MENU ZINFOS
Communiqué

Huguette Bello interpelle le gouvernement sur la situation du CHU


Lors de la séance des questions au Gouvernement, la députée de la seconde circonscription, Huguette Bello, a interrogé le gouvernement sur la situation budgétaire du CHU de la Réunion, dont le déficit avoisine les 30 millions d’euros :

- Publié le Mercredi 22 Février 2017 à 11:38

"Ma question s’adresse à Mme la Ministre de la Santé et porte sur les menaces qui pèsent sur l’offre de soins hospitalière à la Réunion. Créé il y a seulement cinq ans, le CHU de la Réunion se classe déjà au 10ème rang par son volume d’activités.

Depuis 2015, et comme la moitié des CHU, l’établissement de la Réunion est en déficit.

En cause, la baisse des tarifs d’hospitalisation mais aussi de manière plus spécifique :
- la non-prise en compte, dans le financement des missions d’intérêt général, des surcoûts Outre-mer.
- le changement de tarification, depuis 2016, pour les patients en provenance de Mayotte qui se traduit par une perte de recettes de 10 millions d’euros.
Sans compter les 8 millions de créances irrécouvrables antérieures au CHU.

Pour enrayer cette tendance, le CHU a présenté un plan d’économies sur cinq ans qui garantit la qualité et la sécurité des soins. Le COPERMO vient toutefois d’alourdir ce plan en le faisant passer de 29 à 39 millions. Ce qui suppose la suppression de 250 postes et environ 130 lits en moins.

Cette décision est grave.

Elle intervient alors que la Réunion compte déjà deux fois moins de lits que la France continentale ou les Antilles, que les dépenses hospitalières par habitant sont plus faibles et que son CHU, ne bénéficiant quasiment pas d’aides à l’investissement, doit assurer seul le financement (200 millions) de trois rénovations lourdes et indispensables.

Le CHU de la Réunion ne fait pas partie des établissements que l’État subventionne fortement. Il est à craindre désormais que l’ampleur des efforts exigés ne lui permette plus de faire face à l’augmentation et au vieillissement de la population, à des pathologies chroniques surreprésentées comme le diabète ou encore à des épidémies à transmission vectorielle.

Les Réunionnais souhaitent donc savoir quel remède le gouvernement privilégiera pour leur CHU : une discrétion encore plus grande de l’État ou alors une logique conforme à la fois au tout nouveau processus d’égalité réelle et à l’ambitieuse stratégie de santé qu’il a proclamée pour les Outre-mer en 2016 ?"




1.Posté par pickachou le 22/02/2017 14:07

non la c est elle qui ose interpellé la ministre de la santé ? Quand elle faisait abstention aux loi que fait elle de toutes les loi qu elle na pas voter et qu a chaque fois elle ne voté pas ?

2.Posté par marimar le 22/02/2017 14:11

Mme BELLO que croyez vous pouvoir faire en ce moment ? c est pas aujourd'hui qu il faut voter des lois qui à mon avis ne sert plus à rien

3.Posté par Pierre Balcon le 22/02/2017 15:03

C'est le 29 février 2012 , et c'est à François Fillon que nous le devons , que l'Université de La Réunion et le Centre Hospitalier Régional ont signé la convention de création du Centre Hospitalier Universitaire de La Réunion. é.
Il s'agissait du 30e centre hospitalier universitaire (CHU) de France , situé au 15 ème rang en termes d'activités.

Cette création du CHU, attendue depuis plusieurs années à la Réunion, faisait suite à la constitution, en novembre 2011, d’un centre hospitalier régional (CHR), né de la fusion du Centre hospitalier Félix-Guyon (Saint-Denis) et du Groupe hospitalier Sud Réunion (Saint-Pierre) , toujours avec le soutien de François Fillon , à l'origine de cette initiative avec Roseline Bachelot puis Xavier Bertrand .

C'est après que ça s'est gâté ! sous les gouvernements socialistes dilettantes . Ilsi n'ont pas été à la hauteur de ce magnifique projet , laissé à l'abandon .
.
Voilà ce qu'il faut dire ! Voilà ce qu'Huguette Bello aurait du dire !

4.Posté par Une seule solution le 22/02/2017 18:29

Calenge démission!

5.Posté par klod le 22/02/2017 18:32

une parlementaire investie , c'est si rare dans les "drom" .

6.Posté par denis le 22/02/2017 20:05

les elections arrivent elle se montre MME BELLO vous n avez rien fait pour les réunionnais depuis que vous etes député vous aboyez a chaque élections et après plus rien à part vous montrez bien habillé avec vos écharpes

7.Posté par Té laisse travail don le 22/02/2017 20:21

Mme Bello a raison de réagir car ce sont des emplois qui risquent d'être supprimés et des familles dans la détresse.
Arête critiquer dont.

8.Posté par Service Public le 22/02/2017 21:38

Notre système de santé doit être préservé, le monde entier nous l'envie ; un hôpital n'est pas un entreprise, c'est un service au service de nous tous quelque soient nos revenus. Il y a un déficit ? l'état doit aider à le combler. Il y a un problème de gestion ? l'état doit apporter son aide pour assurer une meilleure gestion mais ni au détriment des patients ni au détriment du personnel qui fait un travail formidable. A moins bien sur que le projet soit une fois de plus d'étrangler un service public pour le faire couler et ensuite pouvoir dire que seule une bonne vieille privatisation peut le sauver et tant pis si à la fin tout le monde est perdant... enfin pas tout le monde, y a bien deux trois qui s'en sortent alors très très bien!
Merci pour votre courage et votre discernement Madame !

9.Posté par benoït le 22/02/2017 22:15

Mme Bello a raison de poser la question : elle aurait même pu demander pourquoi on s'acharne sur le CHU
A BALCON: Mme BELLO a décroché l'hôpital de St paul, regardez ce que ses successeurs en font , votre adoration pour FILLON l'adorateur de l'argent (pour sa poche) vous égare

10.Posté par Pierre Balcon le 23/02/2017 19:39

à post 9

Cet hôpital de Saint Paul est une aberration démagogique.
Un nouvel établissement hospitalier à 15 km du CHU fallait oser !.
L'addition : 200M€ d'investissement et 100 M€ de fonctionnement annuel pour une approche médicale et chirurgicale de grand papa , dépassée .
L'heure est au contraire à l'ambulatoire et aux plateaux techniques sophistiqués et centralisés , pas à la multiplication et la dispersion des établissements .
L'ARS s'est longtemps opposée à ce projet , mais démagogie faisant loi !
Demain c'est tout le monde qui paiera pour cette fantaisie et on le paiera avec la baisse de la qualité des soins dans l'établissement principal parce qu'il va falloir mutualiser les pertes suivant le même scénario qu'avec Saint Benoît .

On en a marre de ces élus incompétents .

Idem d'ailleurs pour l'implantation du CHU à St Denis qu'il fallait moderniser .
En 1993 il y avait une solution alternative, beaucoup moins onéreuse, à Sainte Marie sur un site extensible , près de l'aéroport , beaucoup plus adapté .
On a privilégié une restructuration débile " in situ" .
Moralité 20 ans de travaux !! Et un établissement bricolé par morceaux sans accessibilité.
Merci Annette qui s'était battu pour garder l’hôpital dans sa ville et qui a transformé l'enjeu de santé en enjeu politique .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes