MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Haro sur les vendeurs de pétards : Bravo le préfet ! Bravo les grandes surfaces ! Je vous dis merde !!!


- Publié le Mercredi 31 Décembre 2014 à 05:52 | Lu 927 fois

Avant de m'énerver, je vais rectifier une petite erreur. Aux infos TV, un brave homme disait qu'il achetait ses pétards et fusées auprès des vendeurs de rues pour suivre la tradition. Faux !
La tradition, c'étaient les boutiques Chinois ! Ce sont nos amis les Chinois, du temps où ils tenaient encore commerce, qui nous fournissaient en pétards, fusées, feux d'artifices et cadeaux. Puisque les boutiques spécialisées n'existaient pas.
L'actuel préfet, qui ne comprend décidément rien aux Créoles, a décidé que désormais les grandes surfaces seules vendraient les pétards.
Déjà que ces mêmes grandes surfaces ont provoqué la mort de nos petits commerces de proximité. Comme si elles avaient besoin de ça pour nous pomper notre pognon...
A la fin des années 60, le préfet Dieffenbacher avait interdit les pétards sans autre forme de procès. Mais ce délicieux homme, soucieux de ne pas heurter les us et coutumes des différentes composantes de notre population, avait autorisé les Chinois à continuer d'importer les pétards pour célébrer leur Nouvel An selon la tradition.
Nos commerçants chinois, futés, ont importé bien plus que pour leur propre consommation et ont continué à vendre à qui en voulait. Les contrôles ? Il n'y avait pas assez de gendarmes ni de policiers pour ça dans les sixties. D'autant que gendarmes et policiers étaient aussi les clients et souvent les amis de nos amis.
Inutile de dire que l'arrêté préfectoral n'a jamais été prorogé... même quand de facétieux fêtards, mutins en diable, venaient faire péter leurs explosifs... devant la préfecture.
Il se murmure que M. Dieffenbacher en a bien ri, ce qui prouve que la haute administration n'est pas toujours coincée de la prostate. Mais ne l'ébruitons pas.
Les pétards ne seront pas moins dangereux vendus en grandes surfaces. Ces dangers ont toujours existé ; enrichir un peu plus ceux qui le sont déjà ne va pas créer un risque zéro.
Le seul résultat tangible est qu'une poignée de petits travailleurs va se retrouver sans boulot une fois de plus. Exactement comme, voici quelques années, pour d'obscures raisons qui n'étaient que des prétextes, on a interdit aux pêcheurs sous-marins de St Leu et Terre-Rouge de vendre leurs prises sur le bord de la route.
Dans tout ça, ce sont toujours les plus fragiles qui casquent.
Et tout le monde s'en fout !
Ben moi, quitte à susciter des grincements de dents, je continuerai de faire un bras d'honneur à ceux qui nous gouvernent et ceux qui nous appauvrissent. Pour tout dire, je leur dis "merde !" Et je suis poli. Vaya con dios.

Jules Bénard




1.Posté par AMWINMEME le 31/12/2014 09:48

Voila qui est bien dit et en plus bien écrit mon cher Jules.

2.Posté par ZembroKaf le 31/12/2014 10:28

Les pétards ne seront pas moins dangereux vendus en grandes surfaces

Mais ça enrichit "hayot" et consorts !!!
Bien dit M. Bénard !!!

3.Posté par un moun fréquentable le 31/12/2014 12:34

Bravo Jules , c'est vraiment bien dit, comme d'hab! Té! toué n'a un' bonne mémoire: le préfet Dix francs pas cher, pardon Dieffenbacher; nou té appelle à li comme ça! si mi comprend bien té pas un mauvais boug en fin de compte puisque li la rigolé!
Le problème des pétards ce n'est pas le fait d'être vendus dans les rues; c'est sûr qu'un peu de modération serait le bienvenu. C'est comme toute z'affaire y faut pas abuser

J'en profite pour te dire merci pour tes voeux de noël (mon tel té cassé).

4.Posté par KLD le 31/12/2014 13:08

bravo , bonne année à M. Jules !

5.Posté par Lilas le 31/12/2014 13:19

A la décharge du préfet, il n'interdit rien, il se contente d'appliquer une loi qui ne l'avait jamais été à La Réunion il me semble. Jusqu'ici, les préfets regardaient ailleurs...

6.Posté par L'Ardéchoise le 31/12/2014 14:40

Pétard, comme l'on dit dans notre Midi, Jules est en pétard!
Mais sûrement pas assez pour sortir un pétard et tirer sur l'ambulance.
Son billet hélas risque de faire comme un pétard mouillé sur le préfet, qui ce soir, assis sur son (gros?) pétard, une coupe de champagne à la main, n'aura cure des pétards vendus en grandes surfaces ou ailleurs, sauf s'ils font hurler les chiens.
Et qui demain aura l'air malin si quelques mains brûlées le sont à cause des pétards des super-marchés...
Votre bras d'honneur est accompagné du mien, que je fais juste par la pensée, parce que pour une femme, quel que soit son âge, ce n'est pas très élégant. Mais il n'y a parfois que l'intention qui compte, n'est-ce pas ?

Tous mes voeux pour une belle et bonne année 2015, qui je l'espère, sera riche de vos billets !
...

7.Posté par KLD le 31/12/2014 15:05

a 5 : ben qu'ils continuent ...............

8.Posté par Jules Bénard le 31/12/2014 18:26

à tous : merci de m'avoir accompagné tout du long et avoir apprécié.
Merci également à ceux qui n'ont pas aimé mes propos : vous avez bien raison, j'ai souvent du mal à me supporter moi-même.
Bonne année à tous et à demain... en 2015.

9.Posté par Interdiction incomplète le 31/12/2014 19:58

N'en déplaise, moi je dis non aux pétards et l'interdiction (totale) devrait même se généraliser aux grandes surfaces... quelque soit le calibre ! En effet, car il n'y a pas de petits ou de gros pétards, il y a la gène occasionnée, particulièrement chez les personnes qui n'en finissent plus de sursauter à chaque explosion. Et, depuis le mois de novembre, tous les jours, toute la journée et à intervalles n’excédant que très rarement 3 secondes, nous agressent et nous pourrissent l'existence jusqu'à des heures indues.
À Saint-Louis par exemple, il n'est pas rare d'entendre des chapelets de pétards après minuit et ce serait mentir si je vous disais qu'il n'y a que çà... hélas !
Mais que peut-on faire lorsque l'on n'a pas la chance et que l'on a pas les moyens de fuir pour aller habiter une zone résidentielle, où l'on pourrait profiter du calme qui est le caractère principal propre à ce genre de lieu, qui nous mettrait à l'abri, nous protégeant ainsi de malappris ainsi que de leurs sauvageons rejetons.

10.Posté par môvélang le 01/01/2015 00:00

Moi, j'aimerais l'interdiction totale des pubs débiles à la radio comme à la télé, et le clouage de bec de certaines personnes débiles sur la soit-disante première radio, animatrice comme auditeurs ou trices !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes