Auto

Hyundaï I 20, sous le signe du I

Samedi 23 Mai 2009 - 18:49

La Getz vieillissante, la I 20 reprend le flambeau sur ce segment en s’intercalant entre la I10 et la I30. Reprenant les mêmes exigences en terme de finition et d’équipement ce nouveau modèle coréen se place délibérément face aux Clio et autres 207. Approche différente et tarification agressive, les clients devraient s’y retrouver.


Hyundaï I 20, sous le signe du I

La Getz commençait à accuser son âge, la I20 se veut résolument plus moderne dans ses lignes. Dotée de 5 portes et d’un intérieur revu et corrigé, cette auto interpelle en bien des domaines. A commencer par la planche de bord qui est superbe avec un décrochement central, bien utilisé, et digne des plus grosses berlines.


Hyundaï I 20, sous le signe du I

La sellerie a changé et même si on retrouve les tons gris et gris clair qui font le bonheur des équipementiers coréens, il est à noter une volonté évidente d’égayer le tout en adoptant un dessin différent. La banquette arrière peut se basculer par tiers et offrir une surface de chargement intéressante.


Hyundaï I 20, sous le signe du I

La motorisation essayée était le 1,2L essence de 78cv, pas évidemment une machine de guerre mais un bon moteur qu’il faudra quand même un peu violenter en montant un peu dans les tours pour en tirer le meilleur. La boite de vitesse si elle est bien étagée souffre quand même d’une course du levier un peu exagérée.


Hyundaï I 20, sous le signe du I

Côté confort, aucun problème, la I20 est beaucoup moins raide que son aînée la Getz et même si le train arrière a tendance à sautiller, l’ensemble reste très homogène. La I20 se décline aussi en diesel mais il faut souligner une tarification attractive avec surtout très peu de surprise comme des frais de mise à la route exorbitants ou des peintures métallisées hors de prix.


Hyundaï I 20, sous le signe du I

Rien de tout cela sur la I20 et l’importateur a tenu à afficher une tarification claire, transparente et ne réservant aucune désagréable surprise. Modèle essence, toutes options : vitres et rétroviseurs électriques, verrouillage centralisé à télécommande, à partir de 14 990 euros pour le 1,2L/78cv. Diesel à partir de 16 990 euros en 1,4L CRDI de 75cv.  Bonus écologique de 0 à 700 euros selon les modèles.


Hyundaï I 20, sous le signe du I
Axel Thiro
Lu 1476 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter