MENU ZINFOS
Communiqué

Grève générale en Guadeloupe : Patrick Karam dénonce "l'inacceptable défaillance du préfet"


Alors qu'une grande grève générale a démarré en Guadeloupe, Patrick Karam, président du CREFOM (Conseil représentatif des Français d'outre-mer), dénonce "l'inacceptable défaillance du préfet".

Par N.P - Publié le Vendredi 19 Novembre 2021 à 14:15

Photo : Twitter Patrick Karam
Photo : Twitter Patrick Karam

Le communiqué :

A l'heure où la Guadeloupe s'enfonce dans une grève générale qui s'annonce extrêmement dure, c'est avec une profonde consternation et une grande colère qu’en tant que guadeloupéen, je constate une nouvelle fois l'absence de l’Etat dans un de nos territoires d'Outre-mer.

Depuis hier soir 19h30, Pointe-à-Pitre, ville qui abrite l'unique sous-préfecture de Guadeloupe, est livrée aux casseurs et voyous qui après s’être organisés via les réseaux sociaux terrorisent les habitants en pillant, cassant et allumant des feux dans les rues.

Malgré les nombreux appels de pointois désespérés, aucune réponse ne leur a été apportée et aucune force de l’ordre n’était présente.

A 2h17, un incendie destiné à piller une bijouterie s’est propagé au cœur de Pointe-à-Pitre à la rue Nozières. Il a été déclenché par des criminels profitant une nouvelle fois de l'inaction totale de la force publique. Les pompiers ne sont intervenus qu’à 3h.

Je suis témoin une nouvelle fois, une fois de trop de l’inaction d’un Etat qui a abandonné la Guadeloupe. Nos compatriotes, ma famille, mes amis, mes proches sont livrés à eux-mêmes face à des criminels qui n’hésitent pas à mettre leur vie en danger. Des pointois qui fuyaient ont été roués de coups et pillés.

Selon des sources officielles, ce sont 500 voyous armés qui ont pris le contrôle de la ville pendant une dizaine d’heures.

Je demande la démission du préfet qui doit assumer cet échec. Le plus haut niveau de l'Etat doit s'impliquer directement.

Nos compatriotes guadeloupéens et plus largement ultramarins ne sauront accepter d'être traités comme des citoyens de seconde zone. L'Etat doit reprendre ses droits et envoyer tout de suite des renforts de forces de l'ordre. L’Outre-mer, c’est la France.

L’ordre doit prévaloir et les ultramarins doivent pouvoir se sentir en sécurité chez eux.

Patrick Karam
Guadeloupéen
Président d'honneur du CREFOM et Vice-président du Conseil régional Ile-de-France





1.Posté par Bibi le 19/11/2021 15:42

Il fallait vous y rendre aussi. Ça vous aurez fais un peu de vacances

2.Posté par Mme Kieffer le 19/11/2021 15:50

" Patrick Karam, président du CREFOM (Conseil représentatif des Français d'outre-mer), dénonce "l'inacceptable défaillance du préfet". "

le Prefet, il est là,pour faire respecter la loi, que ce soit dans le sens du gouvernement, ou dans le sens du peuple.Il fait son travail, il n'est pas tout seul.Les gens ont aussi le droit de protester quand ils ne sont pas d'accord, il faut aussi tenir çà en ligne de compte.
Aussi, tirer sur le préfet de cette façon c'est cela qui est inacceptable de votre part, étant donné que vous meme, etes un homme politique.
qu'est ce que vous voulez exactement?qu'on tire sur le peuple?Ce sont des français, on ne peut pas faire ce qu'on veut avec, il faut employer la manière douce,non???
mon gosse qui tape des pieds et des mains, je ne lui tombe pas dessus, je lui explique le bon sens, et la justesse des choses.C'est pareil.
C'est un peu facile de tirer sur le préfet et demander sa démission.

3.Posté par ma sonnerie le 19/11/2021 15:57

les criminels sont guadeloupeens ???

4.Posté par Chofeur Sarkozy le 19/11/2021 18:06

j'interdis au crifor alimentaire, de parler en mon nom !

5.Posté par A mon avis le 19/11/2021 22:18

«La guerre est déclarée», lançait en amont du mouvement Maïté Hubert M’Toumo, secrétaire générale de l’Union générale des travailleurs de Guadeloupe, dénonçant un «complot contre la Guadeloupe», où sont, selon elle, utilisés des «vaccins en phase expérimentale» qui provoquent «de plus en plus d’effets secondaires». Pour Alexandre Rochatte, préfet de Guadeloupe contacté par Libération, cette grève est cependant «très peu suivie» avec «peu de secteurs concernés et un taux de grévistes assez faible».


https://www.liberation.fr/societe/sante/beaucoup-profitent-de-la-situation-pour-tenter-dinstaurer-le-chaos-la-guadeloupe-paralysee-par-les-anti-pass-20211119_FYTW2WE42JACVECP4JTWMSSTU4/://

6.Posté par A mon avis le 19/11/2021 22:26

«C’est usant, souffle un médecin de l’établissement qui n’a pas pu venir travailler jeudi, bloqué en route par un barrage. On sort tout juste de la crise, cet été nous n’avons pas arrêté pendant deux mois, on a donné jusqu’à plus soif. Et à la fin, on se fait accuser de tous les maux. On nous traite de collabos et de vendus aux labos pharmaceutiques, quand on ne nous accuse pas d’être responsables des morts du Covid.»

https://www.liberation.fr/societe/sante/beaucoup-profitent-de-la-situation-pour-tenter-dinstaurer-le-chaos-la-guadeloupe-paralysee-par-les-anti-pass-20211119_FYTW2WE42JACVECP4JTWMSSTU4/://

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes