Courrier des lecteurs

Griveaux, Darmanin, cireurs de pompes de la macronésie

Lundi 18 Juin 2018 - 10:21

Emmanuel Macron, élu sur un programme libéral avec une touche de social, voit son discours de campagne écorné par les baby faces du gouvernement au discours thatchérien, montrant qu'ils abhorrent le modèle social de la majorité.

"Une faillite collective, 100000 élèves qui sortent de notre système scolaire sans diplôme chaque année. Un chômage endémique. 9 millions de personnes pauvres, dont 3 millions d'enfants, 4 millions de mal-logés, et une esprénace de vie inférieure à 10 ans pour les plus modestes." Ce réquisitoire sans pitié est l'oeuvre de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. Et toujours selon Griveaux, c'est la faute aux politiques sociales. Bien entendu, il omet consciencieusement que la pauvreté, certes inacceptable, est moins répandue dans notre pays qu'ailleurs : 13% sous le seuil de pauvreté en France, 16% en Suède et en Allemagne, 17% en moyenne dans l'UE.

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, s'est attaqué à la "prime d'activité". Cette prime consiste à éviter que des personnes, naguère au chômage, et retrouvant un emploi mal payé, ne perdent de l'argent au passage. Car lorsqu'on travaille, on perd certaines aides, comme le logement, et l'on paye en sus la garde d'enfants, les habits, le transport... De savants économistes ont ainsi démontré qu'on pouvait perdre de l'argent en acceptant un mauvais emploi, surtout à temps partiel. D'où un effet de "désincitation au travail". Cependant les études sociologiques ont montré que les personnes concernées préféraient travailler, même à perte, par rapport à avant,  car cela donnait du sens à leur vie, leur créait une vie sociale, structurait la semaine, etc... Mais baste! Puisque on leur a dit (à nos gouvernants) que cela constituait de la "désincitation au travail", cela devenait un problème.

Pour le résoudre : augmenter le smic? Non, attention, là, pas fou, non, mais allô quoi! Donc pour accroître l'écart entre les allocations chômage et le gain au travail, notre génial Darmanin décide de réduire les allocations chômage. Ainsi, la prime d'activité devient plus sympa, à 160 euros par mois en moyenne. A la charge exclusive de l'état, les patrons ne faisant aucun effort. Avec une promesse de l'augmenter de 80 euros d'ici la fin du quinquennat (+ 20 euros par mois à partir de l'automne 2018, et ainsi de suite chaque année du quinquennat). Darmanin accuse cette prime d'activité de créer des "trappes à inactivité", à décourager le travail. Or cette prime ne saurait favoriser l'oisiveté, puisqu'on ne la perd pas si on recommence à travailler. Mais voilà, cela coûte 5 milliards, et c'est trop.

Ainsi, chez Benjamin Griveaux comme chez Gérald Darmanin, se profile la haine du social sans argument raisonnable. S'occuper de personnes dans la pauvreté en leur faisant un chèque n'est pas méprisant, M. Darmanin. Ou alors... Affichiez-vous du mépris, lorsque vous donniez un "chèque" en supprimant l'ISF aux anciens redevables de cet impôt, les plus nécessiteux d'entre nous?

D'après Charlie-Hebdo n°1350
Dr Bruno Bourgeon, président d'AID
Lu 476 fois



1.Posté par JORI le 18/06/2018 10:38

Je n'ai pas tout bien capté aux infos, mais n'est ce pas wauquiez qui a viré calmels parce que cette dernière n'avait pas le petit doigt sur la couture de son tailleur quand le chef dictait??.

2.Posté par margouillat974 le 18/06/2018 11:22

Mais non de non que cherchent-ils? Avec la nouvelle loi " P.A.C.T.E." plus de salaire minimum garanti ' au bon vouloir de l'employeur, puisque l'employé est censé être intéressé au bénéfice de l'entreprise et le capital-retraite joué en bourse !
R.S.A. versé en contre partie du bénévolat : il y a donc bien du travail, mais personne pour le payer. Au travers d'une assos, Mme pourra faire bosser la bonne sans verser un sous!!
Chômage : à quoi bon cotiser à la caisse d'assurance, si c'est pour toucher des queues de cerise pendant une semaine?
Comment se fait-il que l'employeur paie moins de charge sur un salaire que l'employé?
A--t-on vu un seul industriel français revenir avec ses millions et ré-investir en France? Où est le ruissellement?
A-t-on vu vu les multinationales embaucher, Grâce au C.I.C.E.?
A-t-on vu les bailleurs baisser leurs loyers, depuis la baisse des A.P.L.,
Oui, le social coûte cher, mais il doit d'abord profiter au familles françaises, ou bien, que la France stoppe les subventions, aides au développement aux divers pays africains puisque leurs ressortissants se retrouvent chez nous et les voyages à 20000 euros de l'heure!
L-heure est aux économie pour TOUT les français,

3.Posté par Dignité le 19/06/2018 14:54

Dire que j'ai voté pour ce gouvernement de m..

J'ai été trompé par ce macro...n.

Entré en politique en empruntant la porte de gauche , ce dernier a réussi à berner des électeurs de gauche qui pensaient, naïvement, qu'il allait continuer la politique de Hollande en y ajoutant quelques mesures libérales.

En réalité, il est passé par la gauche pour mieux "tuer" celle-ci en conquérant le pouvoir.
Maintenant, il va tuer la droite de gouvernement pour durer au pouvoir qu'il a conquis dans la traitrise

4.Posté par JORI le 19/06/2018 18:09

3.Posté par Dignité le 19/06/2018 14:54
"il va tuer la droite de gouvernement ", en faisant quoi??.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Juin 2019 - 17:27 ​La SEPIA, pour les Pieds Noirs