MENU ZINFOS
National

Guyane: Nouveau protocole d’accord proposé, une issue au conflit ?


Vers une sortie de crise en Guyane ? Alors que le quotidien des Guyanais est rythmé depuis plus de 3 semaines par des mouvements sociaux, une proposition de protocole d'accord a été remise par le collectif " Pou Lagwiyann Dékolé " au Gouvernement le 17 avril.

Entre le 14 et le 18 avril, un travail a également été effectué sur l'avancement des accords thématiques dans le cadre du plan d'urgence. Un nouveau projet d'accord a ainsi été remis au préfet hier.

Le projet sera présenté au collectif, aux socioprofessionnels et aux élus guyanais. Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, renouvelle ainsi son appel en faveur de la levée des barrages. Le communiqué complet :

- Publié le Mercredi 19 Avril 2017 à 19:49 | Lu 3303 fois

Le Gouvernement prend acte avec satisfaction de la volonté du Collectif " Pou Lagwiyann Dékolé ", des socioprofessionnels et des élus de poursuivre le dialogue en vue d’une sortie de crise en Guyane. Le Collectif a remis au Gouvernement, le 17 avril dernier, une proposition de protocole d’accord, complétée et actualisée par rapport à la version proposée par le Gouvernement le 2 avril.

Le Gouvernement note également l’important travail réalisé avec les socioprofessionnels, entre le 14 et le 18 avril, sur l’avancement des accords thématiques.

Conformément à la méthode adoptée par le Gouvernement depuis le début du mouvement social, cette nouvelle proposition a été étudiée avec la plus grande attention par l’ensemble des ministères concernés.

Ce travail a permis au Gouvernement d’élaborer, sur la base de la proposition du Collectif, le texte d’un nouveau projet d’accord qui a pour ambition de répondre aux attentes légitimes des Guyanaises et des Guyanais. Ce texte a été remis hier au Préfet, chargé de le présenter à l’ensemble des parties prenantes : Collectif, socioprofessionnels et élus.

Dans ce contexte, Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, renouvelle son appel en faveur de la levée des barrages.

Le nouveau projet d’accord, comme le propose le Collectif, prend acte des avancées du Plan d’urgence pour la Guyane, à hauteur de 1,1 Md €. Ce Plan d’urgence prévoit notamment un soutien fort aux constructions scolaires en Guyane pour faire face à la progression de la démographie dans les collèges et les lycées, ainsi qu’un soutien exceptionnel à la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) afin de lui permettre de payer ses fournisseurs et de relancer la commande publique.

Par ailleurs, ce texte prévoit la validation des 15 accords thématiques signés à la suite des ateliers organisés à l’initiative de l’Etat et du Collectif, dans la nuit du 1er au 2 avril 2017.
Le protocole prend aussi acte de la demande de mesures supplémentaires formulées par les élus et le Collectif à hauteur de 2,1 milliards d’euros, et de l’engagement de l’Etat à ce qu’elles fassent l'objet d'un examen prioritaire dans le cadre de la procédure d'élaboration du Plan de Convergence pour la Guyane, prévue par la loi " Egalité réelle Outre-mer ".
Le nouveau protocole d’accord réaffirme également la disponibilité de l’Etat à examiner, dans le cadre des dispositions prévues par la Constitution, les demandes d’évolution institutionnelle ou statutaire qui émaneraient du congrès des élus de Guyane.

La ministre des Outre-mer rappelle toute la considération portée par le Gouvernement aux revendications exprimées par la population guyanaise. Elle fait appel à l’esprit de responsabilité qui a guidé les organisateurs du mouvement, depuis le début, pour qu’ils saisissent sa proposition d’accord.

Enfin, le Gouvernement prend également acte du communiqué du pôle économique du Collectif, paru hier, partageant sa volonté d'intensifier le travail en vue d'une sortie rapide de la crise. Il est désormais primordial que la vie économique guyanaise reprenne son cours normal le plus rapidement possible, comme le demandent les socioprofessionnels dans leur appel. Les Guyanaises et les Guyanais doivent aussi pouvoir reprendre leurs activités et circuler librement, assurés de la pleine mobilisation du Gouvernement en faveur de leur avenir, dans un esprit de dialogue et de responsabilité.




1.Posté par Titi or not Titi le 20/04/2017 06:31 (depuis mobile)

"...les demandes d’évolution institutionnelle ou statutaire qui émaneraient du congrès des élus de Guyane. "

Pour Les Zébus, Pas Pour Le Peuple ! 😜😄😄

ANouLa©®

2.Posté par RIPOSTE974 le 20/04/2017 08:05

«Brouillon, incompétent, inexpérimenté, décevant, amateur, démonétisé... »

Ce sont quelques-uns des adjectifs négatifs qui fleurissent dans les commentaires d’une majorité de Français pour qualifier le gouvernement socialiste sur un départ définitif

3.Posté par Carlo le calamar le 20/04/2017 11:35

@RIPOSTE

Et quels sont les commentaires à l'égard des DOMIENS en métropole ? Qu'est-ce qu'on peut lire du côté du Figaro ou d'autres blogs concernant les DOMIENS depuis la crise en Guyane ?
Ça ne change pas, les années passent et on nous considère comme inutile à la République, qu'on ne rapportent rien, qu'on est des pompes à fric, certains prétendent même en avoir marre de nous alors qu'ils ne sont jamais venu dans un DOM.

4.Posté par Elliot le 20/04/2017 10:15

C'est bien dans 15 jours ils ne sont plus là ils peuvent promettre n'importe quoi les prochains feront comme ils voudront

5.Posté par electrice attentive le 20/04/2017 13:47

Notre incompétente ministre des Outremers peut faire toutes les promesses qu'elle veut, pour elle la messe est dite... dans peu de temps elle prendra ses clics et une belle claque à Sind'ni comme dépitée !!!

6.Posté par Samwinsa le 20/04/2017 17:17 (depuis mobile)

Quel point commun entre Éricka et Manuel?
Aucun. Les 2 i valsent.

7.Posté par GIRONDIN le 20/04/2017 23:05

Bien géré mal géré ??!!!!!!!?????

Pour rappel pour ceux qui se rappellent de la fuite de jego et le coup de gueule de Mr Domota devant la préfecture, alors que le dir cab du préfet le parlait à travers la baro :

https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-20-avril-2017

« 44 jours contre la vie chère » : les Antilles en grèves

8.Posté par Mori frit le 21/04/2017 02:02 (depuis mobile)

Mme bareigts est dans la bonne négociation, ti hache i coupe gros bois!! Bravo, c''est du bon travail! C''est pas ti morel que n''aurait réussi à faire autant de bon travail en si peu de temps! D''ailleurs ici après 2 ans de conseiller départemental zéro

9.Posté par Mori frit le 21/04/2017 02:07 (depuis mobile)

Mme Bareigts, vous travaillez dur alors que vous savez que votre mandat s''achève, vous êtes un exemple pour la classe politique de tout bord car c''est cet engagement politique que vous avez qui permettra de sortir de cette crise sociale 👏

10.Posté par Mori frit le 21/04/2017 14:10 (depuis mobile)

Fillon i rappelle même pu le nom du maire de st Paul, ça montre bien son attachement à nous! Rappelle à zot en 2009 sous Sarko-fillon comment jego ministre outre-mer la gagne coup de bois en Guyane et on a dû l''évacuer par hélico!droite n''a rien fait

11.Posté par Mori frit le 21/04/2017 14:14 (depuis mobile)

C'est ça la différence entre la droite et la gauche! La droite promet des choses irresponsables et la gauche étudie, réfléchie avec la Guyane pour évaluer le plus juste possible les solutions sinon depuis longtemps on aurait accepté les 3 milliards!

12.Posté par Mori frit le 21/04/2017 14:17 (depuis mobile)

Bravo Mme Bareigts pour toute la réflexion menée et pour ne pas avoir été tentée par la facilité qui aurait été d'accépter de donner les 3 milliards et d'accélérer les procédures de manière irresponsable. Vous avez su garder la tête froide et dignité

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes