MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Heureusement que le ridicule ne tue pas, madame Bareigts !


- Publié le Vendredi 13 Juin 2014 à 09:45 | Lu 1049 fois

Heureusement que le ridicule ne tue pas, madame Bareigts !
J’ai lu dans la presse d’hier que vous devez donner des conférences en métropole sur les « enfants de la Creuse ».
Dans quels buts précisément ?
Déformer des faits datant de plus de 40 ans et ne présentant plus aucun intérêt ?
Vous répondez à l’invitation du président de l’association réunionnaise de Grand-Lemps, « Génération brisée ».
Brisée par qui, Madame ?
Par Michel Debré ?

Ayant rencontré hier le responsable du Bumidom de l’époque que vous n’avez jamais contacté, je puis vous dire qu’il n’y a jamais eu de « déportation » de jeunes Réunionnais vers la métropole.
Les enfants dits « de la Creuse », au nombre de 1 600, ont été envoyés dans 63 départements français sur une période de vingt ans.
J’ai pris ma calculatrice et 1 600 enfants dans 63 départements pendant 20 ans, ça donne la moyenne d’ 1, 2 enfant envoyé par an.
Pas pour repeupler la campagne française, Madame !
Vous parlez d’une technique de repeuplement !
Envoyer essentiellement des enfants de 10 à 18 ans surtout de sexe masculin, à raison de 1, 2 par an.
Vous devriez penser que pour repeupler un pays il aurait fallu envoyer des jeunes femmes en âge de procréer et en envoyer cent fois plus ! ! !

Ces enfants étaient pupilles de la Nation, c’est-à-dire que leurs parents n’avaient pas été reconnus aptes à les élever correctement.
Ils n’ont pas été arrachés brutalement et injustement des mains de leurs parents.
Ils n’étaient plus chez leurs parents mais en foyer.
Leur représentant légal était le préfet.
Il n’y avait pas ici à l’époque (vous suciez encore votre pouce) de structures ad-hoc pour s’occuper correctement d’enfants dont le père était cruellement absent et la mère guère plus présente et apte à les élever.
En métropole ces structures existaient.
Le directeur de la DDASS a donc favorisé cette migration.

Pourquoi vous concentrer et concentrer notre attention sur quelques cas de personnes qui se plaignent mais dont on ne connaît pas les griefs exacts et ne pas parler des centaines de cas de Réunionnais qui sont satisfaits de cette migration malgré eux ?
Savez-vous qu’à l’époque le Bumidom envoyait chaque année 7 500 jeunes Réunionnais en métropole ?
Et qu’actuellement le Cnarm n’en envoie que 2 500 par an ?
Trouvez-vous normal que « votre » gouvernement laisse entrer des milliers d’étrangers irréguliers en France et interdise à ses propres enfants de La Réunion d’entrer légalement en métropole ?

Ne pensez-vous pas, Madame le Député, qu’au lieu de donner des conférences sur un sujet obsolète vous feriez mieux de donner des conférences gratuites dans des lycées pour encourager les jeunes à la mobilité ? Un sujet d’actualité !
À part l’exil forcé en métropole actuellement, quelle autre solution avez-vous pour donner du travail à plus de 130 000 personnes ici ?
Pourquoi ne travaillez-vous pas avec notre association ?
Pourquoi ne vous battez-vous pas pour une réelle continuité territoriale ?
Trouvez-vous admissible qu’au km notre ligne aérienne soit la plus chère au monde ?

Savez-vous que les étrangers peuvent bénéficier ici de l’aide au voyage de la Région Réunion pour aller en vacances en métropole ?
Pourquoi, contrairement aux Corses, les Réunionnais de métropole ne bénéficient-ils pas d’une continuité territoriale ?
Pourquoi aller chercher des touristes au Groenland, au pôle sud ou en Chine ?
Les Réunionnais de métropole ne peuvent-ils pas constituer une manne touristique pour notre île ?
Vous voyez, Madame le Député, il y a du pain sur la planche ici.
Honorez donc vos émoluments par des tâches qui en valent la peine !

Armand GUNET
www.reagissons-la-reunion.fr




1.Posté par Jules Bénard le 13/06/2014 11:18

Non Armand, non mon camarade ! Mi aime à ou bien mais mi peux pas laisse à ou dire in' couillonnisse comm' ça !
Si certains enfants sont bel et bien partis avec le consentement de leurs familles, certains ont réellement été arrachés à leur foyer. Je peux te communiquer des adresses, pour des témoignages qui te laisseront sur le cul.
Ensuite, concernant Erika Bareigts, je ne comprends pas ton emportement. Cette jeune députée s'est battue pour faire reconnaître au Parlement la cause des Enfants déracinés. Nous devrions plutôt lui en savoir gré.
Quand un socialiste fait une chose honorable, il n'est pas honteux de le reconnaître même si on n'est pas de son parti. Amicalement quand même.

2.Posté par jean-jacques le 13/06/2014 12:28

Je partage l'avis d'Armand Gunet sur le sujet des enfants "déportés" . Mme Bareigts est
à fond dans l'exploitation politicienne (et personnelle) de cas minoritaires pour qui cela s'est
mal passé , on n'a jamais eu de témoignages de ceux qui ont eu ainsi un parcours heureux
et il y en a forcément...bien sûr il est plus facile de trouver des gens pour se plaindre et cela
permet d'entretenir ce sentiment victimaire qui est la signature idéologique de la gauche
Réunionnaise et qui a contribué à mener la Réunion dans la situation où elle se trouve.
Une grosse part de la population vit en état de dépendance , toujours prompts à réclamer
des solutions à l'Etat au lieu de se demander que faire pour avancer...C'est d'autant plus
décevant de la part d'une jeune députée dont on pourrait attendre qu'elle sorte des vieux
shemas idéologiques comme certains de ses collègues socialistes on su le faire sur des questions comme la sécurité , l'immigration ou les relations avec les entrepreneurs.
Il serait temps d'inciter les Réunionnais à se bouger le Q plutôt qu'à se lamenter !

3.Posté par frimas le 13/06/2014 12:31

Monsieur Gunet, 1600 divisé 20, ça ne fait pas 1,2, ça fait 80... Si vous parlez du nombre de personnes envoyées par an et par département, c'est un calcul idiot: l'explication tient tout simplement à des différences de concentration. Sur les 63 départements, certains, sur la période de 20 ans, n'ont reçu qu'un ou deux des déracinés. D'autres, plusieurs centaines. Et c'est ceux-là qui sont visés par l'accusation sur le repeuplement.

Ensuite, je n'ai jamais entendu ou lu la députée dire elle même qu'il s'agissait de repeupler ces territoires. Quand j'ai regardé son discours à l'Assemblée nationale sur RFO, elle semblait plutôt accuser un certain regard de la métropole à l'égard des Réunionnais, une nouvelle "oeuvre civilisatrice" et d'une certaine façon néocoloniale. De même, je ne crois pas l'avoir entendue dire à cette occasion (et pour avoir lu le texte de l'Assemblée, ce n'est pas écrit dedans) que tous les enfants concernés ont été maltraités ou que c'était injustifié pour tous. D'ailleurs, depuis cette histoire, je n'ai entendu parler que d'UNE de ces personnes qui a pris publiquement parti contre cette lecture des faits. Contre des dizaines et des dizaines en face.

En revanche, cette histoire de repeuplement est un fait. C'est tellement un fait, d'ailleurs, qu'il s'agissait d'un des motifs officiels invoqués pour justifier de cette politique décrits dans des documents administratifs.

4.Posté par A Jules le 13/06/2014 12:42

OK, d'accord pour avoir des noms et coordonnées.
Tu n'as pas bien lu mon courrier.
Les enfants pupilles de la Nation ne sont pas partis avec le consentement de leur famille puisqu'ils avaient déjà été retirés de leur semblant de famille.
Dis-moi, Jules, où étaient ces pères merveilleux à qui on retirait leurs enfants des bras de leur épouse et qui n'ont même pas bronché ? Et qui n'ont pas porté plainte contre un Etat enleveur d'enfants !
OK également pour que tu me procures quelques centaines de noms d'enfants déracinés heureux de leur migration forcée. Et qui n'ont aucun désir de rentrer au pays.
Demande à Mme Bareigts de nous fournir les griefs réels et non supposés des quelques "déportés de la Creuse" mécontents.
Merci d'avance,Jules.
Armand
P.S. : Relis-moi bien : j'attends de Mme Bareigts qu'elle s'occupe de problèmes réels actuels (mobilité des jeunes : au minimum du minimum 10 000 départs par an ; continuité territoriale dans les deux sens).

5.Posté par Anne-Cécile le 13/06/2014 12:59

Monsieur Gunet, je ne suis pas une fan du PS, cependant je trouve vos propos quelques peu déplacés envers les Réunionnais. Je pense que vous n'êtes pas un enfant de la Creuse? Cependant, Madame Bareigts ne devrait pas en faire de la récupération politique. Je suis d'accord avec vous uniquement sur ce point.

6.Posté par Au post 3 le 13/06/2014 13:14

Prenez votre calculatrice. 1 600 enfants au total envoyés pendant 20 ans dans 63 départements, ça fait UNE MOYENNE de 1, 2 enfant par département et par an.
J'ai écrit lisiblement que j'ai rencontré hier matin le directeur du Bumidom de l'époque qui habite actuellement à Saint-Gilles.
J'ai bien expliqué dans mon courrier les tenants et aboutissants de cette "aventure".
Ne comprenez-vous pas le français ?
On a envoyé en métropole des enfants pupilles de la Nation, donc sans parents pour s'en occuper.
Si des enfants ont été pris de force des bras de leurs parents, qu'ils portent plainte contre leur père indigne qui n'a pas bougé le petit doigt pour empêcher leur enlèvement !!!
M. Gérard, le directeur du Bumidom, ne décidait de rien. Des enquêteurs enquêtaient, proposaient des noms à la métropole qui, seule, décidait des départs.
AG

7.Posté par François FONTAINE le 13/06/2014 14:08

Savez-vous qu’à l’époque le Bumidom envoyait chaque année 7 500 jeunes Réunionnais en métropole ?
Et qu’actuellement le Cnarm n’en envoie que 2 500 par an ?
..........................
Intox: à l'époque les entreprises tournaient à plein rendement en France, mais aujourd'hui ces mêmes entreprises ont délocalisé leur production. C'est plus du tout le même contexte économique et cette députée et tous les autres auront beau se battre, ils ne ramèneront pas l'emploi en France (c'est l'industriel, le patron qui décide mais comme çà coûte moins cher de faire fabriquer ailleurs, les exploiteurs resteront ailleurs)

Par ailleurs, personne ne peut mesurer ce qu'on subi ces 1600 marmailles ce qui veut dire que PERSONNE ne peut parler à leur place ou critiquer leurs démarches.

Habituellement je souscris généralement à vos interventions mais là c'est scandaleux. Le méprisable est que vous osiez parler d'obsolescence (fait d'être périmé) de leur cause. Or, vous, vous êtes bien battu pour une orgue, c'est à dire un objet. Laissez donc des humains se battre et débattre pour une cause humaine. On n'enterre pas des faits juste parce qu'ils dérangent. Debré n'a pas été correct en tout.

De même, vous accusez "Trouvez-vous normal que « votre » gouvernement laisse entrer des milliers d’étrangers irréguliers en France et interdise à ses propres enfants de La Réunion d’entrer légalement en métropole ?

1. Pourquoi brandir la couleur politique de cette députée? Ca amène quoi dans le débat?
2. quel texte interdit aux français de la Reunion d'entrer en France?

Partialité politique et recours à des contre-vérités n'instaure pas un ébat constructif.

8.Posté par frimas le 13/06/2014 20:53

Sauf que vous parlez d'1,2 enfant envoyé par an, par d'1,2 enfant par département et par an! Donc soit votre calcul est faux, soit votre maîtrise de la langue française est imparfaite! Et d'ailleurs, je reprends votre calcul et vous explique que MEME si vous parliez d'une moyenne par département, ça ne voudrait rien dire puisque ça présuppose une uniformité dans le temps et l'espace. Or les envois de jeunes enfants étaient concentrés dans certains départements (la Creuse, le Gers, ... ) et certaines périodes. Le chiffre de 63 départements omet le fait que l'essentiel de ces départements n'ont reçu qu'un ou deux gamins durant toute la période !

Votre courrier, il est partial, mensonger et franchement méprisable.

Qui met en accusation le BUMIDOM? Personne, ce n'était qu'une boîte d'enregistrement. Ce qui est en cause, ce sont des choix politiques qui avaient été faits et certains fonctionnaires qui ont eu des comportements fautifs que, d'ailleurs, l'administration a reconnu.

Dire que "ces enfants étaient pupilles de la Nation", c'est faux. Certains oui, mais pas tous. De plus, même pupilles de la Nation, ils ont été éloignés de la famille qui leur restait, ce qui a, là aussi, été reconnu par l'administration qui explique que "c'était la pratique à l'époque".

Dire qu'ils ont été abandonnés par leur père, c'est mensonger. Et c'est tout le sujet d'ailleurs: ces enfants n'étaient pas abandonnés. Vous le sauriez si vous vous étiez renseigné sur cette affaire. Ils ont été retirés à leurs familles, parfois kidnappés. Dans bien des cas, on leur a fait signer des documents d'abandon alors qu'ils ne savaient pas lire! Les familles qui allaient se plaindre étaient ignorées par les autorités. Ni leur niveau d'éducation ni leurs ressources financières ne leur permettaient de lancer les démarches pour récupérer leurs enfants.

Dire qu'il suffirait de porter plainte contre les responsables, c'est ignorer volontairement que beaucoup l'ont fait et se sont vus opposer la prescription des faits.

Voilà tout ce que vous sauriez si vous aviez fait l'effort de vous renseigner, ne serait ce qu'un peu, sur l'Histoire de La Réunion, ce pays que vous salissez par vos propos.

Votre diatribe, car je n'ose appeler ça un courrier, elle est insultante envers ces gens qui ont été victimes, méprisante envers le travail d'une députée qui s'est battue pour une cause que tous ceux qui aiment la Réunion savent juste, minable enfin tant elle transpire de présupposés et de mépris pour les Réunionnais. J'aurais honte à votre place.

9.Posté par Au post 8 le 14/06/2014 01:18

Ce que je trouve parfaitement méprisable, c'est votre lâcheté.
Vous n'avez pas de .ouilles pour signer votre prose insultante à mon égard.
La famille qui leur restait n'avait pas été reconnue apte à les élever non plus !!!
J'attends du député Bareigts qu'elle fasse un compte exact : combien de contents et combien de mécontents. Ce travail indispensable n'a jamais été effectué !!!!!!!
Commencez par avoir honte de votre lâcheté !
AG

10.Posté par A François FONTAINE le 14/06/2014 01:44

1) Les jeunes Réunionnais ne sont pas interdits de jure d'entrer en France métropolitaine.
Ils le sont de facto du fait qu'ils ne peuvent pas, comme bon nombre d'étrangers en situation irrégulière (par exemple à Mayotte), débarquer à Marseille en kwassa-kwassa.
Je n'ai aucune haine envers les étrangers mais il est malsain de faire passer les enfants des étrangers avant ses propres enfants.
Je trouve inadmissible que les agents de nettoyage du RER soient tous des Africains noirs et les conducteurs de bus de la région parisienne tous des Nord-Afs.
Ne trouvons pas d'excuses à nos gouvernants qui ne trouvent pas d'emploi en métropole pour nos jeunes.
2) Je ne me bats pas pour un objet, vous faites fausse route, là !
Je me bats pour que les Réunionnais puissent avoir accès au plus bel instrument de musique au monde.
Pour votre gouverne, sachez que la Guadeloupe en a déjà DIX !!!
AG

11.Posté par bayoune le 14/06/2014 08:31

Gunet i rète in sarlatan, li lé konte lo réniyoné, konte la lang kréol, konte lé zanfan la Réniyon. Lors d'un débat à Ste Marie, alors que je m'exprimais dans ma langue maternelle, il m'a verbalement agressé, m’exigeant de parler français en France, j'avais beau lui expliquer que nous étions à la Réunion, et que je m'adressais à un public réunionnais, rien à faire, son zamal la monté, il a même exigé du sous préfet qu'on me foute à la porte. Mal lui en a pris, la veille, dans un débat similaire à St Paul, il avait déjà foutu la merde, enfin de compte c'est ce Monsieur de l'orgue à tuyaux qui a été expulsé de la salle. Morale de cette anecdote, Armand Gunet l'enfarineur est un semeur de merde avec de contre vérité. Personnellement Armand, en 1967, j'ai dû me dresser, armé d'un sabre pour chasser une assistante sociale, Mle L......mand, avec un huissier de St André qui se sont pointés chez ma mère, vivant seule après une séparation, pour kidnapper mes deux petites sœurs âgées de 3 et de 5 ans. Le grand frère que j'étais, ne devait pas être là, ce sont les pleurs de maman qui implorait les deux bourreaux de lui laisser ses enfants, sa seule richesse qui lui restait la fé monte mon kolère, ce jour là, les volèrs zanfant lé reparti bredouille. Armand, si jamais on a l’occasion de se retrouver dans une réunion quelconque, ce sera plus mon pseudo qui s'adressera à toi, mais moi même pour vous faire comprendre que vous êtes un menteur de propagande coloniale. Et aujourd'hui, vouloir expédier 8 à 10 000 zanfant la Réniyon dans une France en crise avec, entre 5 à 8 millions de chômeurs, c'est un crime que tu prétends vouloir organiser, honte à vous Armand-l'orgue. Pou oute gouverne, wala ce que déclarait Patrick Karam, le président du CREFOM, pourtant de droite "la lutte contre la discrimination sur la base de la couleur de peau. "Il y a déjà eu une dizaine de condamnations pour ce genre de cas", a-t-il précisé. Les étudiants sont souvent victimes de cette discrimination, selon le Crefom, ils n'ont pas le même accès au logement du Crous ou au Cnous que les étudiants métropolitains et sont trop souvent "moins bien traités".. Le président du CREFOM a donné le chiffre de 250 000 réunionnais vivant en France, soit environ 38% de zanfant la Réunion déportés. Ce qui équivaudrait pour la France, une population de 24 à 25 millions de population française qui serait condamnée à survivre en dehors du territoire national, tu admettras Armand que c'est inconcevable. Ou la antandu parler de génocide par substitution du grand Aimé Césaire, c'est ce qui se passe pour nos enfants déportés - qui sont remplacés par de " nouveaux réunionnais d'importation" qui s’installent dans le Sinzil'land et dans les meilleurs quartiers de l'Ile, alors que la population locale reste parquer dans les cages à lapin pourries des HLM, SEMADER etc...

12.Posté par Pauvre Bayoune ! le 14/06/2014 11:26

Je n'ai pas de temps à perdre à répondre à toutes vos çonneries.
Je vous dirai seulement que je n'ai pas été mis hors de la salle de conférence débat à Saint-Paul et que j'ai même été présent à la conversation d'un ami qui m'accompagnait avec le sous-préfet de Saint-Paul à la sortie du débat.
Allez jouer cannettes, Bayoune !
AG

13.Posté par J. Claude Barret MAR/LPLP le 14/06/2014 15:22

J'ai été témoin, j'étais dans la salle à Ste Marie avec des amis - on t'a foutu à la porte comme un malpropre, comme un semeur de merde a dit le secrétaire général de la Préfecture qui avait en charge l'organisation du débat à Ste Marie, tu es sorti tout grincheux konm in ti coson dann parc à qui on n'aurait pas donner assez à manger. En fin de compte ru n'as pu contredire le témoignage de Bayoune concernant ses soeurs qui a failli être enlevé, il a démenti tes propos de kolaborateur du système colonial. Tu n'as pu contredire aussi ce que disait Mr Patrick Karam (http://www.zinfos974.com/Le-Conseil-general-et-le-Crefom-signent-une-convention-pour-les-droits-des-ultramarins_a72558.html
sur les conditions de vie des outre mer en France. Pauvre Gunet, je crois vraiment qu'il va falloir te procurer un orgue en tuyaux de bambou. C'est vous qui racontait des conneries pour vous faire plaisir, Je suis prêt à te rencontrer pour discuter de la déportation des enfants réunionnais en France, je te rappelle que le jeune Loïc Louise de St Benoit a été tazérizé à coté d'Orléans, c'est pas le fait d'un hasard, il avait crû que la France, tout le monde il est beau et gentil, il en est mort. Je suis un témoin direct du vécu des réunionnais en France pour avoir vécu plus d'un demi siècle dans l'exil, oserais tu démentir les témoignages de mon vécu dann lanfer la France??

14.Posté par Pravda le 14/06/2014 16:30

Bravo pour la dénonciation de cette escroquerie mémorielle M. Gunet !

15.Posté par controle toute le 14/06/2014 16:58

et combien maorais et malgache politicien y fé rentre la reunion pou improfite dessus. fais tré attention quand band na vas ouvre les yeux sera triste pou la réunion

16.Posté par François FONTAINE le 14/06/2014 18:15

M. GUNET
1. Sur mon post il y a mon nom.
2. Arrêtez votre délire crasse et mensonger sur l'interdiction aux réunionnais d'entrer en France
3. Vous êtes à l'ouest avec votre argument de kwassa-kwassa. Les réunionnais prennent tranquillement l'avion et débarquent avec une CNI Française sans être refoulés ou mis en centre de rétention (comparer des français avec des clandestins mérite la gôele)
4. Est-ce que TOUS les réunionnais veulent aller en France? Je vous rappelle que les métropolitains eux-mêmes ne trouvent pas tous un job en France
5. Un bel objet? Eh bien profitez de la loi du mariage pour tous pour vous unir avec votre orgue.
6. Que va apporter cet objet aux réunionnais? Du boulot? Si la Guadeloupe en a dix, sont-il plus heureux, plus riches, plus français, les bananes sont-elles plus douces? Non mais il y a plus e sourds....

En terme de lâcheté, vous y connaissez un rayon à vous planquer derrière des arguments fallacieux. Vos comparaison tiennent de la mauvaise foi. Faites de la politique: en la matière les spécieux arrivent à vite acheter cet instrument merveilleux. Vous y serez comme un diable en foire de menterie.

Si ce que dit la post 13 est vrai, ils ont été gentils de ne pas demander la camisole.

Vous en savez quoi, du vécu des créoles en métropole? Vous croyez qu'on les a envoyés au paradis? Certains y ont vécu durement, ont goûté le mépris (aux yeux de nombre de métros le domien est un sous-français), d'autres ont tracé leur chemin.

17.Posté par Aliette le 14/06/2014 19:59

Madame BAREIGT doit se sentir concernée vue qu'elle est tellement creuse !!!

18.Posté par Aux posts 11 et 13 le 14/06/2014 21:49

Faut pas zamaler avant d'écrire des posts !

19.Posté par franck le 14/06/2014 23:16

mobilité des jeunes : au minimum du minimum 10 000 départs par an

il faut le dire au Réunionnais ARRIVEZ ?? prét de 14 000 par an VÉRIFIÉ A GILLOT

20.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/06/2014 17:24

8.
bien envoyé !
j'applaudis.

21.Posté par Tanbi le 15/06/2014 18:53

Le casque colonial d'AG lé trop p'ti pour sa tête...

22.Posté par La vox populi.com le 15/06/2014 19:13

@10 "2) Je ne me bats pas pour un objet, vous faites fausse route, là !
Je me bats pour que les Réunionnais puissent avoir accès au plus bel instrument de musique au monde."
............................
Vous êtes plutôt adepte du pipeau......

23.Posté par Au post 22 le 15/06/2014 21:52

Non, je suis adepte des tuyaux d'orgue (prestant,cornet, flûte harmonique, cromorne, nasard, plein-jeu, tierce harmonique etc).
C'est votre post 22 qui est du pipo !
AG

24.Posté par ndldlp le 15/06/2014 22:07

gunet voit donc la tragédie des "enfants de la creuse" puisque perçue de la sorte et revendiquée comme telle par ceux qui l'ont vécu, comme un simple acte d'administration du pouvoir central exercé avec clairvoyance par les personnels concernés, acte lié à une situation juridique prévue par la loi : la notion de pupilles.

chacun jugera en se référant à la période pétainiste de la France.

25.Posté par La vox populi.com le 15/06/2014 22:50

@23 Allez astiquer vos tuyaux de toute sorte au lieu de nous pomper le bignou.
Je répète: SEULs les réunionnais concernés peuvent parler de ce qu'il ont vécu.

A vous substituer aux autres, à leur vécu, bientôt nous aurons droit aux "monologues du vagin" d'Armand GUNET.

26.Posté par Marie-Anne Lagaronnaise le 16/06/2014 00:22

Mr GUENET, ne confondons pas tout, la génération ce n'est pas le cas des enfants de la Creuse. Ces derniers n'étaient pas tous pupille de la Nation, ils avaient leurs parents à qui on a fait croire qu'on allait donner à leurs enfants une possibilité de réussite en leur faisant signer des documents qui leur enlevaient tout droit de parentalité. Non instruits, pour la plupart, ils ont été abusés par ces soi-disant bienfaiteurs. J'ai suivi cette affaire en rencontrant à Paris, grand nombre d'entre eux qui étaient présents, lors de colloques des associations réunionnaises de France, où étaient conviés tous les présidents dont je faisais parti... Dire que ce qui s'est passé est sans intérêt pour les quelques cas de personnes est déplorable. Ces quelques personnes ne peuvent-elles pas avoir le droit de crier leur souffrance, surtout quand on sait que des fratries ont été séparées et qu'à ce jour très peu d'entre elles se sont retrouvées, ils se rappellent juste qu'ils avaient une soeur ou un frère...
Les Réunionnais partis pour la Métropole, n'ont-ils pas le droit de penser leur à leur retour pour un travail, un poste, ici à la Réunion, sous prétexte qu'ils ont un poste ailleurs?
Ca revient à dire comme on fait en Métropole: "La Réunion aux Réunionnais mais locaux"
Quelle tristesse!!!! Partis par nécessité mais retour par désir et nécessité de pouvoir travailler chez soi. En fait ce n'est pas le retour en soi qui cause problème mais les connaissances et expériences qui font qu'on n'accepte pas toujours les mauvaises manières de fonctionner en enfreignant les lois, bien souvent et en ayant du répondant sur l'exigence du poste.
J'en connais un rayon car depuis mon retour en 2009, en étant cadre dans mon domaine, avec les exigences demandées dans cette profession, je suis dérangeante car j'applique trop les règles bien que tolérante, je n'accepte pas l'injustice et la non considération du travail d'autrui sauf quand ça rapporte quelque chose pour la structure qui vous a embauché.
MIMI

27.Posté par La vox populi.com le 16/06/2014 02:02

@ 26 Dire que ce qui s'est passé est sans intérêt pour les quelques cas de personnes est déplorable.
..........
C'est sur ce point que M. GUNET EST BLESSANT, irrespectueux....

28.Posté par Gérard Jeanneau le 16/06/2014 08:12

Réécoutez les vidéos, beau film-montage de Sudel Fuma. Et vous verrez que nous sommes bien enfumés, politiquement parlant. Garder les vaches n'est pas une atrocité. J'en sais quelque chose pour les avoir gardés et jusqu'à ma majorité - 21 ans, à l'époque. Et, en les gardant, j'ai pu réviser mes notes du bac, et la propédeutique en poche, les portes de l'Université m'étaient ouvertes. Une aubaine pour réviser. Aucune récompense financière, pas un sou vaillant en poche : à quoi bon ! on veillait à tous nos besoins ! Jamais je ne me suis senti exploité ! J'étais heureux dans les prés.

Un ancien des enfants de la Creuse se plaint aussi d'avoir été comme en prison dans son lycée ! Mes camarades et moi avons subi le même sort que lui : l'élève interne restait alors dans son établissement scolaire pendant tout un trimestre. Une aubaine pour réviser à l'étude, avec une petite bibliothèque à sa disposition. Résultats : les internes avaient de meilleurs résultats au bac.

Que d'atrocités j'ai connues dans mon enfance sans m'en rendre compte, mais grâce à notre historien péi, je vois mieux ma douloureuse jeunesse, et par-dessus le marché, une jeunesse passée sous l'occupation allemande ! Je n'en dis pas plus, les larmes vont finir par me venir aux yeux. J'étais heureux dans les champs et les prés; et je m'aperçois qu'à bien réfléchir, je n'aurais pas dû l'être. Mais j'ai beau réfléchir, je bénis toujours mes parents, et les bénirai toujours. Pardon, l'ami Sudel de ne pas me sentir enfummé !

A propos, les enfants de la Creuse ont connu le calvaire à cause de quelques paysans nazis, c'est probable, car il y a partout des brebis galeuses; mais on ne nomme personne; j'attends des noms, histoire de ne pas salir tous les paysans. J'attends aussi les noms de bons paysans, car il devait y en avoir. Mes parents, dans cettte histoire, doivent se sentir salis. Du courage, il en faut pour établir la vérité, et rien que la vérité. Il y a du pain sur la planche, Sudel. En tout cas, il a gagné une disciple, dame Bareight, qui va partout, jusqu'à Grenoble, ma nouvelle patrie, répandre la parole enfiévrée de son maître !

29.Posté par A Marie-Anne, post 26 le 16/06/2014 13:13

Vous aussi vous colportez des bobards.
En le faisant, vous insultez les Réunionnais.
D'après vous, il y aurait eu il y a 40 ans des Réunionnais assez crétins pour DONNER leurs enfants à des enquêteurs leur promettant un avenir merveilleux à leur progéniture ?
Comme c'est ignoble !
Et si c'était le cas, ces parents indignes ne méritaient pas de garder leurs enfants qu'ils n'aimaient donc pas.
Madame, même si je ne savais ni lire ni écrire, jamais je ne vous aurais donné l'empreinte de mon pouce pour vous autoriser à me voler mon enfant.
Je vous aurais même giflée avant de vous raccompagner au portail !!!
Si jamais il y a eu qq dysfonctionnements, toujours possibles dans une entreprise humaine, ce n'est certainement pas une bonne raison pour condamner cette initiative.
Vous voudriez, en outre, que ces expatriés reviennent au pays.
Pourquoi ? Ils ne sont pas bien en métropole ? La Réunion est mieux que la métropole ?
Demandez donc plutôt à Ericka Bareigts et aux autres de nos députés qu'ils se battent bec et ongles pour une véritable continuité territoriale.
Car les Réunionnais actuellement en métropole sont dans une situation identique à celle des "déportés de la Creuse".
Il leur est plus facile d'aller au Maroc, en Angleterre ou en Italie en vacances (ce qui est d'ailleurs formidable, soit dit en passant) qu'à La Réunion, eu égard au prix des billets d'avion !
Armand GUNET
www.reagissons-la-reunion.fr

30.Posté par Boa Bill le 16/06/2014 13:19

Je vois que le gunéen révisionniste a encore frappé ! Cet "énarque" pëi auto-proclamé, après nous avoir joué la mélodie lugubre de l'islamophobie - suffit d'aller lire ses diatribes dignes du fhaine sur son site minable -, après avoir "inventé" - sic - le créole à sa sauce en niant la véritable histoire du peuplement de ce DOM, voilà qu'il vient nous dire que le drame des Enfants de La Creuse n'a pas existé !!!
Minable que tout cela ! Très minable !

31.Posté par Boa Bill le 16/06/2014 13:21

...comme le dit le gunéen lui même : "Heureusement que le ridicule ne tue pas !"

32.Posté par Moi-même le 16/06/2014 14:48

Encore heureux que le ridicule ne tue pas car comparer le choix de mobilité de majeurs (via BUMIDOM et CNARM) à celui d'enfants "arrachés" de leur lieu de naissance et de leur espace identitaire relève de la forfaiture intellectuelle. Cela révèle un antagonisme profond et des déchirements intérieurs remontant sûrement à l'enfance. Je vous encourage vivement à consulter le Dr Reversy qui sera à même de vous aider efficacement pour la prise en charge de votre maladie chronique. So help you God.
P.S. : L'ensemble de vos arguments pseudo-scientifiques (prorata fumeux, ...) pourraient être démonté un à un. Mais bon pas trop le temps, un autre jour peut être.

33.Posté par Gérard Jeanneau le 16/06/2014 16:46

Rappel de la loi : un enfant ne peut être arraché des bras de sa mère que lorsqu'elle est inapte à l'éduquer, à cause d'une grave dépression nerveuse, par exemple. Si celle-ci est dans une situation de grande détresse, elle peut signer l'acte d'abandon. On l'y invite, mais on ne la force pas à signer; par la suite, elle peut regretter cette signature ... ou son pouce, mais c'est trop tard. Elle peut inventer ce qu'elle veut auprès de son enfant qu'elle peut retrouver plus tard de façon à se déculpabiliser. L'acte a été bel et bien signé.

Quoi qu'il en soit, l'enfant est pupille de la nation; il n'a plus ni père ni mère légalement. Le drame des enfants de la Creuse vient avant tout de la lâcheté du papa qui, après avoir tiré une graine de ses bourses, s'en va planter ailleurs sans s'occuper de la récolte. Ce fait est très courant à La Réunion si bien que l'UFR n'en parle jamais, comme si c'était la chose la plus naturelle du monde, une coutume locale qu'il faut respecter, du moins ne pas dénigrer ouvertement.

Les enfants de la Creuse ne parlent pas de leur papa et ne veulent rien savoir de lui. Sudel Fuma, qui devrait s'intéresser aux causes d'un fait dit historique, ne s'en émeut pas le moins du monde. C'est triste à en mourir. Le seul papa coupable de tous les maux, c'est papa Debré ! La messe est dite !

34.Posté par Boa Bill le 16/06/2014 17:48

33.Posté par Gérard Jeanneau le 16/06/2014 16:46

Et Gérard Jeanneau de servir la soupe au gunéen ! Encore un effort et tous les deux, ils nous diront que l'ordonnance Debré du 15 octobre 1960 n'a pas existé non plus !
Yabon les oeillères, Bwana !

35.Posté par Gérard Jeanneau le 16/06/2014 19:07

Mon pauvre Bao Bill,

Dans mon commentaire 33, je n'ai fait que réciter la loi. Et s'il y a eu une recruteuse un peu trop zélée pour pousser à l'abandon d'enfants, il faut l'inviter à se présenter devant un bon juge. Pas de misouk. Il faut être clair. Il faut des noms et les divulguer sans la moindre crainte. Restons droits dans nos bottes.

Il est évident que la franchise presque parfaite d'Armand Gunet contraste horriblement avec ceux qui se réfugient ici dans des tournures de phrases vagues, du genre : je vous jure qu'on dit que... et on se complaît à ne rien prouver.

A mon avis, la stèle de Gillot est vraiment l'archétype du misouk créole.

36.Posté par Au sujet de Boa Bill le 16/06/2014 19:51

Cette femmelette n'a pas de .ouilles pour signer ses petits posts minables (il n'a jamais été capable de pondre un seul courrier de lecteur argumenté sur quelque sujet que ce soit) et il ose critiquer insolemment Gérard Jeanneau et Armand Gunet qui sont des types couillus et honnêtes.
Allez cachiette, Boa Bill !!!

37.Posté par Boa Bill le 17/06/2014 08:29

36.Posté par Au sujet de Boa Bill le 16/06/2014 19:51

"Au sujet de Boa Bill", quel beau pseudo que voilà ! Lol ... "IL" n'a encore pas compris ! Ridicule et clown à la fois.... vulgaire en prime !

38.Posté par Boa Bill le 17/06/2014 18:15

A propos du gunéen !

Pas si couillu que cela le gunéen ... puisque adepte des pseudos multiples... pseudos par ailleurs complètement débiles...
Pas si couillu que cela... puisque ne signant que les posts qu'il veut bien... parmi les dizaines de posts qu'il publie....
Moi, je signe tous mes posts d'un seul pseudo "Boa Bill" et d'un compte Twitter qui donne à mes interventions une traçabilité, facilitant les recherches de qui veut savoir ce que je pense, ce qui n'est pas le cas du gunéen "fouteur de merde" - dixit un représentant de l' Etat !

Donc, je réitère mes dires :
- Gunet, adepte des idées morbides du fhaine, est un révisionniste... un clown... et un vulgaire personnage dans ses propos !

Le problème n'est pas de savoir pourquoi je n'écris pas, ou si peu ici, mais pourquoi le gunéen écrit tant... lui qui n'a rien à dire !

39.Posté par Boa Bill le 17/06/2014 19:13

Moralité pour le gunéen... organiste de salon quémandeur d'un orgue... raciste du fhaine... clown et révisionniste de l' Histoire de ce DOM... et en plus VULGAIRE... !
Lorsque vous aurez les COUILLES d'écrire sur ce site avec UN SEUL pseudo...alors il sera peut-être possible que je vous réponde sur tous les sujets que vous abordez... même si j'éprouve du dégoût à converser avec les partisans du fhaine ...

40.Posté par Boa Bill le 17/06/2014 19:14

J'invite, bien sûr, tous les réunionnais à aller consulter le site du fhaine local, à savoir celui du gunéen !

41.Posté par Boa Bill le 17/06/2014 20:55

[www.reagissons-la-reunion.fr

Consultez ce site du bien pensant GUNET et OUI ! Réagissons contre les révisionnistes et tous ceux qui ont adopté pour tâche ignoble de diviser les Réunionnais en particulier et les Français en général en semant la haine !

42.Posté par Boa Bill, alias Bayoune ? le 18/06/2014 14:11

Un seul pseudo ?
Mais vous n'avez pas de .ouilles pour signer de votre nom ?
Pôv gars !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes