Société

Hospitalisation à domicile à La Réunion : La pétition à charge contre l'ARS prend de l'ampleur...

Samedi 7 Juillet 2018 - 13:55

Le conseil de surveillance de l’ARS, présidé par le Préfet, a voté le PRS2 ( Plan Régional de Santé 2) inchangé concernant le volet des personnes âgées... Pourquoi la problématique des gramouns à La Réunion semble être occultée pour l’instant ? Quelques pistes de réflexion…


Hospitalisation à domicile à La Réunion : La pétition à charge contre l'ARS prend de l'ampleur...
Comme nous l’évoquions nos Gramouns ont du souci à se faire … Manifestement la Préfecture a pris la mesure des choses et souhaiterait une ouverture des mesures d’hospitalisation à domicile (HAD), une préconisation en direction de l’ARS (Agence Régionale de Santé) qui ne semble pas être suivie… 

La Ministre de la Santé préconise l’HAD mais pourtant…

Deux structures associatives, L’ARAR et l’ASDR, peuvent elles seules subvenir aux besoins croissant d’hospitalisation à domicile dans notre île ? C’est tout du moins ce que semble estimer l’ARS. A les écouter la réponse serait oui, nul besoin de démultiplier les intervenants… Les chiffres hurlent le contraire pourtant et la Ministre Agnès Buzin préconise l’HAD avant l’inéluctable hospitalisation ou placement en EHPAD des personnes âgées. Qui, dans l’ombre voit bien les choses continuer ainsi et aurait une oreille attentive de l’ARS ?

Des fédérations qui n’ont pas envie que les choses bougent

La FEHAP se satisfait manifestement tout à fait de ce marché de l'hospitalisation à domicile dans la distribution des rôles actuels. Cette fédération regroupe les établissements associatifs du médico social (de type Fondation Père Favron, Association Frédéric Levavasseur, Saint Francois d Assise… 

Une seconde fédération traîne aussi des pieds.... La FNEHAD, fédération des HAD dispose d’un délégué régional à la Réunion qui une année sur deux vient de l’ARAR ou de l’ASDR. Pour mémoire ces deux associations ont actuellement le monopole de l'hospitalisation à domicile dans notre île.

Conflit d’intérêt ?

Il est évident que des liens croisés existent entre ces deux fédérations bien installées dans leur monopole de l’hospitalisation à domicile… La décision prise par l’ARS d’ouvrir à d’autres acteurs le marché, pour le bien de Gramouns, en grand état de précarité ne les aurait décidément pas arrangées.

Il ne ferait pas bon vouloir entrer dans le pré carré du sanitaire à La Réunion

Les directeurs, présidents d'établissements medico social type EHPAD et EHPA et également le monde associatif du handicap établissements MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) et FAM (Foyer d’Accueil Médicalisé) SAMSAH (service d'accompagnement médicalisé pour adultes porteurs de handicap) et autres SAVS (Service d accompagnement à la vie sociale) le savent bien. 

Ce monde d’associations est une véritable économie où l’on retrouve toujours les mêmes têtes qui distribuent les subventions et font la pluie et le beau temps. Des têtes que l’on retrouve au conseil d’administration de l’ARAR  mais aussi dans d’autres associations bien connues de la place… L’ARS a pris sa décision de ne pas ouvrir l’hospitalisation à domicile à d’autres acteurs en dépit de l’urgence, un arbitrage très certainement motivé par une raison mais encore faudrait-il savoir laquelle ?

Mais des voix se lèvent

A l'initiative d'entreprises privées du secteur de la santé, mais aussi des personnels soignants, une pétition a été lancée le 29 juin. Cette dernière, en direction du conseiller technique  chargé de la santé du cabinet  du Premier Ministre demande une mission IGAS concernant l'ARS OI et le PRS2...

La pétition dénonce l'intégrité du contenu du  PRS2 et surtout le maintien anormal du duopole HAD ARAR et ASDR par l'ARS OI tout en mettant implicitement en cause la fiabilité et l'intégrité  des décisions prises par la Direction ARS OI... Dans la mise en avant de la pétition adressée au conseiller du Premier Ministre , on peut ainsi lire : "Cette pétition exprime  le malaise devenu  général par rapport à cette politique non équitable et honteuse  pratiquée par la direction de l'ARS OI depuis maintenant 10 ans". En moins d'une semaine plus de 1000 signatures ont été recueillies. La balle est donc maintenant dans le camp de Matignon...
 
La pétition   



NP
Lu 3926 fois



1.Posté par la langue na poin le zo le 07/07/2018 21:50

ah ah Q'en pense MR JACQUES THILLIER Ah c'est vrai ce sont les vacances !!!! dommage !!!! vivement la rentrèe vraiment!!!!!!!!!!

2.Posté par Représentant Usagers le 08/07/2018 15:49 (depuis mobile)

Qu''on m''explique pourquoi l''HAD résoudrait la problématique des gramounes...
Une HAD est au niveau du code de la santé publique une hospitalisation à part entière
Nos gramounes n''ont pas d''autres issues que d''être hospitalisés ???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >