: Elle était la discrétion, comme savent l’être sans même le savoir "les gens de peu"...

Comme tous "les gens de peu" auxquels l’écrivain Pierre Sansot a consacré un de ses plus beaux ouvrages, elle a vécu toute sa vie durant loin "des soucis d’une carrière et d’un avenir" qui tourmentent tant d’entre nous. Elle non plus ne concevait pas sa "différence comme une preuve de sa prétendue infériorité". Elle n’appartenait pas au monde de ceux qui vivent  tenaillés par"l’envie de grimper dans l’échelle sociale qui jaunit les visages et blêmit les existences". Comme ces gens qui sont la simplicité même, elle ne cherchait pas à être comparée à d’autres catégories sociales. Elle se contentait de se lever tôt pour, tranquillement, travailler plus tard et plus souvent sans que, à ses yeux, cela signifie qu‘elle possédait moins de valeur que les autres.

Depuis plusieurs mois déjà, elle avait quitté la petite maison toute modeste où elle a toujours vécu au Port, à l’angle des rues de Siam et des Comores, pour affronter dans une famille cette maladie qui la vidait de ses dernières forces. 

Ce mercredi 10 juin, Ida Rupert a quitté notre terre après quatre vingt dix années d’une vie sans histoire. Quatre vingt dix années consacrées à accompagner sa mère lorsque toutes deux se retrouvèrent un jour seules dans la petite case créole construite comme cela se faisait dans le temps : sur un terrain mis gracieusement à leur disposition par un généreux propriétaire qui ne leur fit signer aucun papier. Quatre vingt dix années à la fin desquelles, alors qu’elle était désormais seule, elle offrait chaque jour son sourire et quelques mots pleins de gentillesse à ses voisins, à sa famille, à ses amies ainsi qu’à tous les autres qu’elle pouvait croiser chaque jour sur le chemin qui la menait à l’église Sainte Jeanne d’Arc. 

Oui, Ida Rupert était de "ces gens de peu", de ce peu qui, nous l’a dit Pierre Sansot, "ne présuppose pas la petitesse ou la mesquinerie, mais plutôt un certain champ dans lequel il est possible d’exceller... " . Sa vie, Ida Rupert l’aura vécue en se disant, toujours avec Pierre Sansot, que " ... sans doute vaut-il mieux manifester de la grandeur dans le peu que demeurer indécis, épais, risible, incapable d’un beau geste dans l’aisance... ".

La présence ces dernières heures de ceux qu’elle avait aimés, mais aussi de ceux qui l’avaient côtoyée toute sa vie durant dans son quartier de la Butte citronnelle du Port, est le plus bel hommage que l’on peut rendre à ces personnes sans histoire qui, comme Ida Rupert, n’ont jamais rien demandé mais qui ont été appréciés. Parce qu’elles étaient des gens de peu... 

Raymond Lauret




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes