MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Outremer

Guadeloupe: Un magistrat de la cour des comptes condamné pour le viol de ses deux belles-filles mineures


Le juge financier, haut fonctionnaire de l'Etat, a été condamné par la cour d'assises de Basse-Terre à 8 ans de réclusion criminelle pour avoir violé ses deux belles-filles pendant sept années, de 2010 à 2017. Un soulagement pour la famille qui va tenter de se reconstruire.

Par Nicolas Payet - Publié le Samedi 23 Octobre 2021 à 15:11

La cour d'assises et d'appel de la Guadeloupe à Basse-Terre
La cour d'assises et d'appel de la Guadeloupe à Basse-Terre
Jeudi 21 octobre dernier, dans un silence assourdissant, la cour d'Assises de la Guadeloupe, à Basse-Terre, a condamné Jean-Pierre L., ancien haut fonctionnaire, à 8 ans de réclusion criminelle, 5 ans de suivi médico-psychologique et à son inscription au fichier national des délinquants sexuels. Il encourait 20 ans de prison.

L'ancien magistrat de la cour des comptes a été reconnu coupable de viols aggravés, sur des mineures de moins de 15 ans, par une personne ayant autorité sur les victimes. Ses deux belles-filles ont été abusées sexuellement de 2010 à 2017. Les deux jeunes victimes ont refusé le huis clos, conscientes que "la honte ne doit pas être dans leur camp", mais bien dans celui de leur agresseur. Elles se sont dévoilées au grand jour et ont témoigné, soutenues par leur mère qui n'a pas caché son immense soulagement à l'issue du verdict.
L'avocate générale avait requis entre 10 et 12 ans de réclusion.

Dès 2010, l’homme se serait glissé dans la chambre des fillettes de 10 et 12 ans pour se livrer à des attouchements, des abus sexuels et des viols alors que sa compagne, endormie, ne se rendait compte de rien.

C’est l’aînée, alors âgée de 17 ans, qui a fini par confier son calvaire à ses camarades de lycée. Ceux-ci ont eu le réflexe de l'emmener dans une structure psychologique spécialisée du chef-lieu, où elle a pu raconter son histoire à un professionnel. Des accusations corroborées par des analyses gynécologiques et révélées par le signalement d’un médecin.

Interpellé dans la foulée, le retraité a reconnu les faits tout en les minimisant, comme souvent dans ce genre d'affaire. Il a indiqué imaginer que sans réaction de la part des petites victimes, "il avait déduit qu'elles étaient consentantes". Au cours de son procès, il a nié les viols, accusant les policiers de l'avoir forcé à avouer en le piégeant lors de sa garde à vue.







 




1.Posté par Kafrouge le 23/10/2021 15:47

Quel salaud ! Ce pourri a eu seulement 8 ans alors qu'il encourait 20 ans ! Cherchez l'erreur...car ce milieu, celui du judiciaire, n'est pas aussi " clean
" que l'on pourrait penser...
Idem à la Réunion où l'on est expert en poussière, voire grosses saletés sous le tapis !!!!

2.Posté par Ben oui le 23/10/2021 16:19

8 ans c’est rien… pourquoi une telle clémence?

3.Posté par Mwin la pa di le 23/10/2021 20:00

c'est incompréhensible : son nom n'est pas indiqué ! Pourquoi un tel anonymat ???

4.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 23/10/2021 21:56

C'est vraiment pas cher payé pour 7 années de sévices, ayant autorité...
C'est dégueulasse. Les juges sont tous pareils, comme les médecins, ils se protègent entre eux, y compris pour les pires salops.

5.Posté par Ste suzanne le 24/10/2021 05:46

Celui qui avait dit
Qu' il faut tout pour faire un monde un voilà
Avec tous ses pourris qui soit disant représenté la loi ou encore êtres le serviteur de dieux
Même parmi qui se dit fidèle on le retrouvent i fidèle à eux même salissant homme femme enfant
Plus on va avancer plus on sera parmi ses pourris sans honte tous les jours er ose nous donner des leçons de vie

6.Posté par Montfort le 24/10/2021 16:10

Avec les remises de peine de 3 mois par ans il sortira en conditionnelle dans 2 ans . Pas cher payé pour le traumatisme infligé à ces enfants. (…)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes