Société

Grosse affluence à l'accueil de la continuité territoriale

Vendredi 11 Mai 2018 - 10:59

C’est l’affluence des grands jours dans les points d’accueil de la continuité territoriale de l’île. A l’antenne nord, située à la pyramide inversée, l’affluence importante ce vendredi s’explique par les deux jours fériés mais aussi les "promotions des compagnies aériennes" qui ont incité les voyageurs à faire la demande d’une aide à la continuité territoriale.

Ouvert depuis 8H ce matin comme chaque jour, le service accueille en théorie le public jusqu’à 15H mais la fermeture des portes est très souvent repoussée à 16 ou 17H pour répondre à l’affluence plus importante que d’ordinaire.

Dès avril 2018, déjà la moitié de dossiers traités sur toute l'année 2017

"Tous les jours sur l’île on a 700 demandes de bons de continuité territoriale. Et cette semaine en particulier avec les deux jours fériés, il y a une accumulation de 40% de l’activité qui se répercute sur ce vendredi. On va essayer de tout faire jusqu’à 15H cet après-midi", explique Sandooyea Aftab, directeur du service continuité territoriale. "Il y a déjà 5 personnes qui font les instructions ici, plus 4 pour l’accueil et sur la validation, il y a 9 personnes qui valident et actualisent les dossiers". Mais "il y a de l'attente", reconnaît-il.
  
Sur la période de janvier à mars 2018, la collectivité régionale a ainsi relevé une augmentation de la demande à hauteur de +28.600 mesures en comparaison à l’année 2017. Cette année-là, déjà, l’augmentation globale de l’activité était de 22,57% par rapport à la campagne 2016. Le nombre de mesures s’élève à 71.538 sur le premier trimestre 2018, soit près de 51% de l’activité réalisée en 2017. 

En avril 2018, 7.543 bons de continuité ont été émis, 6.550 demandes de remboursement ont été enregistrées par le Conseil régional, soit un total de 14.093 dossiers traités. Ce chiffre représente déjà la moitié du total de l’année 2017 où 30.000 dossiers avaient été traités.

Charline Bakowski
Lu 10463 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

66.Posté par JORI le 12/05/2018 20:47 (depuis mobile)

Je renouvelle ma question: la région a t elle dans ses compétences, celle en plus de posséder une compagnie aérienne, d''agence de voyage ?. Je ne crois pas que mes impôts doivent servir à cela. Je pense que le privé y arrive déjà très bien.

65.Posté par une réunionnaise 97410 le 12/05/2018 19:27

Post 24 jean, j'ai entendu dire, les bruits de couloir qu'il n'y a pas que les pauvres, les démunis qui voyagent de cette façon, il y a des gens qui arrivent à voyager de cette façon sans problème, je ne sais pas comment ils font, mais ils voyagent de cette façon run/métropole surtout.
Car cette aide je suppose a vu le jour au début pour les plus démunis, mais avec un tour de passe passe sur notre ile, beaucoup ont droit.Il me semble sous Vergès, cette aide existait déjà.
Il y a des gens qui travaillent dur ici en métropole, des femmes qui travaillent la nuit, qui nettoient les bureaux quand tout le monde est parti, et qui ont droit à cette aide, je trouve que c'est très bien pour elles de retrouver leur ile de temps en temps avec leurs enfants, surtout celles qui sont dans le coin de Paris, le métro et tout, post 24 ce ne sont pas des paresseux comme vous dites.Un exemple que je vous donne.
Il faut aussi arréter de tirer sur tout ceux qui ont une petite aide par ci par là, comme ces 300/400euros pour voyager.
Là on entend parler dans les posts, de « bandes d'assistés, bandes de paresseux, …….c'est trop, et inexact, ce n'est pas la réalité.

64.Posté par Pro no stick le 12/05/2018 18:53

41.

étant donné que tu m'interpelles..je réponds :

DR, après avoir mis à bas les finances communales tamponnaises, continue à dilapider l'argent public. Il faut donc mettre en balance à son crédit : les emplois créés pour la gestion du dispositif + le soutien abusif au secteur aérien et donc le maintien de l'emploi .

Au débit de son compte, il faut mettre en avant le nombre d'emplois en équivalent SMIC du dispositif. 175 millions équivalent à plus ou moins 10 000 emplois.

10 000 emplois sont donc évités par ce dispositif et combien sont créés au sein du département "CT" de la Région (département de la Région...ça ferait hurler l'ami Jean-Paul ça !!)


Bon, ensuite je le redis, je ne suis pas comptable..

Et pour finir, la Réunion a les élus qu'elle mérite...à la hauteur du peu de perspectives de la population qui vote pour eux autrement dit.

63.Posté par klod le 12/05/2018 14:45

a post 62 : certes , intéressant rappel "historique" ................................. mais venant de vergés ou de robert : meme démagogie : culture de la civilisation des loisirs


voyager avec l'argent du contribuable pour des motifs futils ................. NON ! pendant que certains attendent des participations de la solidarité nationale ou territoriale pour des motifs essentiels .................

je ne partage pas "cette société" , venant de feu vergés ou de robert .................... ils n'ont jamais eu "la science infuse" , ni l'un , ni l'autre .

pov run 974 à " la démagogie continuellement territoriale "/

62.Posté par George A le 12/05/2018 12:44

À 51.Posté par PIGEON
bravo, rappel qui fait mal au pyramideur expérimentateur

Oui Le nouveau monde est fantastique !


4 septembre 2007
Suspension forcée du dispositif d’aide sociale à la mobilité
L’État doit payer sa dette à la Région pour que la loi s’applique
Manuel Marchal

La Région a annoncé hier la suspension de l’aide sociale à la mobilité, un dispositif qui a permis à 53.000 Réunionnais, dont 40.000 depuis décembre, de voyager. C’est la conséquence du non-paiement par l’État de la dotation de continuité territoriale qu’il s’était pourtant engagé à abonder pour que la loi s’applique. D’où l’appel à la mobilisation et à la solidarité de tous les Réunionnais lancé hier par Paul Vergès contre « une grande injustice sociale » à laquelle le gouvernement devra répondre.

« C’est le plus gros problème social que l’on ait vu depuis des décennies ». Paul Vergès a annoncé hier la suspension du versement de l’aide sociale à la mobilité. C’est le résultat d’un engagement qui n’est pas tenu par l’État. Selon la loi, l’État doit verser plus de 8 millions d’euros par an à la Région qui gère le dispositif qui, sur critère social, permet aux Réunionnais de bénéficier d’une importante réduction annuelle pour un billet d’avion aller-retour. Mais jusqu’à aujourd’hui, l’État n’a pas payé sa dette. « En 2005, 1,4 million d’euros ont été délégués sur 8,4 millions d’euros ; en 2006, 5,5 millions sur 8,6 millions d’euros ; et 0 euro sur 8,2 millions d’euros », énumère le président de la Région qui constate que « au moment où le système fonctionne, on ne délègue plus ».
Depuis le début de l’année, 40.000 personnes ont pu voyager grâce au dispositif, et depuis le début de l’année, l’État n’a rien versé à la Région, et au total, il doit plus de 18 millions d’euros.

« Le dernier recours »

Cela remet en cause une mesure qui a permis à 53.000 Réunionnais de voyager, sur la base de critères sociaux. Depuis février dernier, la Région a multiplié les courriers et les initiatives pour alerter l’État sur la situation. Dernière démarche en date : le dépôt d’un recours gracieux auprès du préfet. Jusqu’à présent, l’État n’a donné aucune suite aux demandes.
De plus, comme le rappelle Pierre Vergès, le financement de la dotation de continuité territoriale est assuré en partie par les Réunionnais par le biais d’une taxe sur les billets d’avion. Si l’État n’honore pas ses engagements inscrits dans la loi, le maintien du dispositif équivaut à le faire financer par l’ensemble des Réunionnais, c’est-à-dire même par ceux qui ne voyagent pas.
La Région a donc décidé de suspendre le dispositif à compter d’aujourd’hui.
Du fait de la dette de l’État, la situation financière de la Région est tendue. La collectivité ne peut pas continuer à financer cette mesure sur ses fonds propres, tant que l’État ne s’engage pas au moins à payer ce qu’il doit pour 2007, soit 8,2 millions d’euros.
Toutes les demandes des Réunionnais déjà déposées à ce jour seront instruites, mais l’aide est suspendue pour les nouveaux dossiers. « Pas de gestion discriminatoire en fonction des critères », souligne Pierre Vergès. Quant à Wilfrid Bertile, il indique que « c’est le dernier recours, en désespoir de cause. La collectivité est dans la même situation que des salariés qui décident de faire grève ».

Faire appliquer la loi

Paul Vergès note que si jusqu’à présent, 53.000 personnes ont pu voyager, 60.000 ont droit aussi à l’aide sociale à la mobilité. « C’est une grande injustice sociale », poursuit Paul Vergès, « on ne peut pas faire miroiter un tel espoir à des dizaines de milliers de personnes et ensuite dire qu’il faut arrêter ». Car, note Paul Vergès, si le gouvernement veut limiter le nombre de bénéficiaires de cette mesure, « qu’il prenne ses responsabilités et trie parmi les pauvres ceux qui ont droit ».
« Tous les Réunionnais sont concernés », affirme avec force Paul Vergès, « nous demandons à ceux qui ont bénéficié de cette mesure et à ceux qui y ont droit de s’associer à la protestation que nous adressons au gouvernement dans son ensemble ». « 53.000 Réunionnais ont déjà bénéficié de ce dispositif social, nous demandons à tous les Réunionnais d’aider ceux qui ont droit à l’aide sociale à la mobilité à faire appliquer la loi ». Pour Paul Vergès, c’est une question de solidarité entre Réunionnais.
Au terme de cet appel, le président de la Région souhaite que lorsque Christian Estrosi, Secrétaire d’État à l’Outre-mer, sera en visite à La Réunion le mois prochain, il apportera une réponse positive du gouvernement.
Question de respect de la dignité et de l’égalité des Réunionnais.

Manuel Marchal

9 interventions écrites sans réponse de l’État

Depuis le début de l’année, la Région a alerté l’État par écrit 9 fois :
18 février : courrier au Préfet de La Réunion ;
9 mars : courrier au Préfet de La Réunion ;
22 mars : courrier à François Baroin, Ministre de l’Outre-mer ;
16 avril : courrier à Hervé Mariton, Ministre de l’Outre-mer ;
21 mai : courrier à Hervé Mariton, Ministre de l’Outre-mer ;
22 juin : courrier à Christian Estrosi, Secrétaire d’État à l’Outre-mer ;
1er août : courrier au Préfet de La Réunion ;
30 août, remise du dossier à Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Outre-mer ;
3 septembre : recours gracieux adressé au Préfet de La Réunion.
Pour le moment, l’État n’a donné aucune réponse.

La dette de l’État

Sur plus de 33 millions d’euros fixés par arrêté ministériel, le montant perçu par la Région n’est que de 15,4 millions d’euros. La Région a engagé 24,5 millions d’euros, et déjà versé 20,1 millions d’euros. Il reste donc 18,3 millions d’euros à percevoir au crédit de la Région.
Il est à noter qu’en 2007, l’État n’a pas encore versé le moindre centime. Et nous sommes déjà en septembre.

Un révélateur de la pauvreté à La Réunion

Mise en place sur des critères sociaux, la mesure a bénéficié à La Réunion à 52.250 personnes. Parmi elles, 80,69% ne sont pas imposables, soit 42.564 Réunionnais qui ont pu voyager grâce à ce dispositif d’aide sociale à la mobilité.
Par ailleurs, les critères définis par la Région ont donné les moyens de prendre l’avion à 2.421 personnes handicapées, 2.012 personnes au motif de l’accident grave ou de la maladie d’un parent, 1.860 au titre de la mobilité éducative et sportive, 1.275 pour le décès d’un parent en Métropole, 1.261 pour accompagner une personne handicapée, 672 pour se présenter à un concours ou un examen professionnel, 256 pour aller occuper un emploi, 240 pour une hospitalisation en Métropole et 189 pour accompagner un enfant malade.
Le dispositif a de plus en plus de succès. Depuis le début de l’année, 40.066 dossiers ont été déposés.

Tous les Réunionnais concernés

L’aide sociale à la mobilité a permis à 52.750 personnes de voyager, elles se répartissent dans les 4 micro-régions :
6.988 dans l’Est ;
11.729 dans l’Ouest ;
19.783 dans le Sud ;
12.391 dans le Nord.
Autant dire qu’il n’est pas une région de La Réunion qui n’a pas bénéficié de cette avancée.

L’aide sociale à la mobilité adoptée pour 10 ans par la Commission européenne

Paul Vergès a rappelé les grandes étapes qui ont abouti à la mise en place de l’aide sociale à la mobilité.
Appliquée depuis longtemps à la Corse sans restriction, la continuité territoriale a fait l’objet d’engagements de la part de deux candidats à la Présidentielle de 2002 : Lionel Jospin et Jacques Chirac. Une fois réélu, ce dernier a lancé l’élaboration d’une Loi-programme pour l’Outre-mer au sein de laquelle a été décidée l’attribution d’une dotation dite de continuité territoriale à chaque Région d’Outre-mer.
La Région Réunion a ensuite élaboré des critères afin de définir quels peuvent être les bénéficiaires de cette dotation. Après des premiers critères trop restrictifs, la Région a ensuite modifié ces derniers en mettant en avant le caractère social de l’aide. En effet, « il fallait améliorer ces critères pour décider les plus pauvres à voyager », précise le président de la Région, « les résultats ont démontré que la situation sociale à La Réunion est telle qu’il a fallu abaisser les critères pour faire appliquer la loi ».
Ces critères ont été adoptés par le gouvernement, puis par la Commission européenne. L’Union européenne a approuvé ce dispositif d’aide sociale à la mobilité pour une durée de 10 ans. La Région Martinique a choisi d’utiliser les mêmes critères que La Réunion pour mettre en œuvre également un dispositif d’aide sociale à la mobilité.

Un succès croissant

Depuis la mise en place des nouveaux critères en décembre 2006, 40.066 personnes ont pu voyager. La Région estime à 21 millions d’euros la somme nécessaire pour satisfaire toutes les demandes des personnes ayant droit à ce dispositif du fait de la faiblesse de leurs revenus. Cela représente plus de 2,5 fois la dotation annuelle arrêtée par le gouvernement.
À titre de comparaison, cela serait 10 fois moins que la dotation dont bénéficient les Corses. Ces derniers ont droit à la continuité territoriale, sans restriction. « Combien de temps pourra-t-on soutenir ce raisonnement », explique Paul Vergès, qui précise que mis à part les Corses, Madère et les Canaries bénéficient également d’une continuité territoriale, sans restriction. Or, tout comme La Réunion, Madère et les Canaries sont deux Régions ultrapériphériques de l’Union Européenne.
Témoignage

61.Posté par JORI le 12/05/2018 11:07 (depuis mobile)

57.@ JORI.Comme il n''y a pas moyen de vérifier vos dires alors je vous incite à fermer votre grande gu.... également. Et pour que vos impôts puissent payer ma retraite, encore faut-il que j''y sois. Mais les miens paient peut être votre sur rem !!

60.Posté par menfin le 12/05/2018 10:20

Bande de rageur, vous pouvez travailler et y avoir droit. Je vois pas en quoi cela vous derange. Perso je dépasse le plafond, ma femme non. Elle bosse, et profite de 300 euros sur un billet à 800. Si ca vous défrise, c pareil.

59.Posté par Emploi fictif ? le 12/05/2018 09:46 (depuis mobile)

Ex indépendantiste : emploi fictif ?

58.Posté par @ 51 le 12/05/2018 09:11

Merci de nous rappeler ces mesures qu'avait mis en place l'ancien Président de Région et qui juste après l'a annulé, en 2007 lorsque Sarko lui avait demandé les rapports ! Ah oui c'est vrai, Verges avait détourné ces fameux fonds destinés à aider les plus démunis, il a refusé de fournir les documents qui auraitent dû permettre à la population de bénéficier de cette aide à l'époque payée par l'Etat !

Nous pouvons pouvons remercier Didier Robert en 2010 pour avoir remis en place le dispositif, moitié Etat, moitié Région !

Mais celui que nous pouvons encore plus remercier c'est le gouvernement socialiste Hollande/Macrn d'avoir décidé de retirer la participation de l'état à ce dispositif !!!

Pensant toujours aux plus démunis nous pouvons remercier sincèrement notre Président de Région de permettre aux réunionnais de voyager, n'en déplaise à ces fameux fumeux détracteurs !!!

57.Posté par @JORI le 12/05/2018 08:47 (depuis mobile)

Si vous saviez combien je paie d''impôts vous fermeriez votre grande Gu... mes impôts servent à payer votre retraite pour que vous puissiez écrire vos âneries sur le net !
Je paie énormément d''impôts. .. Mais cela ne m''empêche pas aider les autres.

56.Posté par Moutardier le 12/05/2018 08:30 (depuis mobile)

Je pense que ceux qui sont contre cette aide a la continuite ,ils doivent eux memes en beneficier mais c''est pour le plaisir de critiquer .ce sont des malokis racistes .ils sont bien contents d''etre sur l''ile des assistès ,ils peuvent la quittée mai

55.Posté par lecreol33 le 11/05/2018 23:49

magouille et mi connaît de quoi mi parle

54.Posté par Debile le 11/05/2018 22:17 (depuis mobile)

Faut etre debile pour utiliser ce systeme
Pour une aide de 300 euro vous allez depenser au moins 800 euro par personne pour un mois de vacances
Que vous n auriez pas dépensé sans cette aide inutile et stupide qui enrichit les compagnies aeriennes

53.Posté par JORI le 11/05/2018 21:58 (depuis mobile)

La région s'est transformée en agence de voyage sur le dos des contribuables.

52.Posté par déçu le 11/05/2018 21:04

pourquoi ne pas prendre cet argent pour employer des jeunes qui ont appris a l'école et qui sont aux chomages, n'est ce pas didier robert?

51.Posté par PIGEON voyageur MAIS À SES FRAIS et quand i gagne pas i vive pas au dessus de ses moyens le 11/05/2018 20:41

Dispositif d’aide à la continuité territoriale

"À compter du 3 avril 2006, la Région met en place un nouveau dispositif d’aide à la continuité territoriale pour les personnes résidant à La Réunion et devant se rendre en métropole".

1. Vous n’êtes pas imposable. Si vous avez entre 18 et 25 ans ou 60 ans et plus, cette aide est de 50% du prix de base du billet d’avion avec un plafond de 500 euros. Si vous avez entre 26 et 59 ans, Cette aide est de 30% du prix de base du billet d’avion avec un plafond de 300 euros.

2. Vous voyagez : pour la présentation à un concours ou à un examen professionnel, pour occuper un emploi en métropole, dans le cas d’un décès d’un parent en Métropole, dans le cas d’une maladie ou d’un accident grave d’un parent en Métropole ou d’un résident nécessitant une hospitalisation en Métropole. Pour accompagner un enfant malade ou bien vous êtes handicapé. Dans ces cas, l’aide est de 50% du prix de base du billet d’avion, sans plafonnement.

3. Si vous accompagnez une personne handicapée, l’aide est de 50% du prix de base du billet d’avion, avec un plafond de 500 euros.

4. Si vous êtes : titulaires de l’AES ou de l’AAH, lycéens ou sportifs et que vous souhaitez continuer vos études secondaires en Métropole dans des filières inexistantes ou saturées à La Réunion, dans ces cas, l’aide est de 100% du prix de base de votre billet d’avion.
Attention, cette aide ne peut être cumulée avec d’autres aides.

Comment faire ?
Retirez le dossier dans l’une des antennes de la Région (ou téléchargez-le ci-dessous). Retirez un devis dans une agence de voyage agréée (ce devis est valable 5 jours). Déposez le dossier rempli et le devis dans l’une des antennes de la Région. Après acceptation de votre dossier, la Région vous remet une attestation. Présentez cette attestation à l’agence au plus tard 5 jours après la date du devis. Si vous avez déjà acheté votre billet d’avion, vous pouvez également bénéficier de ce dispositif.

50.Posté par klod le 11/05/2018 20:24

ha bon post 49 ................... si vous le dites ??????????????????

49.Posté par lebreton le 11/05/2018 19:30

certains commentaires sont honteux deja ceux sont pas des vacances gratuites c'est une aide financière qui est apportée ilf aut quand même payer son billet moi j'ai de la famille à la réunion et je trouve cette aide super au moins ils peuvent venir nous voir et nous on peut aller les voir , quand on voit le prix du billet pour se rendre à la reunion cest une aide et cest tres bien , la reunion reste une destination tres cher par rapport a dautres iles , les gens qui critiquent ne doivent aps avoir ce que c'est d'avoir sa fammille à 10 000 kilomètres et de ne pas se voir pendant plusieurs années

48.Posté par cmoin le 11/05/2018 18:48

A post 31 Ce sont plutôt ceux qui profitent de notre argent pour voyager qui devrait la fermer!Vous n'avez aucun mot à dire!Assistè!

47.Posté par Petites mains de retour le 11/05/2018 18:43 (depuis mobile)

Les petites mains de la région sont de retour.
Nous payons des impôts pour ça ? C'est vraiment mal gérée la Région Reunion.

Même en métropole cela se sait.

46.Posté par klod le 11/05/2018 18:39

"Tous les jours, c'est comme ça !!!
Je pense que ce dispositif a permis à beaucoup de personnes de sortir de l'ile et visiter la métropole pour voir leur famille qui habitent là-bas. "



voilà où on en est dans "la tete de certains " : une société des loisirs où la solidarité passent par le paiement de "voyage de loisir " sur le dos du contribuable ................. drole de société ..................

oui pour les malades , les décés , la formation , le sport .............. et j'en oublie .

pour le loisir (famille ou découverte de la "métropoleu.........." , cela reste des loisirs !) ............... tous les 3 ans , je veux bien ....................

merci pour les chomeurs , les besoins en argent pour les causes essentielles .................

société de loisir au détriment de l'essentiel ................. triste et affligeant pour ce type de société , je ne plussoie pas , à chacun son karma et les "dieux" reconnaitront les siens ...après .

ou pas , mais on y croit ! pov run 974.

45.Posté par Eddy le 11/05/2018 18:27

J'ai du mal à comprendre qu'on puisse attribuer à une aide aux gens pour partir en vacances. Oui à une continuité territoriale, mais pour répondre à des situations précises : travail ou autres imprévus. Y a d'autres problèmes prioritaires, tels que la misère ou le chômage, je ne pense pas que permettre à certains de quitter l'île pour partir en vacances va leur permette de sortir de la précarité, leur situation sera la même au retour. Là, ça laisse penser que la région a tellement d'argent, qu'elle ne sait plus quoi en faire.

44.Posté par JORI le 11/05/2018 18:14 (depuis mobile)

34. Merci. Ayez vous même du respect pour ceux qui grâce à leurs impôts vous permettent de voyager!!. Non mais !!

43.Posté par Jean le 11/05/2018 18:13

Après, on s'étonne de la crasse dans l'avion à l'arrivée à Orly, ou Charles De Gaulle !

Tout ce qui est distribué pas la compagnie voir plus, jonche le sol, ça ressemble à nos ravines !

Band cochons, sa nous même !

42.Posté par JORI le 11/05/2018 18:10 (depuis mobile)

Un bon moyen de faire grimper artificiellement le nombre de touristes. Bientôt les 600 000 promis par notre super cumulard didix robertix.

41.Posté par GIRONDIN le 11/05/2018 18:08 (depuis mobile)

33. Nicolas le malouin
Toi le comptable,t''en pense quoi

175 000 000€ à environ 400€ = 437 500 personnes

Hypothése
Si on compte en argent de poche 500€ pour les dépenses sur place, i fait 218 750 000€ dépensé en dehors de la Réunion


Un pronostik?

40.Posté par TICOQ le 11/05/2018 18:03

Aujourd'hui ce genre de demande devrait se faire par internet, alors.........Coup de gueule et cri du coeur à monsieur Didier ROBERT : A QUAND UN SERVICE DEMATERIALISE ? (voir Ladom....)

39.Posté par ste suzanne le 11/05/2018 18:03

il y a des année de cela il y avait un grand visionnaire
mais lui au lieu de nous aider il a préférer de payer sa fille un salaire de ministre pour une MAISON FANTÔME
LES CORSES AUSSI ONT DROIT DE CETTE AIDE ALORS LES MAL """ o ki """ rester dans votre coin
au lieu de critiquer J ESPÈRE QU UN JOUR VOUS AUREZ PAS DE PROBLÈME DANS VOTRE FAMILLE ET LA VOTRE BEC SERA CLOUÉE

38.Posté par klod le 11/05/2018 17:59

de la démagogie .ça marche à tous les coups avec des zébus en quete de voie ....................

honte , non pas à ceux qui en profitent , profitez de l'iniquité du système , c'est po un "péché" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

mais à ces "élus " qui cautionnent un bat karé pour le plaisir annuel sur une ile à 30% de chomage ..............

Renaud Séchan :

" Fatigué, fatigué
Fatigué du mensonge et de la vérité
Que je croyais si belle, que je voulais aimer
Et qui est si cruelle que je m'y suis brûlé
Fatigué, fatigué "......................................






37.Posté par GIRONDIN le 11/05/2018 17:33 (depuis mobile)

25. ZembroKaf
Je trouve le nouveau monde merveilleux !

Maintenant c'est avec tit four, trompette et zinfo !

36.Posté par GIRONDIN le 11/05/2018 17:32 (depuis mobile)

20. @Girondin
Pour vous c'est vous et non tu on n'a pas les ordinateurs portable de didiX ensemble !

Contrairement à vous, une question d'éducation, je ne suis pas achetable.

Mettez vous va aere otre esprit !


35.Posté par Ti fem le 11/05/2018 17:17 (depuis mobile)

Franchement mi comprends pas de moune y donne à ou un l aide pou aller voyager. Y crie parce qu'il faut attendre des heures. Faut se poser la question Ben parce toute y profite donc arrêt crier kan y donne à ou in ti monnaie sur le billet.

34.Posté par Merci le 11/05/2018 16:22 (depuis mobile)

Merci à Didier Robert et son équipe.
Ceux qui critiquent n''en ont sûrement pas besoin ! Je ne suis pas anti -riche. ... Mais ces personnes par respect pour les plus démunis devraient apprendre à fermer leur grande Gu. .

33.Posté par Nicolas le malouin le 11/05/2018 15:52 (depuis mobile)

Dans l'ancien monde, le bon rose aussi..

Maintenant, c'est cmu et billets CT..

32.Posté par Joseph le 11/05/2018 15:28

Ce dispositif est une vraie honte, comme s'il n'y avait pas plus vital comme mesure !

Nous sommes les recordman du chômage, et c'est le tour en avion qui prime...


31.Posté par pipoteur le 11/05/2018 15:11 (depuis mobile)

Un dispositif d'assistanat honteux. Comme si il n'y avait pas d'autres priorités que de payer un voyage aux gens. Une honte.
Ce qui n'empêche pas d'assurer la continuité territoriale pour les étudiants, travailleurs...

30.Posté par herve le 11/05/2018 14:56

Cet aide est la bienvenue mais je trouve le plafond de revenu un peu élevé???



29.Posté par David le 11/05/2018 14:28

Tous les jours, c'est comme ça !!!
Je pense que ce dispositif a permis à beaucoup de personnes de sortir de l'ile et visiter la métropole pour voir leur famille qui habitent là-bas.

28.Posté par Ninie974 le 11/05/2018 14:11 (depuis mobile)

Merci de donner aux classes moyenne la possibilite de voir leur famille en métropole. La famille l essentiel de chacun

27.Posté par Atterré le 11/05/2018 14:00

Les commentaires négatifs viennent des malokis, qui, en raison de leurs revenus plus que confortables, ne peuvent prétendre à cette aide ! ! !

26.Posté par A m"diter le 11/05/2018 13:49

Je rajouterai pour cmoin que nous n'avons que l'avion et pas d'autres possibilité de sortir de l'île OR les ententes entre les compagnies pour des PRIX PROHIBITIFS pénalisent des personnes QUI TRAVAILLENT et n'ont pas les moyens de se payer le voyage. ALORS ARRETEZ de vous focaliser sur ceux qui ne travaillent pas. Si vous avez les moyens tant mieux, achetez-vous une réflexion poussée par la même occasion!!!!!

25.Posté par ZembroKaf le 11/05/2018 13:37

@15 "GIRONDIN"
feuille tôle...avant...billet"lavion" 'lordinatère POP"...aujourd'hui...lol !!!

24.Posté par jean le 11/05/2018 13:26

profitez bien de la continuité territorial bande de paresseux,assistés à vie..............

23.Posté par Ne vous inquiétez pas le 11/05/2018 13:15 (depuis mobile)

Didix ne fait pas la queue. Tout est pris en charge par les contribuables.

22.Posté par une réunionnaise 97410 le 11/05/2018 13:11

il me semble que c'est 300euros ou 400euros de bons sur chaque billet d'avion dans une famille.Et maintenant c'est dans les 2 sens, meme dans le sens metropole/Réunion çà marche.Tant mieux pour tout ceux qui ont droit, et qu'ainsi, ils puissent voir un peu leur ile.Nous avons rencontré un réunionnais qui çà fait 17 ans qu'il n'a pas vu son ile, ni sa famille.Il n'était au courant de rien, n'ayant meme pas internet.J'espère qu'avec cette aide, il pourra y aller en périodes où les billets ne sont pas chers.17 ans c'est long...sans son ile, ses racines.

21.Posté par cmoin le 11/05/2018 13:11

A post 3 Ce n'est aucunement un droit mais plutôt un privilège qui ne devrait pas exister.
La réunion,ile d'assistés!

20.Posté par @Girondin le 11/05/2018 13:10 (depuis mobile)


Ton maire/mentor te paye les coms en feuille tôle ?

19.Posté par Commentaire 12 le 11/05/2018 13:01 (depuis mobile)

Je suis d'accord avec vous, cette aide est un vrai plus pour nous réunionnais, mais sachons rester digne!

18.Posté par GIRONDIN le 11/05/2018 12:59

Dans l'ancien monde il y avait la feuille tôle !

17.Posté par titi974 le 11/05/2018 12:55

Certains commentaires sont vraiment à contre courant la continuité territoriale est une très bonne chose cela permet à beaucoup de pouvoir voyager avec un prix raisonnable Ce n’est en rien de l’assistanat comme certains le disent mais une aide une réduction du voyage , quand vous pouvez bénéficier d’une réduction lors d un achat quelconque vous l acceptez si vous la refusez pour payer plein pot alors vous êtes très idiots , il faut bien garder à l’esprIt qu’il n y a pas qu une catégorie de gens qui ont le droit de voyager ,de rendre visite à leurs familles , il est normal qu’ un maximum puissent en bénéficier....

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter