MENU ZINFOS
Faits-divers

Harcèlement moral de deux cadres de la CCI : Ibrahim Patel relaxé


Alors que son inéligibilité venait d'être confirmée par la cour de cassation, l'ex-président de la CCIR comparaissait en février dernier devant la cour d'appel au sujet de faits de harcèlement moral dont l'accusent deux cadres de l'institution consulaire. Il a été relaxé ce jeudi matin.

Par IS - Publié le Jeudi 28 Avril 2022 à 08:35

Christine Hoarau, ancienne directrice des ports de St-Gilles et Ste-Marie, et Leïla Akhoun estimaient avoir été victimes de harcèlement moral de la part du staff de la CCIR
Christine Hoarau, ancienne directrice des ports de St-Gilles et Ste-Marie, et Leïla Akhoun estimaient avoir été victimes de harcèlement moral de la part du staff de la CCIR
Deux cadres de la Chambre de commerce et d'industrie n'ont rien lâché malgré toutes les difficultés qu'elles ont rencontrées pour faire reconnaitre le harcèlement moral dont elles disent avoir été victimes entre 2012 et 2015.

Après une longue enquête, le procureur de la République de l'époque avait décidé de poursuivre les dirigeants de la CCI : le président Ibrahim Patel, le DG de l'époque Patrick Honorine, le directeur du pôle économique Azize Amode et la DRH, Nicole Boyer.

Mais en première instance, les juges du tribunal correctionnel de Champ-Fleuri les avaient tous relaxés. Suite à un appel du parquet, les quatre prévenus, ainsi que la CCIR en tant que personne morale, étaient de nouveau jugés le 24 février dernier devant la cour d'appel.

Rivalités et convoitises

Interrogées par le président Rousseau, Christine Hoarau et Leïla Akhoun ont évoqué les rivalités et les convoitises au sein du Pôle aménagement du patrimoine consulaire, un service fermé en 11 jours top chrono en décembre 2012, placardisant pendant cinq mois sa directrice.

Christine Hoarau avait alors été rétrogradée au poste de chargée de mission en raison d'un rapport sur le patrimoine consulaire du sud de l'île qu'elle avait rédigé et qui aurait fortement agacé Ibrahim Patel. "Elles préconisaient de détruire la cafétéria et de supprimer des bureaux de direction", avait justifié l'ex-président à la barre de la cour. Lors d'une cérémonie de vœux, il avait fait preuve de sexisme ordinaire en affublant les deux salariées de "mannequins qui paradent"

Des mannequins qui paradent

En 2014, Christine Hoarau, nommée directrice des ports de Saint-Gilles et Sainte-Marie, estime plutôt que ce poste lui avait été confié pour compenser sa rétrogradation. Cependant, son management est sans cesse remis en question par les agents, "un complot" de la CCI pour lui mettre des bâtons dans les roues :"Il y avait des dysfonctionnements que j'avais pointés. Il fallait que ça reste sous le tapis". Jugée responsable de la détérioration du climat social, Christine Hoarau est ensuite révoquée.

Une décision que le tribunal administratif finira par annuler. Christine Hoarau est encore aujourd'hui agent de la CCI, sans salaire.

À la fermeture du pôle patrimoine, Leïla Akhoun est mutée au port de Saint-Gilles à un poste d'assistante, bien en deçà de sa mission précédente. "Nous lui avons fait trois propositions", s'était justifié Azize Amode. "Vous lui avez proposé des postes qui n'existaient pas", avait taclé l'avocat de la plaignante, Me Jérôme Maillot.

"Aucun fait précis, distinct, aucun élément factuel n'a été apporté par la partie accusatrice", avait rapporté en écho l'avocat de l'ex-président Patel.

Lors de l'audience d'appel, Ibrahim Patel avait réfuté toute intention de nuire
Lors de l'audience d'appel, Ibrahim Patel avait réfuté toute intention de nuire
"Le prince" qui fait la pluie et le beau temps

Certains témoignages recueillis au cours de l'enquête avaient décrit Ibrahim Patel comme "le prince", celui qui concentrait tous les pouvoirs et qui manageait ses équipes par la peur, maniant la politique clientéliste à outrance.

Et que penser d'un président d'une institution qui brasse des millions déclarant à la barre de la cour, pour la convaincre de sa bonne foi, qu'il avait une liaison extra-conjugale avec une des plaignantes ? 

Les prévenus ont nié toute intention de nuire.

Plan concerté

"Elles empiétaient sur des périmètres, elles gênaient et elles ont eu le tort de ne pas se laisser faire", avaient plaidé Mes Jérôme Maillot et Julien Baracco au soutien des intérêts des victimes.

Plutôt qu'un complot, l'avocat général avait évoqué "un plan concerté" pour se débarrasser des intéressées. Un "procès d'intention fait à mon client", a regretté le conseil parisien d'Ibrahim Patel, Me Emmanuel Daoud.

50.000 euros d'amende ont été requis contre la CCIR

50.000 euros d'amende avaient été requis à l'encontre de la CCI par le parquet général ainsi que 18 mois de prison avec sursis, 15.000 euros d'amende et une interdiction définitive d'exercer au sein de la CCI pour Ibrahim Patel. 1 an de prison avait été requis en première instance, assorti de 5 années d'inéligibilité.

L'avocat général avait proposé de relaxer Nicole Boyer.

16 mois de prison et 15.000 euros d'amende avaient été requis à l'encontre de Patrick Honorine et quant à Azize Amode, 8 mois avec sursis et 5000 euros ainsi qu'une suspension de son poste pendant 6 mois.

Ce jeudi, la cour a prononcé la relaxe générale. 





1.Posté par Zistis Makro le 28/04/2022 08:41

Comment voulez-vous que les victimes dénoncent les agressions et abus dans le boulot si la justice les envoie chier

2.Posté par BlackDuck le 28/04/2022 09:39

Mi comprend pas pourtant le père Ibrahim c in bon moune !!!

3.Posté par lapadi le 28/04/2022 10:38

na pourtant touzour bèzeman dan lakour patel non ??..

4.Posté par mamzel tatane le 28/04/2022 09:05

logique...

5.Posté par Carton la Cuisse le 28/04/2022 11:15

Il aurait dû mettre une chemise blanche...

6.Posté par Dudu le 28/04/2022 09:20

Comment peut on passer à des peines assez graves donc émises sur des faits à une relaxe générale ?? On ne peut qu’accréditer que la justice est gangrenée et le droit bafoué .

7.Posté par lol le 28/04/2022 13:42

si pas de justice justice soit même?

8.Posté par GIRONDIN le 28/04/2022 15:26

Ibra t'es le meilleur 👍🏿💪

9.Posté par Jag le 28/04/2022 15:29

Dommage pour ces femmes !!!!
La justice française est en perdition pour ces voyous!!!!

10.Posté par QBR974 le 28/04/2022 20:21

Quel scandale!!!!
C’est une honte!!!

11.Posté par jojo le 28/04/2022 22:06

Vous êtes mal barrées mesdames ! .... le plus fort est toujours celui qui a le plus de soutiens ... à moins que vos plaintes ne soient fondées et justifiées de manière inattaquables . sinon, BEZEF .. ! regardez dans un trou ... ! et vive le drapeau français .... bleu, blanc, rouge ! ...

12.Posté par komssameme le 30/04/2022 11:29

ça fonctionne bien le complotisme en bande organisée consulaire. Justice ? Tellement de baizeman dan' la kour patel, pas puni ? Négociation, chantage ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes