MENU ZINFOS
Faits-divers

Home jacking à la Plaine des Cafres: les jeunes auteurs voulaient "faire du sale"


Dans la nuit de vendredi à samedi, deux individus sont entrés chez un gramoune de 66 ans pour le frapper avant de voler sa voiture. Retrouvés par les gendarmes dimanche, les deux individus et leurs 3 complices ont été jugés en comparution immédiate hier mercredi. Cette bande en avait depuis plusieurs années contre la victime et deux d’entre eux avaient déjà été condamnés pour l’avoir déjà volé. Les trois meneurs sont partis en prison, tandis que les deux suiveurs écopent d’un an de prison avec sursis.

Par - Publié le Jeudi 8 Septembre 2022 à 10:33

Home jacking à la Plaine des Cafres: les jeunes auteurs voulaient "faire du sale"
Il est 22h vendredi soir lorsque Lucien*, qui dort depuis une heure, entend du bruit sur le volet de la fenêtre. Celle-ci s’ouvre et un individu entre dans la chambre, se jette sur lui et le frappe. Un autre homme s’introduit dans la pièce et les deux vont entraîner la victime dans les toilettes où elle sera de nouveau rouée de coups. Ils vont alors le forcer à ouvrir la porte du garage, où les attend une troisième personne, et lui prendre sa voiture ainsi que sa carte bleue. 

Heureusement, le voisin de Lucien a entendu ses cris et a pu avertir les secours. Les gendarmes arrivent mais les auteurs du home-jacking sont partis. La victime a 4 dents cassées, une hémorragie à l’oeil gauche et plusieurs hématomes sur le corps. Il est surtout traumatisé et ne veut plus rester chez lui.

Dimanche, il est 5h du matin lorsque les gendarmes sont attirés par de la musique provenant d’un sous-sol au Tampon. Ils aperçoivent la voiture volée et plusieurs individus. En les contrôlant, l’un d’eux a la carte bleue de Lucien. Les militaires interpellent les cinq individus, dont l’âge varie entre 18 et 22 ans.

Ils harcelaient la victime depuis des années

Les prévenus sont tout juste majeurs mais connaissent déjà bien la justice. La majorité d’entre eux ont bien connu le tribunal pour mineurs. Étonnamment, seul l’auteur des coups a un casier judiciaire totalement vierge. Étudiant à l’université du Tampon, il ne s’était jamais fait remarquer auparavant. Pour deux d’entre eux, ils avaient déjà été condamnés pour de mêmes faits sur la même victime. 

Depuis plusieurs années, certains de ces jeunes martyrisaient Lucien. L’un d’eux le connaissait très bien et lui reproche de "harceler sa soeur". Il l’avait donc volé une première fois en 2019. Mineur au moment des faits, il avait écopé d’une petite peine. Il a par la suite continué à harceler le gramoune, lui reprochant notamment de le traiter de voleur. Son camarade avait quant à lui volé les clés de voiture en s’introduisant chez Lucien l’année dernière. Majeur à ce moment-là, il avait été condamné à six mois de prison avec sursis.

Vendredi soir, c’est donc bien en connaissance de cause et dans un esprit de vengeance qu’ils sont allés voler Lucien. L’un d’eux va même dire qu’ils "allaient faire du sale"

"Il faut qu’ils assument leur volonté de faire du sale"

Face aux juges, les cinq prévenus jouent à un numéro d’équilibriste en essayant de se disculper au maximum tout en évitant d’enfoncer leurs camarades. Lorsque les questions les mettent en difficulté, ils jouent la carte du "je m’en souviens plus"

"Ils savent que l’un est à 100 mètres de la maison, l’autre à 200, que le troisième est dans les toilettes, mais ils ne se souviennent de rien" fait remarquer le bâtonnier Norman Omarjee qui représente la victime. L’avocat va revenir sur l’idée de vengeance des prévenus et rappelle bien leur volonté de "faire du sale. Il faut qu’ils assument leur volonté de faire du sale". Ses mots ont fait basculer émotionnellement la victime qui a explosé en sanglots et a dû quitter la salle un moment. 

"Pour eux, la mission est accomplie. La vengeance est accomplie. Ils adoptent cette attitude penaude du tribunal pour enfants. C’est terrible, car aucun d’entre eux n’avait conscience du mal qu’ils ont fait. Mais surtout, ils s’en fichent", argue la procureure. Elle requiert donc des peines allant de 18 à 36 mois de prison selon les degrés d’implication.

Du côté des avocats de la défense, les plaidoiries ont tenté d’éviter de la prison ferme pour leurs clients. Finalement, les deux moins impliqués écopent de 12 mois de prison avec sursis pour recel, tandis que les deux cambrioleurs et celui considéré comme le meneur sont condamnés à 24 mois de prison, dont 6 avec sursis. L’un d’eux voit son sursis de 6 mois révoqué. Ils ont l’interdiction de contact avec la victime et entre eux. Les dédommagements seront fixés lors de l’audience sur intérêts civils.

*Prénom d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par riverstar974 le 08/09/2022 11:41

ouhalala quelles lourdes peines... pauvre France. dommage que nous ne puissions pas avoir des armes chez soi comme aux USA et descendre tous ceux qui entrent par effraction chez nous

2.Posté par Pat le 08/09/2022 11:43

la racaille dans toute sa splendeur, ils resortirons et recommanceront jusqu'à ce qu'ils tombent sur un os et finissent par crever et pourir dans un fond de ravine lamentablement comme le fut leur vie.

3.Posté par titi974 le 08/09/2022 15:38

triste justice qui encore une fois fait preuve de laxisme avec ces pitoyables racailles.

4.Posté par Roseau le 08/09/2022 17:46

Ben oui sinon la justice n'aura pu travail si i mette tout sa la en prison. 😀Envoyé

5.Posté par EnMêmeTemps le 08/09/2022 19:58

JUSTICE COMPLICE - ENCORE - DU LONG CALVAIRE MORAL ET FINALEMENT PHYSIQUE DE CE GRAMOUNE...

UNE HONTE! UNE HONTE ONEREUSE AUX CONTRIBUABLES ET QUI FINALEMENT NE SERT A RIEN.

RECIDIVE RENDUE POSSIBLE PAR LA JUSTICE COMPLICE

LES SEVICE PHYSIQUES ET LA PEINE CAPITALE ABOLIS SEULEMENT POUR LES BOURREAUX RECIDIVISTES MAIS...
.... TOUJOURS EN VIGUEUR POUR LES VICTIMES SURTOUT LES PLUS FAIBLES
HONTE SUR ZOT!!! INCAPABLES!!!

6.Posté par Simone le 08/09/2022 20:11

Et quand ils vont ressortir dans deux ans ce monsieur fera quoi ? Triste France

7.Posté par paulux politicard le 09/09/2022 22:55

Ce sont des peines de moins de deux ans...aux usa c'etait 10 ans..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes