Société

INSEE: "L’élection présidentielle, scrutin préféré des Réunionnais"

Jeudi 26 Octobre 2017 - 16:09

L’Insee a réalisé une enquête détaillée sur les comportements de vote lors des élections présidentielle et législatives de cette année. Comparé à 2012, les Réunionnais inscrits sur les listes électorales ont systématiquement moins voté et se sont davantage abstenus. En 2017, sur les 544 000 personnes attendues aux urnes, seules les trois quarts ont voté à au mois un des quatre tours des élections, avec une mobilisation plus importante pour l’élection présidentielle, note l’institut. "La moitié seulement des inscrits ont voté aux législatives contre les trois quarts à la présidentielle". En revanche, la part de votes intermittents (au premier ou au second tour d'une élection) augmente entre 2012 et 2017.

L’ abstention systématique (23%) est deux fois plus importante qu’en métropole en 2017. En Outre-mer, on vote moins qu’en métropole mais les facteurs déterminants pour l’INSEE restent les mêmes:  l’âge, l’emploi, le niveau de diplôme ou encore la situation familiale. Le profil type de l’abstentionniste prend donc la forme d'"un jeune sans diplôme et éloigné de l’emploi". Les jeunes de moins de 29 ans s’abstiennent systématiquement ( 34 %) mais aussi les personnes âgées de plus de 75 ans, ( 41 %). 

Les personnes les plus éloignées du marché du travail le sont également du chemin des urnes. 30 % d’abstention chez les personnes au chômage contre 14 pour celle en "activité". Le comportement électoral est le même selon le niveau d’étude. "La part de l’abstention décroît à mesure que le niveau de diplôme augmente". 

Dernier facteur étudié par l’INSEE, la situation familiale. Les personnes en couple votent davantage que celles vivant seules ou dans des familles monoparentales. 

L’inscription sur les listes électorales étant automatique depuis 1997, le taux d’inscription reste stable 2017 comparé à 2012. 
N.P
Lu 1032 fois



1.Posté par Pierre Balcon le 27/10/2017 08:37

L'INSEE ne nous dit pas tout ou plutôt elle ne nous donne que très discrètement les informations qui dérangent .
.
Ainsi , il y a certes les abstentionnistes , sujet de la publication récente de l'INSEE qui nous donne un aperçu du désastre , question passionnante qui nous en dit long sur le fonctionnement réel de notre démocratie.

Mais il y a aussi les non inscrits sur les lites électorales , pour différentes raisons et notamment pour mobilité résidentielle.

L'INSEE avait publié discrètement donc les chiffres en mars dernier (INSEE FOCUS n° 80 , paru le : 06/03/2017 ) . Cette étude concluait que :

" Au 15 février 2017, 88,6 % des personnes majeures résidant en France et de nationalité
française sont inscrites sur les listes électorales" .


On estime donc que plus de 11 % des citoyens ne sont même plus inscrits sur les listes électorales . Une précédente étude avait montré que dans les DOM c'était au moins 5 points de plus .

Conclusion la France compte 53 millions de citoyens et non pas 47,6 millions d'inscrits sur ses listes électorales .

Moralité immorale : Macron qui a recueilli au premier tour 8,6 millions voix n'a en fait totalisé que 16 % des voix des citoyens .

Voilà qui lui donne une belle légitimité en effet.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 08:16 Croisières: Le Boudicca à La Réunion ce mercredi