MENU ZINFOS
National

Guyane: Les barrages divisent la population


La Guyane est toujours paralysée par des barrages filtrants, situés en sorties de villes et à des points stratégiques, tels le centre spatial ou le conseil régional.

Par - Publié le Mardi 11 Avril 2017 à 11:02 | Lu 2547 fois

Barrage devant le Centre Spatial de Guyane
Barrage devant le Centre Spatial de Guyane
Cela fait maintenant deux semaines que les établissements scolaires des premier et second degré sont fermés, les professeurs ne pouvant se rendre près de leurs élèves et la restauration scolaire n'étant pas assurée.

L'accès au grand centre commercial de Cayenne est interdit, l'approvisionnement de la population devient très compliqué. Une pénurie s'installe, les pharmacies manquent de médicaments, le fret étant bloqué. Les produits importés viennent à manquer dans les commerces, qui sont fermés la plupart du temps.

Les conditions pour passer les barrages en voiture sont drastiques: il faut justifier d'un voyage en avion, d'une formation ou d'un concours, être personnel médical ou encore relever d'une urgence médicale. Seuls les piétons, deux-roues et vélos ont le droit de circuler, mesure obtenue par la grogne qui monte au sein des Guyanais.

Aujourd'hui, un contre-mouvement, le collectif "Pou Lagwiyann circulé" manifeste contre le blocage économique du département. Le président de la CGT locale demande un changement de forme de la mobilisation pour prendre "les décisions les plus sages". En effet, les entrepreneurs tirent la sonnette d'alarme.

Dimanche, Éricka Bareigts, ministre des Outre-Mer, a appelé à la reprise de l'activité et à la levée des blocages "J'invite chacune et chacun à refuser que ce mouvement ne se transforme en une escalade de violence et à saisir la main tendue par le gouvernement pour poursuivre le travail autour de l'élaboration du plan de convergence et à examiner les nouvelles propositions du collectif dans ce cadre prévu par la loi."

La ministre a rappelé le plan d'urgence d'un milliard d'euros mis en place par le gouvernement. "75% des questions soulevées ont obtenu une réponse favorable", a affirmé la ministre avant d'évoquer les mesures supplémentaires demandées par le collectif.
"Ces propositions sont ambitieuses (…) et méritent un examen approfondi (…). Pour autant, le gouvernement n'a pas, contrairement à ce que certains voudraient faire croire, fermé la porte à la discussion au sujet de ces propositions du collectif. (…) Les propositions complémentaires du collectif (...) seront retenues dans le plan de convergence pour la Guyane et deviendront des engagements réciproques qui s'inscriront dans une procédure à valeur législative," a déclaré la ministre des Outre-Mer qui confirme qu'un comité de suivi sera mis en place.

Une sculpture, symbole du mouvement, a été érigée devant le CSG.
Une sculpture, symbole du mouvement, a été érigée devant le CSG.


Bérénice Alaterre
Passionnée de littérature et de cinéma d'auteur, intolérante à l'injustice, dévoreuse de journaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Amiral la Po le 11/04/2017 11:13

Il n'y a pas que le barrage qui divise la population....
Le département lui-même....
Rèzemen MélenCon arrive é li va trouv in solission....

2.Posté par KUNTA KINTé le 11/04/2017 11:13

Éricka Bareigts, ... "J'invite chacune et chacun ...

Belle affaire , personne ne t'écoute plus , garde ton milliard d'euros

3.Posté par Marx le 11/04/2017 13:08

Population divisé entre ceux qui croient encore au pere Noel et les otages ...
Triste pour la Guyane, esperons qu'ils ne perdont pas Ariane avec ses conflits, le lanceur va finir par regarder ailleur.
Ce qui est etonnant c'est qu'ils n'interpellent pas les candidats a la présidentiel? Ou la presse ne relaye pas?

4.Posté par Pamphlétaire le 11/04/2017 13:54

Éricka Bareigts, ministre des Outre-Mer est-elle le Zorro ou le zéro de la situation?

5.Posté par Aux jaloux le 11/04/2017 19:59 (depuis mobile)

au lieu de moukater à ou allez fait sek Mme bareigts la fait après nous va cozé nous créole nous lé pas reconnaissant pour sek y fait pour nous seulement sais la seul la demande des excuses à la GUYANE faut avoir son crant un bon antendeur salut

6.Posté par SEVERIN le 11/04/2017 21:09

Eh eh eh pourquoi nos élus Péi se battent pas pour qu'a la Réunion nous avons nous aussi de la part de l'Europe,une deuxième station de tir de Ariane 5 ou 6 sur Pierrefond au lieu d'un deuxième Aéroport non rentable.Voilà une idée qu'elle est bonne,allez ( le dépité) Européen Younous Omarjee au boulot.In yab des Yvelines

7.Posté par VIEUX CREOLE le 14/04/2017 13:00

LES BARRAGES , LES VIOLENCES A REPETITIONS , LORS DES GRÉVES LANCÉES PAR LA C.G.T. ET F.O CONTRE LA LOI DU TRAVAIL L'AN DERNIER , L'ULTIMATUM E ET LE DICTAT DE CES DEUX SYNDICATS , ONT FINI PAR INDISPOSER LES FRANÇAIS QUI APPROUVAIENT CES DEUX FORMATIONS AU DÉBUT DU MOUVEMENT !!! _ RÉSULTATS : LA CFDT, FAVORABLE AU DIALOGUE , PASSE DEVANT LA C.G.T ET F.O LORS DES RÉCENTES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES !!!!

_ LES MÊMES RÉACTIONS COMMENCENT A SE MANIFESTER DE PLUS , AU SEIN DE LA POPULATION GUYANAISE :...ELLE EN MARRE DE L'ASPHYXIE DE LEUR RÉGION ET SEMBLE DIRE DIRE AUX " 500 FRÈRES"( QU' ELLE APPROUVAIT AU DÉBUT ) :

"LE DIALOGUE OUI , LA CHIENLIT NON !!!!

8.Posté par VIEUX CREOLE le 14/04/2017 13:25

_A SEVERIN (POST 6 ).

LE CENTRE SPATIAL DE KOUROU A ÉTÉ CHOISI PARCE QU' IL PRÉSENTE DEUX AVANTAGES EXCEPTIONNELS QUE N' ONT PAS LES CENTRES DE TIRS AMÉRICAIN ET RUSSE :
- 1 )Une situation trés proche de l’Équateur (économie importante en carburant ,intensité de pesanteur trés fable ...).
- 2) Région à l'abri des cataclysmes naturels ( cyclones , tremblements de terre ...) .

_C' EST UN CHOIX STRATÉGIQUE MÛREMENT RÉFLÉCHI !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes