MENU ZINFOS
Société

Hommage à un grand musicien disparu : Patrick Amat fait un boeuf avec Loulou, Luc, Jules… en l’air là-bas !


Par Jules Bénard - Publié le Vendredi 14 Juin 2019 à 14:35 | Lu 2497 fois

J’ai attendu un peu avant d’écrire ces quelques mots. Faut du temps pour que l’émotion cesse de vous prendre à la gorge…

Notre ami Patrick Amat, que connaissaient très bien les amoureux de la vraie musique créole, est parti jouer sans contrainte, quelque part, avec Loulou (son maître à jouer), Luc Donat et Jules Joron, ses vieux potes, et combien d’autres.

Patrick était réellement un cas à part. Né à Madagascar… néna in tas èk in paquet de temps ! Chose terrible, il arrive dans la vie avec une terrible atrophie de la main gauche, ce qui pour un futur batteur, n’était pas vraiment un avantage. Pourtant, cet homme a défié l’adversité pour se hisser au rang des tout meilleurs.

Revenu très jeune de la Grande-Île, il est scolarisé par ses parents dans l’école du Bas-de-la-Rivière où il « tombe » sur deux Pitou, les frères Harry et Teddy, qui sévissent déjà, malgré leur jeune âge, sous la férule du célèbre Loulou Pitou, ce qui s’est fait de plus fantastique en matière de musique réunionnaise.

Ses parents, aimants, ont déjà permis à Patrick de surmonter son handicap en le nantissant d’une prothèse couleur chair. Ce qui permet au jeune garçon d’intégrer ce monde qui le fascine, celui des musiciens de bal. Bals mais aussi « boums » des sixties ; Patrick commence à jouer sur une batterie qu’il a fabriquée lui-même ! Il joue avec les deux frangins susnommés et aussi son vieux pote Pierre Vergereau, sonorisateur de talent, son frère Jean-François et l’inimitable Patrick Sauger.

Devant ses incontestables dons de drummer, Harry lui propose alors d’intégrer l’orchestre de Loulou, puisque le titulaire, Georges Ramnarin, a quitté ses fûts. Aussitôt dit… L’aventure va durer longtemps avec des musiciens devenus des légendes : lui-même à la batterie, Teddy à la basse, Jean-François à la guitare accompagnement, Harry (« l’homme qui jour plus vite que son ombre » disait Jean-Pierre Santot) à la guitare solo, et Loulou aux commandes.

Avec Loulou, té qui rigole pas ! La moindre connerie de tempo vous valait son pesant de tapins dans l’coco. À ce rythme-là, difficile de ne pas être des plus grands. Patrick le fut.

Mais, on le sait, la musique de bals ne nourrit pas son homme. Disons i mette in’ ti peu la graisse dan’ brèdes lastron…

Patrick ne tient pas à se faire entretenir et intègre les rangs des techniciens forestiers de l’ONF tout en poursuivant une enviable carrière de musicien : toute l’île connaît aussi bien son nom que celui de ses amis Adélaïde et autres Espel.

Plus tard, quand la vogue des orchestres de bals s’éteindra au profit des DJ’s, moins chers (mais 1.000 fois plus débiles), Patrick refusera se passer la main, c’est le cas de le dire. Il intègrera les orchestres folkloriques aussi méritants que ne l’étaient ceux de Loulou, André Philippe et autres Tropina.  Il devient ainsi le président du Groupe folklorique de La Réunion de notre Mamo (Bernadette) nationale de 1995 à 2009.
Infatigable musicien, Patrick avait participé à la création de plusieurs groupes musicaux. Citons entre autres Les Cosmonautes, l’orchestre de Bernard Bertini, Belle Époque, Juke Box, Endémik, Vavangue…
Tous ceux qui l’ont approché (j’en ai fait partie) sont unanimes : outre son immense talent, Patrick Amat était le plus gentil, le plus doux, le plus accommodant des camarades.

De cette existence foisonnante, il voulait laisser une trace pour les jeunes générations. Il m’avait contacté, voici peu, pour qu’on envisage un récit en commun. L’affaire était en passe d’être concrétisée mais une terrible maladie, contre laquelle il luttait avec un immense courage et son éternel sourire, a eu raison de son acharnement. Il s’en est donc allé ce 9 mai, à l’âge de 69 ans.

Au nombre des moments pénibles de la vie, il y a ceux où l’on déplore le départ d’un être cher. Et Dieu sait si Patrick nous était cher ! On se console comme on peut. En se disant, par exemple, que maintenant il n’a plus mal. Maigre consolation, si vous voulez mon avis…

Il paraît qu’il y a quelque part un paradis des musiciens. Loulou, Luc, Jules, Adélaïde, Arlanda, Vauzelle, Roselli, Tarby ont affûté leurs instruments rien que pour lui…en attendant, malheureusement, ceux qui sont sur le point de les rejoindre.

Salut à toi, l’artiste. Tu resteras un modèle de courage, d’abnégation, d’obstination, de talent, de gentillesse, d’amitié sans partage. Si tu savais combien tu nous manque, chaque jour, Patrick Amat.




1.Posté par maikouai le 14/06/2019 15:52

Merci Jules pour cet hommage amplement mérité. En effet entre autres qualités, il a fallu nécessairement à Patrick, à cause de son handicap un peu plus de courage et de volonté que le commun des mortels, pour se maintenir parmi les meilleurs percussionnistes de l'Ile.
Comme les artistes sont des éternels insatisfaits courant inlassablement après le LA, maintenant il a dû assurément l'atteindre, c'est le souhait formulé aussi, pour tous nos disparus..

2.Posté par Modeste le 14/06/2019 16:02

Très bel hommage M.BENARD, j'en ai eu les larmes aux yeux d'autant plus que je le connaissais ainsi que ses proches, à qui je présente mes sincères condoléances!

3.Posté par Manu le 14/06/2019 22:21 (depuis mobile)

Sa commence à faire beaucoup .il y a du beau monde la haut .il y a de quoi faire un spéctacle de star .trop d étoile partir trop tôt .rip courage à la familles .une étoile sans le ciel encore!!

4.Posté par " VIEUX CREOLE " le 15/06/2019 15:54

BEL HOMMAGE A L' UN DES ARTISTES PLEINS DE TALENTS : BRAVO ! ! QUAND LA TÉLÉ LOCALE ( Réunion LA 1ère par exemple ) CONSACRERA -ELLE DES " SOIRÉES DE SAMEDI SOIR" A CEUX QUI NOUS ONT TELLEMENT ENCHANTÉS PAR LE PASSÉ (Chanteurs Conteurs comme P'tit6louis ,Daniel Vabois , Orchestres Célèbres , Ensembles Vocaux comme "les Jocarys". . . . ) SANS OUBLIER CEUX DE LA JEUNE GENERATION , BIEN SÛR ? ? ?

5.Posté par L'Ardéchoise le 16/06/2019 01:23

Jules, que j'aimerai que tu me prêtes ta plume pour écrire un si joli hommage à mon fils mort à 44 ans il y a un mois zordi !
Cela doit être chouette là-haut, pour que les uns et les autres n'en reviennent pas ...
Et nous, juste on est là et on espère que c'est vraiment bien où ils sont, sans souffrances et dans une grande fête éternelle.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes