MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

ILS N’ONT JAMAIS CONNU LE TI COULOIR ?


Par Jules Bénard - Publié le Mardi 5 Mai 2015 à 10:03 | Lu 836 fois

ILS N’ONT JAMAIS CONNU LE TI COULOIR ?

Une drôle d’affaire, ne méritant pas de compte-rendu, a été jugée ce jeudi au tribunal de correctionnel de Saint-Pierre.
Un brave restaurateur saint-louisien était poursuivi par les services sanitaires parce qu’il avait seulement pris un peu de retard dans la mise aux normes de ses toilettes. Il avait fait tout le reste comme il faut mais il manquait ce petit quelque chose qui a mis les limiers de la fonction publique sur les dents.

La Cour a fort justement relaxé ce prévenu manifestement de bonne foi.
Ce qui m’amène à imaginer la réaction de ces trop zélés fonctionnaires s’ils avaient exercé voici quelques années.
Zot la jamais connu Ti-Couloir alorsss ?

Explication à l’intention des jeunes générations. Le Ti-Couloir, rue Charles-Gounod, était certainement une des toutes meilleures tables chinoises de l’île. Des soupes comme on n’en fait plus ; un riz cantonnais dont je ne retrouve plus le goût aujourd’hui ; des shopsueys cuits au feu de bois, quasiment sous l’œil du client… C’était bondé midi et soir, pas cher, convivial.

Mais… Pour ce qui était de l’aspect sanitaire, on faisait avec. Le caniveau des eaux usées, par exemple, partait de la cuisine, rasait la salle et par le couloir d’entrée (d’où son nom), s’écoulait gentiment dans la rue. Un inspecteur sanitaire d’aujourd’hui, entrant là-dedans, actionnerait son lance-flammes avant de dire bonjour.

Nous, en s’en foutait royalement. On y était mieux que bien reçu et c’est tout ce qui comptait.
Ti-Couloir n’était pas le seul. Il partageait avec nombre de confrères cette qualité gastronomique extraordinaire, avec une (grosse) impasse sur le tape-à-l’œil et personne n’est jamais tombé malade.

Il y avait Casquette, près de Prisunic ; Georges, rue Alexis-de-Villeneuve, un peu plus soigné, c’est tout.
A Saint-Louis, l’ancien Bons-Amis, le seul, le vrai, était de la même farine. Et l’ex-Canton de Saint-Pierre également.
Je me rappelle encore d’une boutique chinois de Trois-Bassins, en face de là où débouchait la route montant de La Saline. Nous bossions au collège de La Chaloupe et y venions plusieurs fois le midi. La cuisine se faisait à la demande, sous l’œil du client, dans une petite pièce attenant à la boutique proprement dite. Le vieux cuisinier oeuvrait dans sa karaï, sans avoir l’air de se presser mais à vitesse supersonique.

En attendant les plats, le patron posait devant nous des verres et la bouteille de Johnny Walker : « Zot va dire à moin après combien doses zot la pris ! »

Les bouchons, les meilleurs de toute ma vie, étaient des bouchons de dame-jeanne tant ils étaient volumineux. Fabrication maison, cela va de soi.

Quant aux restaurants-boutiques de la rue Maréchal-Leclerc, face au Rio, je les cite pour mémoire. Tables crasseuses, assiettes douteuses mais creuses, remplies à ras-bord, succulentes : boucané, saucisses pays, rougail graton, gros pois, fricassée brèdes chouchou ou civet coq assez souvent. Et comme boisson, « un canon de vin ». Le « canon » était un grand verre de 50 cl !
Là non plus, personne n’est jamais tombé malade… sinon de gourmandise. Et une furieuse envie de faire la sieste après.
Bon ap’ !

Jules Bénard
 




1.Posté par la crise le 05/05/2015 11:26

Ah ! le ti couloir. Té, combien d'fois moin l'a mangé là-bas dans les années 70! un bon riz cantonnais, un shop-suey z'embériques germées ec boeuf ou poulet, le tout arrosé d'un rosé Napoléon( la loi y oblige dire ec modération)
Té paye pas d'mine mais té bon! Comme ou dit Jules , la pas fait tombe à moin malade ni mon band' dalons. Té bien fréquenté le coin.

2.Posté par Quelle époque ! le 05/05/2015 12:04

Au tit couloir, on ne s'embarrassait pas de protocoles et encore moins de nappes, tout au plus, une serveuse à la pirouette cacahuète facile passait en vous balançant un plat dans lequel était embarqués tout de go, couteau, fourchette et verre retourné.
Au fait, existe-t-il encore ?

3.Posté par NATIVEL le 05/05/2015 14:53

En 1990 , fraichement débarqué a la Réunion en provenance de metropole , je draguais des tantines sur 3615 Tantine , j'avais une touche avec 2 cafrines du chaudron , nous avons pris rendez vous devant chez elles , elles voulaient aller manger dans un resto chinois , je leur ai fait confiance pour le choix , elles voulaient aller au Pavillon d'Or , nous nous rendons sur place mais pas de chance , le restau était fermé ce soir la , alors elle m'ont amené au Ti couloir ou nous nous sommes régalés ce qui nous a donné du coeur a l'ouvrage pour la suite de la soirée.
Ce resto ressemblait aux soupes chinoises de Tamatave (le fortuna par exemple) et on y mangeait sur des tables jamais nettoyées , il y avait par terre des papiers gras , des nouilles tombées du bol , mais que c'était bon!!!
Il y avait alors quantité de restaurants de ce style à Saint Denis , ils ont presque tous disparus actuellement.
Dans le même genre , je vous conseille d'aller manger un sauté de mines ou un riz cantonnais au Jade au port , c'est delicieux et trés abondant , cependant en payant , ne vous appuyez pas contre le comptoir si vous n'etes pas en bleu de travail.

4.Posté par Jules Bénard le 05/05/2015 18:39

A tous : notre amie Françoise Adam de Villiers, puits de science, prétend que c'est à cause de toutes ces bactéries auxquelles on fait une chasse sans relâche aujourd'hui, que cette cuisine "folk" était si bonne ! Pourquoi pas !
Mon pote Al Ramalingom, gardien du temple sudiste, me fait remarquer que j'ai omis Chez Fanfan à St Pierre. Honte sur moi... Fanfan, le vrai centre de toute la vie sudiste, ouvert jusqu'à deux heures du matin.
Des endroits comme ça n'existent plus. Le Ti-Couloir ? Je ne sais pas.

5.Posté par KLD le 05/05/2015 19:51

c'était sympa le ti couloir .

6.Posté par la crise le 05/05/2015 21:05

Ti couloir n'existe plus depuis pas mal d'années.Depuis quand je ne saurai le dire.

7.Posté par lours le 06/05/2015 05:17

ah oui ! mes premiers kilos superflus ! on se retrouvait entre journalistes et photographes pour manger le midi dans les années 1990 !! à l'époque du premier journal en couleur !!!

8.Posté par Gildaura le 13/03/2016 16:12 (depuis mobile)

35 ans après je reviens à La Reunion après un service militaire comme médecin aspirant à la Caserne Lambert. (Beurk)
Et ... Je ne retrouve la trace du Ti Couloir que sur votre forum. Je m'étais promis d'y refaire un pèlerinage nostalgique. Raté !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes