MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Hôtel Le Superbe à Saint-Philippe


- Publié le Lundi 5 Août 2013 à 09:58 | Lu 1123 fois

Hôtel Le Superbe à Saint-Philippe
Le temps du changement.

Voilà, c'est fait, c'est acté, il y aura bel et bien un hôtel 5 étoiles sur le territoire de la commune de Saint-Philippe. Une étape, loin d'être anodine, vient d'être franchie.

Il faut vous reconnaître un certain mérite, un certain talent. Celui d'avoir fait transiter sur ce territoire des sommes non négligeables d'argent pour porter un certain nombre de projets.

Il faut vous reconnaître, M. le Maire, un sens de la stratégie que vous avez aiguisé. Vous avez su vous entourer de personnes audacieuses et compétentes.

Tout semble être idéal dans le portrait préalablement dessiné. Toutefois, il y a un « mais ». Au regard de ce qu'il vient de se passer, nous nous posons légitimement la question : « Qu'est-ce qui vous anime ? Qu'allez-vous faire de Saint-Philippe ?»

Aussi, l'émergence du projet « Le Superbe », hôtel 5 étoiles sur notre rivage, aura des conséquences sur le développement général de notre commune. C'est là, le premier pas vers un territoire que nous ne souhaitons pas forcément voir arriver, c'est-à-dire un territoire privatisé et réservé à une catégorie sociale, aisée, ajoutant à la misère de nos compagnons et camarades, l'amertume d'une dépossession qui nous priverait tous, de ce qui auparavant, nous était si facilement accessible, la nature et ses richesses insoupçonnées.

Vous avez mentionné l'attractivité de cet hôtel et la possibilité pour les réunionnais de le fréquenter. Il semblerait que nous ne vivions pas sur le même territoire Monsieur le Maire ? L'accessibilité est la vessie que vous avez essayé de faire passer pour des lanternes. Nous ne sommes pas dupes. A-t-on déjà vu un hôtel 5 étoiles ouvrir ses portes à des personnes n'en ayant pas les moyens ? Aujourd'hui, dans une telle situation de misère sociale, qui se priverait d'une partie de ses minces revenus d'un mois pour s'offrir une nuit à l'hôtel ? Le prix à payer, vous l'aurez compris, est bien trop élevé.

Vous nous parlez d'authenticité. En imposant une structure de cette ampleur, vous venez d'y mettre fin. Votre authenticité se situe dans l'éphémère et le superflu. Vous nous montrez ce qui brille mais tout ce qui brille n'est pas de l'or. Entre le tourisme pour tous et le tourisme pour certains, vous avez choisi votre camp.

Vous nous parlez d'emploi. 120 au total sans compter les emplois indirects. Cela s'apparente à une très bonne nouvelle, mais quelles sont les garanties ? Quel cadre réglementaire avez-vous établi et quelle convention nous permettra de voir, effectivement, ces emplois attribués à nos concitoyens ? Toutes les mesures ont-elles étaient prises afin d'éviter le « syndrome de l'Australine » ?
Oui, il faut rendre attractif le territoire et je partage cette idée. Oui, il faut mettre en place une stratégie touristique dans ce sens pour, et je suis là encore d'accord avec vous, mettre un terme au piège de la précarité. Il faut savoir vendre son territoire mais pas littéralement.

Il faut que nous devenions ce que nous sommes, un territoire rural jouant sur... la ruralité.

Vous vous éloignez de cette voie de développement et je comprends votre stratégie, la classification touristique. Si votre objectif est louable, elle emprunte malheureusement une voie, à votre image, qui veut aller trop vite et trop haut. Il existe des étapes d'attractivité à franchir et des événementiels à consolider. Nous ne voulons pas être une pâle copie d'un ouest accès sur la plage, ou pire, de Maurice mieux armé que nous dans ce genre de compétition. Nous voulons d'une voie qui nous soit propre, qui nous démarque des autres communes et qui soit en cohérence avec notre territoire et avec le savoir-faire, le savoir être et les qualités de nos concitoyens, certes des marmailles la cour mais prêts à porter des projets plus en adéquation avec le territoire et jouant sur... notre ruralité.
Trop longtemps nous nous sommes tus, il est l'heure pour nous de reprendre la parole et d'exprimer, si ce n'est notre mécontentement du moins nos craintes. Nous ne sommes pas à vendre.

Pourtant, voilà c'est fait, c'est acté, il y aura bien un hôtel 5 étoiles sur notre territoire. Gageons que malgré notre profond désaccord, vous saurez faire preuve de détermination et de fermeté, comme vous l'avez (malheureusement) fait à propos du grand raid, pour que soit entendue et respectée la parole des saint-phillipois quant aux nombreuses promesses d'embauches... en attendant 2014.
                            
Yohan CERVANTES





1.Posté par Lebon le 05/08/2013 12:27

Pour cette petite ville très charmante de notre ile de la Réunion, enfin une initiative d'un élu qui "claque" et qui va faire du bien à cette commune et à toute la Réunion.

2.Posté par saint-philippois le 05/08/2013 15:11

D'accord avec post1.
Ma main à couper que ceux qui critiquent aujourd'hui le maire et le projet seront les premiers demain à venir y chercher un emploi....sauf M. Cervantes, qui en bon soldat fonctionnaire grassement payé à "poster" commentaires, pétitions et autres, pourra aisément se payer un séjour dans ce type d'établissement...en pensant à ses camarades miséreux bien sur!

3.Posté par jean moulin le 05/08/2013 15:28

des moulins à vent, j'en ai vu dans ma vie ; celui là, c'est un beau!

4.Posté par RIVIERE GABRIEL le 07/12/2013 17:32

LE PROJET HOTEL LE SUPERBE A BASSE VALLEE : Il ne s’agit pas de faire une déclaration de guerre aux bâtisseurs mais de leur dire qu’il y a des st philippois es qui ne veulent pas de leur modèle. Aujourd’hui, le créole est en train de se laisser berner par ce " rêve américain " à un point tel qu’il va finir par se laisser enfermer dans un ghetto. Faudra-t-il un jour regarder la mer en se haussant sur la pointe des pieds pour l’apercevoir derrière le mur des hôtels ou des barbelés des propriétés? Certes, on n’en est pas encore là. Alors, redressons vite le col, retroussons les manches, et retrouvons nos instincts pour résister contre ce développement du littoral (hôtelier, en grande partie) qui décidément nous prend toutes notre espace vital. totalement d'accord avec Yohan CERVANTES sur ce point!!! le poste 1 vous habitez ou? sans indiscrétion? En étant contre les hôteliers, vous êtes contre le progrès ", crient, aux objecteurs, les développeurs outrés… Non. Ceux qui font entendre leur voix sont surtout contre l’arrogance d’un développement hôtelier non planifié, motivé uniquement par la recherche du profit, la création de richesses matérielles et qui pourrait se résumer ainsi : au feu, les arbres ; à la mer, les principes. Silence, on développe…

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes