Economie

Hôtel Le Superbe : L'apporteur d'affaires réclame son dû

Sur le papier le projet a fait rêver: 82 villas de luxe avec piscines, restaurants, boutiques, bar, discothèque…implantées dans un écrin de verdure sur la commune de Saint-Philippe. 5 ans après le lancement du projet entre plaintes et retards accumulés, le Superbe vire au fiasco. Patrick Floc’h, l’apporteur d’affaires et ancien assistant de maître d’ouvrage en contentieux avec la SCI Le Superbe tient à témoigner.

Mercredi 18 Octobre 2017 - 10:15

Une trentaine de villas sont encore à construire
Une trentaine de villas sont encore à construire
"Je ne suis pas l’homme de l’échec", assure Patrick Floc’h. L’homme de 55 ans, apporteur de l'opération et assistant maître d’ouvrage sur ce projet d’hôtel de luxe, installé sur le site très prisé du Cap Méchant, a assigné en février 2016 devant le tribunal de grande instance de Saint-Pierre la SCI Le Superbe pour non-paiement.  L’actualité du projet se joue ces derniers temps davantage sur le terrain judiciaire que sur le chantier, au ralenti. Le Superbe, hôtel 5 étoiles sur 8 hectares aurait dû ouvrir ses portes cette année.

Pourtant, au lancement du projet en 2012, sur une idée de Patrick Floc’h, insiste-t-il, tous les feux semblaient au vert. Ce dernier, à la recherche d’investisseurs à l'époque, rencontre Patrick Jiang sur les conseils d’un ami. Patrick Jiang est à ce moment-là gérant de l’enseigne Ideka et C’ Idéal aujourd’hui en liquidation judiciaire . "Ça aurait pu être lui ou bien un autre, je ne lui ai pas mis une Kalachnikov devant lui. Il était au courant des risques". Patrick Floc’h, lui, ignore à ce moment là l’interdiction de gérer qui pèse sur Patrick Jiang. Il ne l'apprendra que bien plus tard, par les médias.

"J’étais l’homme génial de la situation"

Une villa telle qu'imaginée par l'Agence Coste Architectures
Une villa telle qu'imaginée par l'Agence Coste Architectures
Après un rendez-vous positif avec la mairie de Saint-Philippe, une délégation - composée d’Olivier Rivière, de son directeur de cabinet, de deux autres personnes de la mairie mais aussi du premier notaire sur l’affaire, Me Thazard, Patrick Jiang et de Patrick Floc'h - se rend en Chine afin de rencontrer les investisseurs.  "Jusque-là tout se passait très bien. J’étais l’homme génial de la situation".

La situation va d’ailleurs commencer à se dégrader progressivement à partir d’avril 2015, selon Patrick Floc’h. Les travaux n’avançaient pas. Il y a eu, certes, des erreurs de parcours, reconnaît l’assistant de maître d’ouvrage : dans la réalisation du permis de construire obtenu en bonne et due forme en 2014, lors des échanges avec la DEAL concernant l’aménagement du site naturel, "les plans ont également été modifiés des dizaines de fois, sans compter les devis  avec les entreprises", indique Patrick Floc’h.  

Patrick Jiang , qui n’est ni le gérant de la SCI Le Superbe puisque officiellement entre les mains de Yang Shen sa compagne, ni celui de la SAS Le Superbe dirigée par sa sœur Sylvie Jiang, interviendrait dans "les moindres étapes du projet, du choix des matériaux aux consultation des entreprises". 

Le projet s’éloigne peu à peu du projet initial dessiné par Emmanuel Coste, le cabinet d'architectes, maître d’œuvre de conception. "Ils n’arrêtent pas de modifier les plans pour des raisons de coût. Nous sommes loin du projet éco-durable et caméléon dans un site remarquable et très touristique, pensé à l'origine. Mon idée était d’apporter un plus et de développer le sud en matière d’hôtellerie. Jiang a signé pour le projet initial mais n’a pas cessé ensuite d’y vouloir apporter des modifications notamment pour le bâtiment collectif en forme de virgule".

 Le PNF s'interroge 

Patrick Floc’h : "Je veux que mon argent, que mon travail soit payé".
Patrick Floc’h : "Je veux que mon argent, que mon travail soit payé".
Décembre 2015, l’assistant de maître d’ouvrage est définitivement écarté du projet. "Par courrier, on me demande de ne plus assister aux réunions". Il sera remplacé par Yves Boudet. Quelques mois plus tard, c’est au tour de l’Agence Coste architectures d'être évincée. Cette dernière porte l’affaire devant le tribunal de grande instance de Versailles. Le maître d’ouvrage remercie ses premiers collaborateurs "sans les payer", assure Patrick Floc’h.  

La presse écrite se fait alors l’écho des plaintes déposées pour escroquerie en bande organisée d’une quinzaine d’investisseurs chinois, en septembre 2017, qui pour certains ont engagé entre 300 et 400 000 euros. Trois mois auparavant, des auditions ont été menées par les gendarmes de la section de recherches de Saint-Denis puis le dossier transmis au parquet national financier de Paris (PNF). La justice s’interrogeant sur un montage à 30 millions d’euros dont les dessous ont été révélés par le Journal de l’île. 

Patrick Floc’h a, lui, été entendu pas moins de 5 heures en tant que témoin. Aujourd’hui, malgré le contentieux qu’il l’oppose à la SCI Le Superbe, il dit souhaiter que le projet se réalise et surtout ne demande qu’une chose. "Je veux que mon argent, que mon travail soit payé. Je suis droit dans mes bottes". Entre sa mission d’apporteur d’affaires et d’assistant de maître d’ouvrage, la somme de 181 000 euros resterait à payer à Patrick Floc’h. La décision du tribunal n'est pas attendue avant plusieurs mois.
PB
Lu 14904 fois




1.Posté par pipo le 18/10/2017 11:10

Plutôt un Patrick Flop non?....c'est bon on passe à autre chose maintenant!

2.Posté par Choupette le 18/10/2017 11:15

Ha ha ha, il s'est bien fait rouler dans la farine (de riz) le génial.

Il lui suffisait -mais ça c'est trop dur- pour avoir une idée du sérieux du gars, de faire un tour dans les boutiques C'Ideal où on ne trouve que de la camelote fabriquée en Chine.

Il faut déjà en vendre beaucoup pour payer le type ... .

Affaire classée. Saint-Philippe restera Saint-Philippe.

3.Posté par les ripoux au sommet!!. le 18/10/2017 11:21

ces zelues de pacotilles sont entrain de dilapider le patrimoine de la REUNION par des projets bidons.. ils sont tous aveugles par des hotels de luxe dont la plupart mafieux??????????????

4.Posté par Léla le 18/10/2017 11:47

Arnaque et carambouille à l'état pur...

5.Posté par jean claude payet le 18/10/2017 11:49

les seuls projets qui sont pas avortes mon gars c'est le partage du gro gateau de la metropole tu fais partis des mecs qui savent pas ou il a mis les pieds...bon courage gars

6.Posté par cong chabouk le 18/10/2017 12:18

zot la foute la merde! i mérite la prison ban afer comme ca. la détruit nout foret pou rien au final. cale patrimoine réunionnais, sacagé pou zot projet débile. rienk la moucate i décide pou nou meme. patrimoine réunionnais i graine, bientot nora pu rien pou nou admirer.
A VOMIR !!!

7.Posté par MICHOU le 18/10/2017 12:41

Droit dans ses bottes à la REUNION , même si St Philippe est très arrosée!

8.Posté par GIRONDIN le 18/10/2017 13:01

..... Patrick Jiang est à ce moment-là gérant de l’enseigne Ideka et C’ Idéal....

😆

9.Posté par Dazibao le 18/10/2017 13:20

Le notaire ? Mi wa qui ça i lé........

10.Posté par Jose le 18/10/2017 13:53

Allez faire vos bétonneries dans l'enclos, là mère nature nettoiera vos gabegies !

11.Posté par Question bete le 18/10/2017 18:07 (depuis mobile)

A quand la remise en état du site...? Question subsidiaire..combien de fonds FEDER dans l''affaire? Il ne dit quoi le maire de St Philippe de ce flop?

12.Posté par klod le 18/10/2017 18:23

la vie est belle sous les tropiques .

13.Posté par Eric le 18/10/2017 18:53

Ils sont en conflit comment savoir s'il dit la vérité ?

14.Posté par margouillat974 le 18/10/2017 21:52

INFOGREFFE (pas toujours à jour, mais bonne source, surtout s'il n'y a aucune info sur l'entrepreneur recherché ) il ne connaissait pas "l' apporteur d'affaire" ?

15.Posté par Eric le 19/10/2017 00:46

https://www.infogreffe.fr/entreprise-societe/324832724-patrick-floc-h-270282B001130000.html?typeProduitOnglet=EXTRAIT&afficherretour=true&tab=entrep

16.Posté par domkiss le 19/10/2017 02:25

Patrick Flop.... avis aux investisseurs ! comme d’habitude dès que ce libertarien (du tout) de pacotilles approche vot z’affair vous pouvez être sûr que le folp n’est pas loin... 180000 € cher payé pour une grande bouche et une cervelle dévorée au charrette, apporteur de koi ? D’affaires ? Hahah Il faut savoir de quoi on parle dans ce cas... Besoin de justifier son incompétence une fois de plus dans les médias Mr Flop ? Retournez occuper vos journées sur FB au moins vous n’arnaquez personne et continuez dans votre esprit dérangé de vous persuader connaître la vérité sur le tourisme Réunionnais. DK

17.Posté par Journalistes pei le 19/10/2017 07:15

Incroyable que zinfo ose faire un article sur ce monsieur sans faire état de son pedigré notamment en matière de gestion d entreprise ! Ca en dit long sur les autres infos qui sont données sur ce site !

18.Posté par kersauson de (P.) le 19/10/2017 13:10

un 5 etoiles la ! quel interet ????
pffff
ca sentait le roussi depuis l origine

19.Posté par Romain le 19/10/2017 13:28

post 3
C etait pas bidon, ça allat fonctionner pour sûr un eco hôtel à st Philippe. S bien construit et bien vendu evidemment !!

20.Posté par FLOC'H Patrick le 19/10/2017 15:31

http://www.zinfos974.com/161-000-allocataires-de-minima-sociaux-a-La-Reunion-en-2014_a120251.html

21.Posté par Manuel Araya le 18/08/2018 13:43

FLOC'H Patrick , Donnez-moi un numéro et une adresse email pour vous contacter

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Octobre 2019 - 15:37 "La Réunion est une sorte de paradis fiscal"