Société

INSEE: 38% des Réunionnais sous le seuil de pauvreté

Un taux de pauvreté élevé mais en baisse depuis 10 ans. En 2014, 40 % des Réunionnais vivaient sous le seuil métropolitain de pauvreté, soit 332 000 personnes. L'INSEE vient de publier les chiffres concernant les revenus et la pauvreté à La Réunion pour l'année 2017. Alors que 14% des Français métropolitains vivent sous le seuil de pauvreté, ce taux atteint les 38% sur l'île de La Réunion. Entre 2007 et 2017, une baisse de 9 points du taux de pauvreté a été constaté.

Jeudi 23 Janvier 2020 - 17:06

INSEE: 38% des Réunionnais sous le seuil de pauvreté
En 2017, 38 % des Réunionnais vivent sous le seuil métropolitain de pauvreté. Depuis 2007, la pauvreté recule sensiblement de même que les inégalités de revenus. Toutefois, la pauvreté reste beaucoup plus importante qu'en métropole (14 %).En effet, le déficit d'emplois reste important sur l'île. C'est particulièrement le cas dans de petites communes rurales, où l'emploi est rare plus d'un habitant sur deux vit sous le seuil de pauvreté à Sainte-Rose, Cilaos, et Salazie. Pour autant, avoir un emploi ne suffit pas toujours pour éviter une situation de pauvreté. Les revenus des Réunionnais sont plus faibles et sont fortement dépendants de l'aide sociale, qui permet de réduire la pauvreté et les inégalités de revenus.

En 2017, 38 % des Réunionnais (334 300 personnes) vivent sous le seuil métropolitain de pauvreté. Ainsi, ce seuil de pauvreté est calculé selon la distribution des revenus de métropole, qui s'élève à 1 041 euros par mois et par unité de consommation. Les mineurs sont particulièrement concernés avec 115 500 qui vivent dans un ménage pauvre, soit la moitié d'entre eux.

La pauvreté demeure à un niveau bien plus élevé qu'en métropole (14 %). Elle est nettement plus marquée que dans la région métropolitaine la plus concernée, la Corse (19 %). En effet, le déficit d'emplois reste important à La Réunion. En 2017, 47 % des personnes en âge de travailler ont un emploi, contre 65 % en métropole. Pour autant, avoir un emploi ne suffit pas toujours pour éviter une situation de pauvreté.

Ainsi, parmi les ménages dont les revenus d'activité (salaires et revenus des travailleurs indépendants) sont la principale ressource déclarée, 21 % se situent en dessous du seuil de pauvreté en 2017. C'est deux fois plus qu'en métropole. La pauvreté concerne davantage les petites communes rurales (figure 2) : plus d'un habitant sur deux à Sainte-Rose (53 %), Cilaos (54 %), et Salazie (58 %). l'inverse, La Possession est la commune la moins concernée (26 %).

Le taux de pauvreté monétaire recule néanmoins nettement depuis 2007 (- 9 points). À la suite de la crise économique de 2007-2008, le redémarrage de l'emploi en 2010 et le dynamisme des prestations sociales ont en effet permis d'atténuer les effets de la contraction de l'activité.

La reprise économique à partir de 2014 entraîne ensuite un rebond du pouvoir d'achat (+ 2,4 % par an entre 2014 et 2017), dont les ménages les plus modestes ne sont pas exclus. Un tiers de la baisse du taux de pauvreté est ainsi intervenue sur cette période. Les ménages les plus modestes ont en outre davantage bénéficié de la mise en place de la prime d'activité en 2016, en remplacement du Revenu de solidarité active (RSA) et de la prime pour l'emploi. Fin 2017, la prime d'activité concerne 60 800 allocataires.

En 2017, les niveaux de vie restent plus faibles à La Réunion d'un bout à l'autre de l'échelle des revenus. La moitié des Réunionnais vivent avec moins de 1 250 euros par mois et UC, soit 28 % de moins qu'en métropole. Les revenus des plus modestes sont sensiblement plus faibles qu'en métropole les 10 % des plus modestes disposent d'au plus 670 euros par mois et par UC contre 930 euros en métropole.

Quant aux 10 % les plus aisés, ils disposent de revenus plus proches de ceux de leurs homologues métropolitains : au moins 2 960 euros mensuels par UC contre 3 180 euros. Les inégalités restent ainsi importantes à La Réunion en 2017, les 20 % les plus favorisés reçoivent 45 % de l'ensemble des revenus disponibles par UC, soit 5,6 fois plus que les 20 % les plus modestes. En métropole, cet écart est moindre (4,3 fois) Pour autant, les inégalités de revenus diminuent fortement sur l'île depuis dix ans. En 2007, le rapport entre les revenus des 20 % les plus aisés et ceux des 20 % les plus modestes était de 7.

Lu 3881 fois
Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Fidol Castre le 23/01/2020 17:52

Octroi de merde, corruption de l'élite auto-proclamée (politiques, hauts fonctionnaires, journalistes...), positions dominantes...

Cette situation ne peut qu'empirer dans le futur. Certains se gavent, les autres crèvent.

Jusqu'au jour où on ne pourra plus mettre les pieds hors de chez soi sans se faire découper à la machette par des hordes de manifestants violents. Le mouvement Gilets Jaunes n'est qu'un avant-goût de ce qui nous attend.

2.Posté par pipo le 23/01/2020 18:09

ça veut dire quoi être sous le seuil de pauvreté à L'ile de la Reunion?

3.Posté par Pascale le 23/01/2020 19:02

En exilant les pauvres dans d'autres pays, c'est comme un tour de magie, on baisse la pauvreté!!! :)
D'ailleurs c'est déjà ce qu'on fait ici à la Réunion :)

4.Posté par Fidol Castre le 23/01/2020 19:33

@2 la définition peut être trouvée facilement sur le net en deux clics, notamment sur le site de l'Insee. On en parle aussi sur les sites ATD quart monde, Secours Catholique, Abbé Pierre...
Sites à consulter absolument avant de sortir les bêtises sur les smartphones et les écrans plats...je vois la chose venir, grosse comme un bus.

5.Posté par GIRONDIN le 23/01/2020 19:36

1.Posté par Fidol Castre
Effectivement, ce n'est pas faux !

Evidemment on n'aura moins de commentaires que sous le sujet de la défense de Hayot pour l'ouverture le dimanche après midi.

6.Posté par pipo le 23/01/2020 21:10

@ Fidel Castre

Justement c'est là ou le bât blesse...La définition ne colle pas à la réalité!

7.Posté par Veridik le 23/01/2020 21:22 (depuis mobile)

Le taux de pauvreté devrait prendre en compte le revenu restant à vivre après déduction de toutes les taxes que le CONtribubale doit s'acquitter

8.Posté par une réunionnaise 97410 le 23/01/2020 22:14

normalement on ne peut parler que des situations qu'on connait dans la réalité, que nous observons vraiment chaque jour au fil des temps.Dans st denis par exemple, celle qui était ministre d'outre mer là, elle parle, elle parle, je vais faire ceci, je vais faire cela.Ce que l'on voit surtout, c'est beaucoup de foyers de familles,dans des grandes difficultés, parfois toute une ribanbelle de proches au chomage,dans st denis, en difficulté de logement dans st denis.On voit des proches à nous, courir derrière un logement, pendant des années durant, monter, descendre, et toujours rien.Mais c'est pour qui tous ces logements faits et distribués?Quand on gagne 800euros/mois et on paye plus de 600euros de loyer dans st denis,"un loft pour pauvres" où tout est avec la chambre, la cuisine, le salon douche dans 10/15m2,il y a un problème quand meme, une personne ne peut rester 10 ans, 15 ans sans emploi, tu reviens chaque année en vacances, tu vois les papiers, il ne travaille pas dans st denis et à ce stade d'état d'esprit, la personne est fatigué à mon avis, et il y a combien dans st denis ainsi, dans cet état de déchirement???,après passé 50 ans c'est foutu.....

9.Posté par jlc2 le 23/01/2020 22:46

Bonsoir! allez voir à Mayotte; la réunion y habite sous tôle ,mais nana dernier portable dans la kase.

10.Posté par Encore le 23/01/2020 23:23 (depuis mobile)

Une fois de plus il s agit du revenu qui est déclaré on ne compte pas le travail au noir la vente de zamal et tout autre traffic....le taux de pauvreté ne dépasse sûrement pas 10%....aller voir dans les supermarchés vous ne verrez pas de pauvres

11.Posté par yab le 24/01/2020 03:00

Vivre avec l'étiquette "pauvre" et rouler dans un véhicule à 50K€ pour faire partie des 40% est une réalité locale.

12.Posté par humanité le 24/01/2020 08:58

un peu mince la tranche "autre revenus" sur le graphique ........ Ce constat interpelle quand on voit les déplacements en masse vers toutes les structures commerciales, les débordements à La Poste avec les colis de commandes sur les sites divers, les avions qui sont pleins toute l'année, l'engouement pour les croisières hors vacances scolaires, les hôtels complets pour une réservation de dernière minute.....

13.Posté par Baret le 24/01/2020 09:52 (depuis mobile)

C'est le but du systèmes malheuresement

14.Posté par Hoarau Nicolas le 24/01/2020 16:59

"38 % des Réunionnais (334 300 personnes) vivent sous le seuil métropolitain de pauvreté" Du coup sachant qu la vie est 30% plus cher ici et qu'on se base sur le seuil de pauvreté métropolitain sa dérange personne ? a quand un seuil de pauvreté reunionnais basé sur notre vie a nous plutot que toujours selon le mode de vie metro ?

15.Posté par Fidol Castre le 27/01/2020 21:00

Sites à consulter absolument avant de sortir les bêtises sur les smartphones et les écrans plats...je vois la chose venir, grosse comme un bus.


Je ne me suis pas trompé. Les commentaires débiles sur les portables et les pauvres qui roulent en voiture à 50.000 euros sont au rendez-vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie