Société

Grève maintenue pour les avocats réunionnais

Mardi 27 Mars 2018 - 17:46

Depuis mercredi dernier, les avocats français sont rentrés dans une grève illimitée. Elle a commencé par une journée "justice morte" pour revendiquer le projet de loi du gouvernement concernant les professions judiciaires. Les avocats réunionnais ont annoncé en ce jour poursuivre le mouvement jusqu'au 11 avril prochain.


Mercredi 21 mars 2018 a eu lieu la journée "justice morte", sous volonté du Conseil National des Barreaux (CNB). Les avocats de Métropole et de La Réunion ont renvoyé toutes les affaires en cours, comme moyen de protestation du projet de loi de programmation pour la justice.

Jusqu'à ce jour le mouvement "justice morte" perdure chez les avocats de Saint-Denis. Et comme l'avait annoncé le bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Saint-Denis, Me Laurent Payen, mercredi dernier, la grève des avocats est désormais maintenue jusqu'au 11 avril prochain. "Ce sera une grève totale et non une grève perlée pour une meilleure visibilité"', a confié Me Laurent Payen. 

Même si le dialogue avec le gouvernement n'est pas totalement rompu, Me Laurent Payen reste lucide et sur ses garde. D'autant que
le Ministère entend agir par ordonnances. "Au fur et à mesure on découvre des choses. Après avoir recoupé le texte on comprend mieux ce qui nous attend. On s’aperçoit que les mesures envisagées risquent d'avoir de lourdes conséquences pour notre profession, pour la justice, mais aussi les justiciables. On risque d’y laisser des plumes." a-t-il déclaré.

Une des principales craintes est que tout soit "correctionnalisé". "Les rencontres avec les clients se feront par visioconférence, les mesures de déjudiciarisation par internet et des plateformes de médiation seront également mises en place", explique Me Laurent Payen. Des mesures qui tendent vers des jugements anonymes et de moins en moins humains. 

Concernant les avocats de Saint-Pierre, Me Laurent Payen ne souhaite pas se prononcer à leur place. Mais ils devraient également maintenir la grève jusqu'au vendredi 30 mars, où une nouvelle mobilisation des avocats mais également des magistrats, de leur intersyndicale et des greffiers, aura également lieu.
Charline Bakowski - Samuel Irlepenne sur place
Lu 1623 fois



1.Posté par JORI le 28/03/2018 10:19 (depuis mobile)

Toujours pas de communiqué de la part de ratenon sur le sujet. C'est pourtant important pour le pauvre quidam de ne pouvoir être défendu

2.Posté par Ikki le 28/03/2018 10:46 (depuis mobile)

Pourquoi, ça leur arrive de bosser ? La justice pue avec ou sans avocats !

3.Posté par MARIEx le 28/03/2018 11:14

On risque
peut etre que

avec tous ca que penser ??

4.Posté par momo le 28/03/2018 13:16

ils n avaient qu a reflechir avant de voter

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter